La frontière terrestre de Poipet est connue pour ses arnaques à l’encontre des voyageurs même si les choses semblent aller en s’améliorant. Pour rejoindre le Cambodge depuis Bangkok, il existe plusieurs solutions plus ou moins rapides et économiques :

  • La première, sûre et rapide, est de prendre l’avion : temps de parcours estimé 1 heure pour 200 euros.
  • La deuxième est de prendre l’un des nombreux mini-bus que l’on vous proposera dans toutes les agences plus ou moins louches de la capitale thaïlandaise et même à la gare ferrovière où les commerciaux se font passer pour des agents officiels du train et vous prouvent que vous étiez venu acheter un billet de train mais qu’en mini-bus c’est bien mieux : temps estimé 10 heures pour 25 euros (mais ceci peut varier en fonction de la loucherie de la compagnie, de nombreux récits de voyageurs pourront vous éclairer sur le temps de parcourt et les erreurs à ne pas commettre).
  • Enfin, la troisième solution est de choisir de vous y rendre par vos propres moyens afin de ne pas être pris en otage par des gens qui pourraient profiter de votre faiblesse, et conserver votre liberté d’action : temps estimés 12h heures pour 8 euros en prenant train, tuk-tuk, taxi collectif.
Paysage de rizières au lever du jour entre la Thaïlande et le Cambodge

Paysage de rizières au lever du jour entre la Thaïlande et le Cambodge

Pour se rendre à Siem Reap depuis Bangkok il faut prévoir une journée et être bien reposé car le parcourt est long et épuisant.

Tout commence à 5h55 en prenant le train à la gare principale de Bangkok (Hualamphong station, prix du billet de train 48 baths), départ tous les jours de la semaine, arrivé entre 11h30 et 12h30 à Aranyaprathet à 6 kilomètres de Poipet à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge. Les wagons sont en 3ème classes exclusivement mais sont propres et il ne fait pas trop chaud grâce aux ventilateurs placés sur le plafond du wagon et l’air passant par les fenêtres Le paysage est très agréable et vous permettra de découvrir, bien installé sur votre banquette, la campagne thaïlandaise sur 255km. Ce train est aussi une expérience humaine au milieu des thailandais, des vendeurs qui montent et descendent du train, des écoliers qui l’empruntent sur une petite portion… Il existe un autre départ de ce train à 13h05 arrivant à 17h35 mais vous arriverez trop tard pour continuer la suite de l’itinéraire (il n’est d’ailleurs pas recommandé de passer une frontière tard dans la journée) et vous serez contraint de rester une nuit sur Poipet. Les billets s’achètent le jour même, 40 minutes (ouverture du guichet) avant le départ et si vous n’arrivez pas trop tard vous n’aurez pas de problème pour trouver une place assise dans le train.

Toilette du train express avant le départ à 5h55 vers Aranyaprathet

Toilette du train express avant le départ à 5h55 vers Aranyaprathet

Wagons troisièmes classe à 5h40 du matin !

Wagons troisièmes classe à 5h40 du matin !

De Aranyaprathet, il vous faudra prendre un tuk-tuk (compter entre 60 et 80 baths pour le trajet) pour rejoindre la frontière de Poipet en 10 minutes. Votre chauffeur vous demandera si vous avez votre visa, répondez oui même si vous ne l’avez pas, vous pourrez le demander après le poste de la frontière thaï. Pour notre part et pour éviter d’être embêté (nous ne savions pas que nous pouvions faire la demande à la frontière), nous avons demandé notre visa par internet sur le site de l’ambassade du Cambodge (eVisa, 25 USD, obtenu en 5 minutes et trois clics de souris). Le visa à la frontière coûte 20 USD. Les officiers peuvent vous demander plus sous le prétexte de vous faire payer une soi-disante taxe pour coller le visa, soyez ferme et ne l’acceptez pas malgré le fait que certains autres voyageurs autour de vous la payent.

Mise à jour 13 novembre 2014 : il semblerait que le visa coûte désormais 30USD + 7USD de frais d’émission. Si vous le prenez à la frontière il vous coûtera 30USD.
Tuk-tuk pour aller de la gare du train à Aranyaprathet vers la frontière de Poipet

Tuk-tuk pour aller de la gare du train à Aranyaprathet vers la frontière de Poipet

Une fois la frontière passée, il vous reste la dernière étape de l’itinéraire, se rendre à Siem Reap (à 150km) et pouvoir découvrir les fabuleux temples d’Angkor (il est également possible de se rendre directement à Phnom Penh depuis Poipet). A votre sortie du poste de frontière cambodgien, un officiel vous proposera de monter dans une navette gratuite pour vous rendre à la gare routière d’où vous pourrez prendre un taxi collectif (2 heures de route, 12 USD pour une place et 48 USD pour le taxi complet soit 4 personnes) ou un bus (3 heures de route pour 9 USD). Pour notre part, sous les conseils de notre cher cambodgien, nous avons fait le choix du bus qui devait partir 10 minutes plus tard. Celui-ci est parti plus d’une heure trente après et s’est arrêté dans un de leur « restaurant sponsorisé ». Enfin, nous sommes arrivés à 18h30 soit plus de 13heures après être partis de Bangkok pour la somme de 11 USD par personne environ.

Navette gratuite officielle du côté cambodgien pour se rendre à la gare routière

Navette gratuite officielle du côté cambodgien pour se rendre à la gare routière

Bus Poipet / Siem Reap

Bus Poipet / Siem Reap

Nous avons rencontré par la suite un voyageur ayant trouvé une alternative à ce chemin sur la dernière étape de l’itinéraire. A la sortie du poste de frontière, ne pas prendre la navette gratuite mais marcher 400-500 mètres après le rond point pour ensuite négocier un taxi collectif pour 8 USD par personne.

Ginette heureuse d'être arrivée aux temples d'Angkor !

Ginette heureuse d’être arrivée aux temples d’Angkor !

Si vous avez expérimenté une autre route pour vous rendre de la Thaïlande au Cambodge (de Bangkok à Siem Reap), n’hésitez pas à partager votre expérience.

Recherches qui ont permis de trouver cet article : aller à angkor depuis bangkok, combien coute un billet de train de bangkok au cambodge, les frontières entre turquie et la france

Rencontre avec les singes d'Angkor
Article précédent

Pas touche aux singes sauvages d'Angkor

Coucher de soleil sur le stade olympique de Phnom Penh
Article suivant

Un coucher de soleil par comme les autres à Phnom Penh

37 Commentaires

  1. Cathy
    25 février 2012 à 17 h 05 min — Répondre

    dire que j’ai raté le cambodge !
    bisous
    cathy

    • 26 février 2012 à 13 h 36 min — Répondre

      C’est pas encore trop tard mais il faudrait pas trop trainer pour le découvrir encore authentique !
      Bisous

  2. 8 mars 2012 à 6 h 26 min — Répondre

    Le temple, il a l’air d’envoyer du LOURD !! Merci pour les tips.

    Rémi

  3. James
    26 août 2012 à 10 h 00 min — Répondre

    Merci pour les tips’ on teste ça demain ! le réveil sera difficile mais je sens qu’il vaudra la peine 🙂

  4. Gendrel
    22 décembre 2012 à 8 h 25 min — Répondre

    Autre arnaque au poste frontiere de koh kong dans le sens du retour Cambodge-Thailande, pour vous obliger à payer 3 dollars par bagage pour passer entre les deux poste frontiere, les petits rigolos qui font office de porteur sont en cheville avec les militaires du poste de douane ce qui fait que si vous passez à pied avec vos sacs vous avez dr(oit à la saisie des cigarettes et alcool provenant du cambodge, saisie effectuée par les cambodgiens et non les thais, lesquels sont revendus aux vendeurs à la sauvette du noman’s land

    • 27 décembre 2012 à 6 h 15 min — Répondre

      Merci pour cette information. Dans l’autre sens, personne ne nous a embêté avec nos sacs !

  5. 3 avril 2013 à 21 h 04 min — Répondre

    Je pars tres bientot et je compte experimenter la traversee Thailande-Cambodge via koh kong.
    J’ai vu qu’il demandais des baht (1200) et refusez les dollars et impossible de negocier mais j’essaerai, si c’est le cas.

    • 6 avril 2013 à 8 h 15 min — Répondre

      N’hésites pas à venir nous donner ton retour d’expérience quand tu auras tenté !
      Bon voyage.

      • 10 janvier 2014 à 6 h 28 min — Répondre

        Nous avons traversé la frontière Thailande-Cambodge via Koh Kong la semaine dernière. On nous demande toujours 1200bahts mais en négociant on a réussi à obtenir le visa pour 25USD. Et évidemment pas d’autre choix que de rajouter 20bahts (prix ce jour-là à cette heure-là, apparemment ça varie…) pour la fameuse « quarantine ». Plus de détails sur notre article « http://uctheworld.fr/se-souvenir-des-belles-choses/ ».

  6. 6 avril 2013 à 14 h 58 min — Répondre

    Je n’hesiterai pas. Vous pourrez toujours me suivre sur twitter pour des news fraiches : AsianTrip.

  7. 28 mai 2013 à 3 h 47 min — Répondre

    Merci beaucoup pour ces précieuses informations que nous utiliserons dans une petite dizaine de jours !

    • Claude Lacroix
      9 juillet 2013 à 16 h 51 min — Répondre

      Alors, quelle a été votre expérience de ce voyage finalement?
      Je le tente avec ma fille et ma nièce dans une semaine normalement, nous sommes déjà à Bangkok.

      Merci de me tenir au courant, claude-Estelle Lacroix

      • 9 juillet 2013 à 18 h 42 min — Répondre

        On l’a très bien vécu ! C’est un peu long mais si on a le temps c’est très intéressant comme trajet. On conseil pour ceux qui ne veulent pas engraisser les compagnie privée et se faire plumer par certaines pas très réglo.

  8. 5 juin 2013 à 10 h 49 min — Répondre

    Des astuces bien utiles pour les heureux voyageurs qui se rendront au Cambodge, merci !

  9. Guillaume
    25 décembre 2013 à 9 h 02 min — Répondre

    Merci pour ces conseils, ça nous a bien servi.

    Trois autres remarques sur ce que nous avons vu en novembre 2013, dans le sens Thailande – Cambodge:

    – Les cambodgiens demandent 20 US$ par visa, et ne prennent pas les euros. Il n’est pas commode de changer les euros au niveau de la frontière, seul un casino a accepté pour nous, et le taux n’était pas terrible.

    – Les cambodgiens demandent une photo, et selon la tête du client, demandent 100 baht par personne pour défaut de photo 🙂 On a essayé de faire des photos à la frontière, mais en vain, il faut retourner à Aranyaprathet.

    – Ils nous ont aussi demandé les 20 US$ de visa pour notre fils de 2 ans. Par contre, sur le passeport ils ont mis un visa exempté de frais. On a du râler pour récupérer nos 20 US$.

    Guillaume

  10. olivier
    15 février 2014 à 5 h 01 min — Répondre

    Bonjour,

    Je suis actuellement à Bangkok, j’aimerai savoir si quelqu’un connait une agence de voyage pas cher pour un aller retour cambodge par avion, et sinon, est ce que si je vais en voiture avec un ami, le service visa est juste au post frontière ou il faut encore aller ailleur pour ce visa ?

    merci de votre retour.

    • 1 avril 2014 à 8 h 12 min — Répondre

      Le visa peut s’acheter au post de frontière.

      • 1 avril 2014 à 8 h 18 min — Répondre

        Depuis le 15 février il a déjà dû aller au Cambodge mais pour les autres visiteurs de ce site qui se posent la même question, la compagnie low cost Air Asia est très compétitive au niveau prix (low cost oblige) si on s’y prend assez tôt et le VISA peut être obtenu à l’aéroport (Siem Reap – Phnom Penh) et peut-être même à Sihanoukville (mais ça demande confirmation)

        • 1 avril 2014 à 8 h 23 min — Répondre

          Oui en effet, nous avons été un peu long à la détente ! Merci pour l’info sur les vols air Asia. Nous avions testé cette compagnie lors de notre voyage et elle est très bien. On recommande aussi. Et en rappel, il est possible de faire le via via internet (comme cité dans l’article).

  11. Taz
    24 février 2014 à 10 h 31 min — Répondre

    Bonjour, juste une petite question, combien de temps conseillez-vous de rester à Angkor?
    Merci d’avance

    • 1 avril 2014 à 8 h 24 min — Répondre

      Au minimum 3 bons jours…. pour notre part, nous aurions pu y rester plus d’une semaine si nous avions eu le temps.

  12. Flamencita
    1 février 2015 à 17 h 45 min — Répondre

    MERCI pour cet article ! Grâce à vous, j’ai enfin pu comprendre clairement comment passer la frontière Thailande-Cambodge 🙂

    Je vais faire un tour sur les autres articles…

    Bonne continuation !

    • 2 février 2015 à 8 h 16 min — Répondre

      Avec plaisir, n’hésitez pas à venir relater votre expérience quand vous aurez passé la frontière pour aider les autres voyageurs. Bon voyage et bienvenu chez nous 🙂

  13. 8 mars 2015 à 8 h 31 min — Répondre

    Salut et super article!
    On a passé la frontière il y a 3 jours et on voulais rajouter l’info de l’arnaque par la police elle-même:
    Quand on va faire son visa (là où se trouve le poste de police), le panneau en haut donne les prix exacts, soit 30$ par personne (prévoyez bien une photo d’identité), mais sur le comptoir, il est marqué 30$ + 100 baht. Surtout, dites que vous n’avez que 30$ mais pas de baht!! Ça pourra prendre plus de temps (5-10min de plus) mais soyez ferme et ça passe.
    Ciao!
    Alexandre et Tiphaine de prendstestongs.com

    • 18 mars 2015 à 8 h 42 min — Répondre

      Merci pour la mise à jour !

    • HUA
      11 novembre 2015 à 17 h 30 min — Répondre

      Merci pour ces informations précieuses.

  14. 12 juin 2015 à 7 h 51 min — Répondre

    Les prix ont du beaucoup changé, les minivans de Bangkok jusque Siam Reap coute 300 baht à l’heure d’aujourd’hui. Cela revient moins cher que de prendre le train (48 baht), le tuktuk jusqu’à la frontière (200 baht) et ensuite un taxi/bus à 8$ (250 baht).

    En tout cas, nous voila armé et préparé pour passer cette frontière demain 🙂

    Encore merci pour cet article

    • 13 juin 2015 à 8 h 35 min — Répondre

      N’hésitez pas à venir nous relater votre expérience avec les mini-bus car effectivement si aujourd’hui ils coûtent que 300 bahts c’est super intéressant ! Bon voyage.

      • 13 juin 2015 à 8 h 59 min — Répondre

        Outch, faire Bangkok – Siem Reap en minivan je vous souhaite bien du courage ! (et de prier le Dieu qu’il vous plaira au moment opportun). La dernière fois que j’ai pris le pot de yaourt, euh le minivan pardon, c’était pour faire le trajet entre la frontière thai/cambodgienne et Trat. Notre chauffeur qui conduisait à 150km/h sur les petites routes a fracassé son minivan contre un camion, hormis 2-3 blessés légers et quelques vitres cassés, il n’y a pas eu de dégâts irrémédiables (et par irrémédiable, j’entends de personnes décédés mais ce n’est pas passé loin et je peux vous assurer que la Singha qu’on a bu après était la meilleure au monde). Pour ma part je privilégierai toujours le bus ou le train quand c’est possible à ces pots de yaourts en ferraille. Je vous souhaite bien du courage en tout cas (sans trop vouloir vous faire peur ce qui n’est pas le but, mais malheureusement les routes thailandaises ne sont pas dans le top 3 des routes les plus dangereuses du monde pour rien…)

        • 13 juin 2015 à 10 h 49 min — Répondre

          Bon bah nous venons d’arriver a Siem Reap sans aucun soucis.

          Pour 300 bahts nous avons eut un minivan de Bangkok à Poipet avec un arrêt pour essayer de nous faire payer le visa avant la frontière avec un coup de pression pour nous dire que si on le prenait pas avec eux ils ne nous attendraient pas pour le bus après la frontière (40$ au lieu de 30$). Nous avons gentiment refusé.

          La douane Cambodgienne a bien sur aussi essayer de nous faire payer 100 bahts en extra que nous avons aussi refusé de payer. Après 5 minutes d’attente, nous avons donc payé 30$ comme prévu.

          Passé la frontière nous avons pris la navette gratuite qui emmène à la station de bus de Poi Pet.

          Nous avons pris pour finir un minivan, après 30/45mn d’attente, jusqu’a Siem Reap (à cet arrêt les tickets de bus pour aller à Siem Reap coute 9$).

          Donc Bangkok – Siem Reap pour 300 bahts c’était bien le prix 🙂 La plupart des gens avec nous dans les minivans avaient payé entre 400 et 600.
          Il faut se balader un peu dans Bangkok et trouver l’agence qui fait le prix le plus bas.

          Voilà, nous n’avons eut aucun soucis sur la route, pas de chauffeur casse-cou.

          Encore merci nous étions bien armé pour passer cette frontière 🙂

  15. 21 octobre 2015 à 8 h 08 min — Répondre

    Salut!
    Nous avons passé la frontiére cette année. Je peut confirmer que le visa coûte désormais 30$US au poste officiel de la douane, prevoir une photo d’identité.
    Sachez aussi que le « free bus » est une autre arnaque plus subtile, vous pouvez prendre directement un transport de la frontiére vers Siem reap. La meilleure solution est de partager un taxi avec d’autres voyageurs (25$ á partager)…surtout ne payez pas le conducteur avant d’arriver (même s’il pretexte manquer d’argent pour payer l’essence) et ne descendez pas pour un « tuk tuk gratuit » á Siem reap…c’est une autre arnaque!!!

    Bon courage!

    • 21 octobre 2015 à 8 h 32 min — Répondre

      Merci pour ce retour d’expérience. Bonne suite de voyage.

  16. Nicolas
    31 janvier 2017 à 11 h 34 min — Répondre

    Infos bien utiles! Merci beaucoup. Sans vos conseils on aurait certainement fait nos visas avant la frontière! Nous voulons également partager notre expérience.

    Nous avons passé la frontière hier (30/01/2017).

    Nous avons payé 400 baht pour faire Bangkok -> Siem Reap en bus direct (grand bus mais pas VIP) avec lunch et bouteille d’eau.
    Nous sommes partis du côté de Khao San Road où nous avons acheté nos tickets à « Poona Travel ». N’hésitez pas à en faire plusieurs le prix peut varier de beaucoup!

    Nous avons fait notre visa à la frontière donc, comme le dit cet article, quoi que l’on vous dise, allez bien jusqu’à la frontière!
    A notre arrêt lunch, on nous a proposé le visa à 42$ (de manière très professionnelle) qu’on a poliment refusé (mais on a quand même eu le déjeuner).

    Certaines personnes de notre bus ont payé jusqu’à 50$ au lieu des 30$!
    Les militaires cambodgiens vous demanderont 100 bath en plus, refusez et après quelques minutes, ils vous feront payer le prix juste un peu à l’écart.
    Bon voyage à tous.

    • 31 janvier 2017 à 11 h 59 min — Répondre

      Merci pour ce retour d’expérience. On est super content d’avoir pu vous aider et que tout ce soit bien passé.
      Bonne route à vous

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *