Le défi de Christian : Au Japon, photographier un cours de judo

Trop facile, vous vous dîtes ! Au pays des arts martiaux, il doit y avoir des clubs de judo partout, ce qui est surement juste. Seulement en se baladant dans les rues de Tokyo, avec toutes les enseignes et devantures écrites en japonais, c’est pas vraiment ce qui nous a sauté aux yeux.

Nous cherchons donc une adresse sur internet et nous rendons au Kodokan sans savoir que nous allions pénétrer dans ce que certains appellent la « Mecque du Judo » : 7 étages, 3 dojos (plus de 1000 m2 de tatamis), et même un petit musée où nous apprenons que le Kodokan est le premier club de Judo créé en 1882 par Jigoro Kano, le père fondateur de la discipline.

Plan des sept étages du Kodokan, plus vieux club de judo au monde

Plan des sept étages du Kodokan, plus vieux club de judo au monde

Littéralement, Judo (柔道) signifie la voie de la souplesse. Une légende raconte que Jigoro Kano s’inspira du spectacle de la nature et des arbres en hiver. Sous le poids de la neige abondante, les branches des cerisiers dures cassaient, alors que les roseaux plus souples se courbaient et se débarrassaient de leur agresseur avec souplesse. Le souhait initial de l’homme était d’éliminer les éléments guerriers et dangereux du jujutsu, développé par les samouraïs pour se défendre lorsqu’ils étaient désarmés, et populariser une méthode éducative, visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales, basée sur l’apprentissage de katas, exercices de style compliqués.

Art martial japonais représenté sur une estampe de la période Edo

Art martial japonais représenté sur une estampe de la période Edo

Traditionnellement, le Japon est bien le pays des arts martiaux (Taijutsu, Sumo, Kendo, Aikido, Karate, Judo…) mais aujourd’hui, les sports les plus prisés sont le baseball et le football. Le Japon compte actuellement 200 000 judokas licenciés contre presque 600 000 en France !

Il est 16h lorsque nous pénétrons dans les gradins ouverts au public du Kodokan, et surprise, la salle est vide.

Dojo principal du Kodokan au Japon

Dojo principal du Kodokan au Japon

Les premiers judokas en herbe arrivent vers 16h30 et sont rapidement rejoins par le cours des ceintures noirs féminines. Il y a déjà plus d’une quarantaine de combattants sur le dojo, alors que vers 18h les petits terminent, les hommes se préparent à faire leur entrée.

Combat acharné de deux judokas féminines

Combat acharné de deux judokas féminines

Judokas en herbes

Judokas en herbes

Cours de judo sur le dojo principal du Kodokan à Tokyo

Cours de judo sur le dojo principal du Kodokan à Tokyo

Fleurs de cerisier à Kyoto
Article précédent

Mariage heureux au Japon entre traditions et modernité

koh-chang-thailande 12
Article suivant

Trêve paradisiaque sur l'île de Koh Chang

3 Commentaires

  1. christian
    12 mai 2012 à 22 h 17 min — Répondre

    bonsoir

    alors là je suis encore émerveillé… Oui Oui le défi c’est moi qui l’a proposé…car j’ai fait plus de 15 ans de judo avec maitre Bascobert le seul arbitre Français qui a fait 3 jeux olympiques… Aujourd’hui je ne sais pas si d’autres arbitres ont fait cet exploit. Mon autre Maitre a été Gérard Thinet…et j’ai eu mon 1er Dan à 16 ans, que de bons souvenirs.
    alors là le Dojo du grand Maître Jigoro Kano au Kodokan : Images et défi extra.
    Bravo pour cette réalisation. Je ne pouvais pas rêver mieux
    Merci à vous.
    Bizbiz

  2. 11 février 2013 à 3 h 57 min — Répondre

    Ça a l’air d’un endroit très intéressant à visiter, c’est noté pour notre prochain voyage au Japon !
    L’entrée est-elle payante ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *