Très rapidement en pénétrant dans la vallée de Joux depuis le col du Marchairuz (1447m), environ 1h après avoir quitté Genève en Suisse, nous nous sommes rendus compte que nous avions mis les pieds dans un endroit un peu à part. En effet cette région du canton de Vaud qui s’étend sur 25 kilomètres à 1000 mètres d’altitudes, entre les massifs jurassiens, est une terre de contrastes entre son activité économique hyper-performante à la pointe de l’horlogerie des complications et sa nature étonnamment préservée.

Bienvenue dans la bucolique vallée de Joux en Suisse

Bienvenue dans la bucolique vallée de Joux en Suisse

Berceau de l’horlogerie entre la France et la Suisse

Nous avons été surpris d’apprendre que la population de la vallée doublait la journée lorsque les travailleurs (plus de 6000) en grande partie français du pays de Gex rejoignaient les manufactures d’horlogerie et de montres les plus prestigieuses au monde et dont les plus anciennes remontent au XIXème siècle.

Un petit tour à l’Espace Horloger à l’entrée de la Vallée du côté du Sentier nous a permis de découvrir l’histoire de la région grâce à un film captivant et de nous mettre dans la peau virtuelle d’un horloger à travers une muséographie moderne et tactile. Les amateurs de montres apprécieront surement encore plus la collection du musée.

De notre côté, on avoue ne pas être particulièrement attiré par le monde des montres de luxe qui affiche sans complexe l’équivalent d’un ou plusieurs tours du monde à son poignet ! Quoi qu’il en soit, cette activité économique qui représente un savoir-faire et un patrimoine unique au monde se fait dans une discrétion incroyable et ne gâche en rien la beauté des paysages de la vallée de Joux entre lacs et forêts.

Détente et dépaysement au cœur d’une nature préservée

L’accès limité et le climat rude, avec la pénétration dans la vallée de vents du nord très froids l’hiver, a entrainé une colonisation lente et difficile permettant aujourd’hui de profiter de cette nature intacte et ressourçante que les gens du coin ont bien l’intention de préserver.

De petits villages s’étendent le long du lac de Joux reliés par la route mais aussi par une voie ferrée permettant de se déplacer facilement en train (il faut penser à demander l’arrêt !) et en saison par une navette fluviale touristique. Le lac de Joux est animé par de nombreuses activités nautiques : planche à voile, canoë, plongée, baignade…

Balade le long du lac de Joux dans le canton de Vaud en Suisse

Balade le long du lac de Joux dans le canton de Vaud en Suisse

Magnifique lac de Joux

Magnifique lac de Joux

Ses eaux turquoise par endroit, translucides à d’autres rendent les randonnées à pied ou à vélo aux abords très photogénique. Nous avons passé un très bon moment sur le sentier du Pont à la Dent de Vaulion (1479 m d’altitude).

La ballade commence en longeant les quelques boutiques du village de Pont. Puis on commence à grimper à travers prairies et troupeaux sur le rythme apaisant des cloches avant de croiser des chalets d’alpages et de surplomber forêts et lac. En haut la contemplation du panorama au cours d’un petit pique nique de produits locaux, glanés au marché et à la superette du village du Sentier, était la cerise sur le gâteau même si le temps clair n’était pas vraiment au rendez-vous. Nous avons mis une bonne heure et demi pour rejoindre le sommet avec mini-baroudeuse dans le porte-bébé. Le petit moteur de recherche de randonnées sur le site de la vallée de Joux donne des idées et de bonnes informations pratiques.

En grimpant dans les massifs bordant le lac on peut découvrir la vie au ralenti des alpages et sa gastronomie laitière. Avec des enfants il est possible de dormir sur la paille dans une ferme et de participer à son activité. Encore un peu petite pour en profiter à un an et demi lors de notre escapade dans la vallée de Joux, nous gardons cette idée pour de prochaines vacances.

Une histoire singulière qui éveille la curiosité du voyageur

Nous avons dormi dans une maison horlogère restaurée. Cette ancienne ferme dans le village du Solliat est reconnaissable par ses fenêtres du grenier, alignées, caractéristiques des fermes horlogères. Les paysans qui avaient une longue période hivernale d’inactivité dans cette vallée isolée se transformaient en horloger 6 mois de l’année, en créant de multiples ateliers dans leur grenier illuminé de la lumière du soleil.

Ferme horlogère typique de la vallée

Ferme horlogère typique de la vallée

Maison horlogère

Maison horlogère

Chambre d'hôtes du Pré-bois

Chambre d’hôtes du Pré-bois : http://leprebois.ch/

Le propriétaire de la maison d’hôte du Pré-bois nous raconte l’histoire de la vallée mais aussi la richesse de la forêt du Risoux entre la vallée de Joux et la Franche-Comté. Cette forêt d’une biodiversité considérable cache un trésor recherché par les luthiers du monde entier : le bois de résonnance. Cet épicéa rouge sert à la fabrication de nombreux instruments. Mais voilà que seul 1 arbre sur 10 000 produira un son exceptionnel. C’est le savoir faire et le talent du cueilleur d’arbres qui permettra de sélectionner l’épicéa parfait pour un stradivarius ou un soundboard (haut parleur en bois de résonnance). Les Combiers (habitants de la vallée) parlent avec admiration de Lorenzo Pellegrini le cueilleur d’arbres de résonnance au don unique de la vallée de Joux, disparu récemment à l’âge de 85 ans. Certains randonneurs choisissent de s’aventurer sur le chemin des refuges forestiers de la forêt du Risoux. La plupart sont juste des cabanes de bûcherons, un livre en fait l’inventaire.

Ce qu’on a aimé et moins aimé dans la Vallée de Joux

Nous avons beaucoup aimé notre petit séjour dans la Vallée de Joux à deux pas de chez nous, lyonnais, et pourtant en pleine immersion entre traditions et nature apaisante. Sans surprise, nous avons moins aimé le coût de la vie en Suisse. En échange nous avons trouvé les prestations de haut niveau et recherché quelques astuces permettant tout de même de réduire la note du voyage : les pique-niques avec d’excellents produits locaux, la possibilité de faire du camping, la soirée du mercredi où les pizzas sont toutes à 15CH au sympathique restaurant les Esserts de rives au village Le Lieu (à moins que vous ne craquiez pour un filet de féra depuis la terrasse plongeant sur le lac), le distributeur de fondue au vacherin …

Distributeur automatique de fondue Suisse

Distributeur automatique de fondue Suisse

Un peu comme au Japon le « tout kawai » nous avait plongé dans une ambiance amusante comme nulle part ailleurs, ici dans la vallée de Joux nous avons pénétré dans un endroit bucolique et préservé où détente et pensées positives sont naturellement au rendez-vous !

Rien à ajouter, on est bien en Suisse

Rien à ajouter, on est bien en Suisse

Merci à l’Office du tourisme de la Vallée de Joux de nous avoir accueilli à notre arrivée et présenté la région et de nous avoir invité une nuit dans une chambre d’hôtes au coeur d’une maison horlogère.

Moteur d'inspiration
Article précédent

La nouvelle version du planificateur de voyages A-contresens est en ligne

Mini-baroudeuse scrutant le ciel avant le départ
Article suivant

Nos livres préférés pour préparer son enfant à prendre l’avion

4 Commentaires

  1. 2 mai 2016 à 9 h 21 min — Répondre

    J’ai fait mes stages d’été à la vallée de Joux car étant fille d’horloger c’était un peu le chemin tout tracé. Vos photos me donnent bien envie d’y retourner maintenant pour visiter la vallée car au final après avoir vécue plus de 10 ans à la frontière, je me rend compte que je connais mieux la Nouvelle Zélande (ou d’autres pays où j’ai voyagé) que le coin où j’ai grandi !

    • 17 mai 2016 à 8 h 12 min — Répondre

      Oui c’est souvent le cas. En rentrant de TDM, on avait redécouvert notre région ! On a pas forcément besoin de partir loin pour être extasié et dépaysé. En tout cas, cette région de la vallée de Joux est apaisante et très mignonne, on a adoré.

  2. Pedzi
    2 mai 2016 à 10 h 14 min — Répondre

    Bonjour,

    Très bel article, cependant on ne dit pas le village de Pont mais du Pont. Car le nom du village est Le Pont et non Pont tout court . 🙂

    • 17 mai 2016 à 8 h 07 min — Répondre

      Merci pour correction, nous avons corrigé l’article ! En l’écrivant, on était justement plus très sûr 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *