Last updated on novembre 9th, 2014 at 03:01

A 13000 km de la France, Bangkok, capitale de la Thaïlande, est une mégapole de plus de 11 millions d’habitants. Plaque tournante aérienne de l’Asie du sud-est, de nombreux voyageurs y font escale sans pour autant visiter le pays. Mais pourquoi choisir de s’y arrêter quelques jours, alors que l’on ne prévoit pas de visiter la Thaïlande ?

Pour obtenir des visas ? Centre politique de la région, c’est à Bangkok que beaucoup s’arrêtent pour y faire leurs demandes de visas avant de se rendre dans les pays voisins. Pour notre part, nous avions prévu de faire faire notre visa chinois qui s’obtient normalement en 5 jours ouvrés. Ce plan a malheureusement été sabordé par le nouvel an chinois (l’ambassade de Chine était fermée toute la semaine). Nous en avons finalement profité pour demander le visa pour la Birmanie que nous avons obtenue en deux jours (pour 810 baths et si nous l’avions voulu le jour même, il nous aurait coûté 1250 baths).

Chinatown, le soir du nouvel an chinois. Tout le monde attendait depuis des heures pour le défilé. Et alors que l'on imaginait les dragons multicolores, c'est la reine et ses filles qui ont défilé dans leurs berlines entourées de leurs gardes du corps !

Chinatown, le soir du nouvel an chinois. Tout le monde attendait depuis des heures pour le défilé. Et alors que l’on imaginait les dragons multicolores, c’est la reine et ses filles qui ont défilé dans leurs berlines entourées de leurs gardes du corps !

Pour visiter des temples ? Depuis la fin du 18ème siècle, date à laquelle la ville de Bangkok fut choisie comme capitale, elle n’a cessé de s’accroitre pour devenir la mégapole que l’on connait aujourd’hui. Les temples et les palais (wat) côtoient les  grattes ciels d’affaires, dans un mélange étincelant. Nous n’avons pas manqué de rendre visite à quelques unes des nombreuses représentations de Bouddha dont l’une des plus célèbres se trouve au Wat Pho, un Bouddha couché de 45 mètres de long et 15 mètres de haut.

Le célèbre Bouddha couché du Wat Pho

Le célèbre Bouddha couché du Wat Pho

Au Wat Phra Kaeo

Au Wat Phra Kaeo

Toits des temples entourant le palais royal

Toits des temples entourant le palais royal

Pour prendre un bain de pollution ? Bien que les taxis roulent au gaz, Bangkok avec ses innombrables tuk tuk, bus, motos et taxis reste une ville polluée et épuisante. L’activité incessante, les embouteillages, ses quartiers et ses rues sont cependant fascinants. Nous avons pu y croiser des taxis aux couleurs pimpantes, des tuk tuk customisés ou encore des vespas clinquants.

Tuk tuk thaïlandais

Tuk tuk thaïlandais

Traffic urbain aux alentours du palais royal

Traffic urbain aux alentours du palais royal

Vespa au clair de lune

Vespa au clair de lune

Pour voguer sur la Venise d’Asie ? Bangkok est construite au bord du fleuve Chao Phraya et est traversé par de nombreux khlongs (petits canaux). Un réseau de ferry permet de se déplacer d’un point à un autre du fleuve. Cette croisière du pauvre (seulement 15 baths le ticket) est très agréable et permet de découvrir la ville sous un autre regard. A seulement 2 mètres au dessus du niveau de la mer, Bangkok est souvent inondée, particulièrement à la période des moussons. Au détour d’une ballade, nous avons ainsi pu croiser un crocodile perdu au milieu des déchets polluants les eaux.

Gros lézard ou crocodile ?

Gros lézard ou crocodile ?

Rive du fleuve Chao Phraya depuis le ferry

Rive du fleuve Chao Phraya depuis le ferry

Pour faire du shopping ? Bangkok est le lieu incontournable en Asie du sud-est pour faire ses achats en tout genre avec ses centres commerciaux ultra modernes et gigantesques, ainsi que ses vastes marchés éparpillés dans toute la ville.

A droite, à l'intérieur du Siam Paragon, l'un des plus grands centre commercial d'Asie du sud-est. A gauche, stand de rue aux abords d'un temple.

A droite, à l’intérieur du Siam Paragon, l’un des plus grands centre commercial d’Asie du sud-est. A gauche, stand de rue aux abords d’un temple.

On pourrait également citer : Être contraint de faire attention au non thaï pickpocket, manger du riz au curry vert et ne plus sentir sa langue après deux petites bouchés, se faire prendre pour des thaïs par un retraité français qui en est à sa énième bière et qui  vous raconte en anglais que sa chérie thaïlandaise n’est libre que le lundi soir… et pourquoi pas en profiter pour se faire manger les pieds par Docteur Fish pour seulement 150 baths après une journée de marche à déambuler dans cette ville  immense.

Attention aux non-thaï pickpocket !

Attention aux non-thaï pickpocket !

Bangkok n’est certainement plus la Venise de l’est mais mérite quand même une halte de quelques jours.

Carte de l'Argentine sur le globe
Article précédent

Petit guide pratique de l’Argentine

Le canard pataugeant dans l'un des bassins devant le temple de Angkor Wat
Article suivant

Le canard autour du monde

8 Commentaires

  1. chenu marie claire
    3 février 2012 à 16 h 14 min — Répondre

    Cet article est super et nous donne un avant-gout pour notre séjour à Bangkok.
    D’après vous où vaut-il mieux loger près du grand palais ou vers Siam Square?
    Continuez à nous faire voyager et découvrir tant de beaux sites
    Gros bisous de la famille Chenu

    • 6 février 2012 à 13 h 53 min — Répondre

      Nous on a logé près du grand palais (1,5km environ mais comme la ville est étendue, c’est à côté) dans le quartier de Banglamphu et c’était près d’un l’embarcadère (Banglamphu Pier) ce qui est très pratique. Le quartier était plutôt traditionnel, vivant, avec de nombreuses accommodations pour les voyageurs. On était très bien.

      Siam Square est un quartier plutôt moderne, avec de gros centres commerciaux mais finalement assez éloigné du centre ville et paraissant moins chaleureux.

      On entendu parler trop tard (pour nous) d’un bar/restaurant avec l’une des plus belle vue panoramique sur Bangkok : Vertigo and Moon Bar

      Si vous avez d’autres questions pratiques, n’hésitez pas ! C’est pour quand les vacances ?

      Grosses bises à toute la famille Chenu

  2. 6 février 2012 à 11 h 37 min — Répondre

    J’aime beaucoup Bangkok mais il m’a fallu un peu de temps pour savoir l’apprécier. Elle est grouillante et polluée mais une fois qu’on l’a adoptée, on y revient toujours.
    C’est marrant votre article complète celui que je viens de publier http://bit.ly/wXAZ9y

  3. christian R
    6 février 2012 à 20 h 49 min — Répondre

    Bonjour les petits loups….ou plutôt bonsoir pour moi

    Lecture et photos toujours aussi merveilleux de couleurs.
    Je suis admiratif des contacts que vous provoquez. Je suis aller voir l’article d’Adeline et effectivement vos articles se complètent….

    « Le monde n’est qu’un seul pays »

    Petite info : en France et plus particulièrement à Larny il fait -10°C….ce soir.
    Bizbiz

  4. 22 mai 2012 à 19 h 47 min — Répondre

    Pour bangkok, je conseille de passer voir chinatown où se trouve les objets les moins chers! de loger à kao san road où sont les chambres a prix très raisonnable! Voir le marché flottant!

    • 22 mai 2012 à 22 h 25 min — Répondre

      Nous avions logé pas très loin de kao san road mais n’étions pas tombé dans cette zone lors de notre visite (nous avions testé la visite de la ville sans aucun guide et n’ayant rien préparé et avions seulement loupé cette rue).

      Merci pour les conseils, on note pour notre prochain passage à Bangkok.

  5. 21 août 2013 à 12 h 51 min — Répondre

    Je reviens d’un voyage en Thaïlande et Bangkok est à faire pour sa démesure et ses multiples facettes !
    L’animal croisé sur les Klongs est un varan j’en ai vu un également !

    • 29 août 2013 à 22 h 20 min — Répondre

      Merci pour le nom de l’animal, on le saura la prochaine fois qu’on en croise un, en tout cas c’était un big one !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *