Last updated on novembre 7th, 2014 at 05:11

Kyaukme est une bourgade à 1000 mètres d’altitude dans l’état Shan au nord-est de la Birmanie, sur la route de Hsipaw plus connue des voyageurs.

Bien plus qu’un simple trek, il est difficile de raconter l’expérience humaine que nous avons vécu à Kyaukme pendant 3 jours mais en voici quelques repères palpables : une nuit dans la montagne chez l’habitant, deux jus de tamarin, une virée à trois sur une mobylette (notre record vécu mais pas record vu qui s’élève à six !),  32 kilomètres de marche, 45 minutes intenses au dancing club du village, des dizaines de rencontres, des centaines de sourires, 485 photos…

Montagnes de Kyaukme

Montagnes de Kyaukme

The green village avec ses rizières entourées de montagnes à quelques kilomètres de Kyaukme où Naing Naing nous a emmené sur sa mobylette

The green village avec ses rizières entourées de montagnes à quelques kilomètres de Kyaukme où Naing Naing nous a emmené sur sa mobylette

A gauche, enfants très étonnés par notre lutin et à droite enfants sonnant la cloche pour annoncer 17h

A gauche, enfants très étonnés par notre lutin et à droite enfants sonnant la cloche pour annoncer 17h

Nous avons trekké deux jours avec Naing Naing, un guide passionnant, généreux et engagé qui connaît par coeur sa montagne natale et parle les dialectes shan et pa-o, les deux principales ethnies rencontrées dans cette région, le tout avec un grand sens de l’humour.

Dans la vallée à quelques minutes de Kyaukme en mobylette

Dans la vallée à quelques minutes de Kyaukme en mobylette

Discussion autour d'un problème mécanique entre notre guide et un habitant de la montagne

Discussion autour d’un problème mécanique entre notre guide et un habitant de la montagne

A droite, cueillette du thé par une paysanne shan et à gauche petit garçon pa-o à la coupe très stylée et sa maman

A droite, cueillette du thé par une paysanne shan et à gauche petit garçon pa-o à la coupe très stylée et sa maman

Dans la montagne, ces communautés vivent en famille, dans des villages de maisons en bambous pour la plupart, parfois à quatre heures de marche de Kyaukme, la ville la plus proche, et cultivent le thé.

Habitants pa-o à la terrasse de leur maison en bambou

Habitants pa-o à la terrasse de leur maison en bambou

Vue sur les montagnes et les plantations de thé autour de Kyaukme

Vue sur les montagnes et les plantations de thé autour de Kyaukme

Femme shan faisant sécher la récolte du thé devant sa maison

Femme shan faisant sécher la récolte du thé devant sa maison

Ils vivent aussi du tressage du bambou pour les paniers et les constructions et avec parcimonie du tissage des fameux sacs shan notamment.

Tressage de panneaux de bambou pour les murs d'une maison

Tressage de panneaux de bambou pour les murs d’une maison

Tissage traditionnel d'un sac shan porté par de nombreux birmans

Tissage traditionnel d’un sac shan porté par de nombreux birmans

Pendant deux jours, leur mode de vie nous a fait imaginer ce que pouvait vivre nos arrières grands-parents dans les campagnes mais leur ingéniosité leur permet d’avoir un minimum de confort comme l’électricité. De petits systèmes D hydro-électriques constitués d’un tube de bambou, propulsant l’eau de la rivière sur une mini-turbine, permettent d’alimenter les ampoules et les postes de radio ou de télévision d’une dizaine de maisons.

Village shan où nous avons dormi

Village shan où nous avons dormi

Cuisine de nos hôtes

Cuisine de nos hôtes

Famille revenant du puit

Famille revenant du puit

Il faut vraiment aimer sortir des sentiers battus mais l’expérience est unique, pleine d’amour, de partage et d’espoir.

Cliché pris par notre guide

Cliché pris par notre guide

Informations pratiques pour de futurs voyageurs :

Il y a qu’une seule guesthouse à Kyaukme autorisée à recevoir des étrangers, la A Yone Oo Guest House avec des chambres pour toutes les bourses, de 10 à 30USD. Il n’y a pas de restaurants mais vous trouverez de nombreuses gargotes et maisons de thé dans la ville  à deux pas de la guesthouse, mais ne vous attendez pas à trouver des menus en anglais.

Nous recommandons très vivement le guide Naing Naing (naingninenine@gmail.com) et avons eu de très bons échos de Joy, tous deux parfaitement anglophones. Ils vous trouverons à la gare si vous venez en train ou à la guesthouse avant que vous les cherchiez. Que vous ayez deux jours ou dix jours, ils vous concocteront un programme personnalisé et mémorable pour découvrir à pieds ou en motobike leur région et ses habitants.

Pêcheur intha sur fond de couché de soleil sur le lac Inlé
Article précédent

Flâneries dans les paysages singuliers du lac Inlé

Tout en haut du Buledi
Article suivant

Tout petits aux temples de Bagan

8 Commentaires

  1. Isabelle Martinez
    12 avril 2012 à 7 h 50 min — Répondre

    Je pense que, lorsque vous dégusterez votre thé, une fois rentrés à la maison, ce thé n’aura plus jamais la même saveur qu’avant votre rencontre avec ces êtres hors du commun….

    Encore merci pour vos magnifiques images et commentaires. J’apprécie énormément.

    PS : si vous passez par la Suisse, à votre retour, n’hésitez pas à passer à la maison; nous avons de grandes « maisons à fromages » où l’on peut déguster des tas de fromages qui puent !!! (demandez à Joseph :-))

    Bizzz à vous deux

  2. 23 octobre 2012 à 20 h 41 min — Répondre

    Quelle belle aventure ! Juste pour avoir un ordre d’idée, combien vous a coûté ce trek ?
    Merci !

    • 26 octobre 2012 à 6 h 19 min — Répondre

      Pour deux jours, pour deux personnes, nous avions payé 50000 kyats ce qui faisait un peu moins de 50 euros à l’époque (All inclusive, nourriture, goûté, blague et logement chez l’habitant). Nous n’étions que deux avec Naing Naing (super guide que l’on vous recommande vivement !). Si vous êtes plus, le prix sera moins élevé.

      • 26 octobre 2012 à 16 h 04 min — Répondre

        Merci pour tes réponses ! Je trouve ça assez raisonnable comme coût ! Surtout pour l’expérience que ça permet de vivre ! On va étudier ça de près. On ne reste que 18 jours en Birmanie, mais une expérience comme celle-ci me plairait bien ! Merci des tuyaux !!!

  3. Violene
    28 juin 2013 à 13 h 50 min — Répondre

    C’est magnifique! les gens sont souriant, et donnent un côté super chaleureux aux photos! en plus de ça les paysages sont à couper le souffle! bref, la Birmanie quoi 🙂

  4. Monod
    27 janvier 2014 à 14 h 00 min — Répondre

    Nous sommes 3 couples et projetons un circuit dans le secteur Kyaukme.
    Serait-il possible d’avoir les coordonnées de votre guide Naing Naing que vous recommandez ?
    Merci d’avance et bravo pour votre voyage.
    Bien amicalement
    Bernard Monod

    • 30 janvier 2014 à 16 h 04 min — Répondre

      Pour le trouver il suffit de demander à le voir à la guest house. Sinon vous pouvez essayer de le contacter par mail, lors de notre voyage son mail était : naingninenine@gmail.com

      C’est un très bon choix, certainement l’un des meilleurs moments de notre tour du monde.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *