S’équiper et faire son sac est une étape importante dans la préparation d’un tour du monde. Elle a été pour nous le moment où le voyage est devenu concret, palpable et où l’on a commencé à acquérir l’état d’esprit d’un voyage au long court. Même si on le croit parfois, ce n’est pas sa maison que l’on porte sur le dos mais des éléments matériels (parfois superflus) naissant d’un compromis entre le souhait de porter des bagages les plus légers possible et le confort qu’on est prêt à concéder.

Comment préparer son sac à dos pour un tour du monde quand on n’est pas Mary Poppins ?

Voici trois bonnes raisons de prendre le temps de réfléchir au contenu de son sac à dos :

  • Partir léger c’est voyager plus libre pour chercher un hébergement, pour moins dépendre des taxis et bus mais pouvoir se déplacer à pied, pour laisser son sac quelques jours dans un coin sans avoir peur de se le faire voler et partir en trek, pour garder de la place pour des souvenirs ou des achats sur place.
  • On trouve de tout partout (à quelques exceptions faites) que ce soit des vêtements, des produits pour se soigner, des outils, des adaptateurs électriques… souvent moins chers qu’en France. Il faut parfois attendre quelques jours mais il y a toujours un moment où l’on transit par des grandes villes pour se ravitailler. Et parfois, on se rend compte qu’on a pu s’en passer et qu’on n’en a plus besoin !
  • Ce qui est nécessaire pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres: l’équipement nécessaire est celui qui est adéquate selon les destinations choisies, leurs climats, le mode de voyage envisagé et ses habitudes de vie. Il faut donc adapter les conseils dégotés à droite à gauche à son propre cas ! Entre autre, il n’est pas toujours utile de prendre du matériel de camping notamment quand on part en Asie. Mais ceux qui commenceront dans des pays où ils peuvent et souhaitent camper pourront néanmoins partir avec et s’en séparer plus loin en s’envoyant un colis, en le vendant, en troquant.

En pratique, nous avons oscillé entre 12 et 18 kg dans le sac à dos principal : 12 c’était au départ et 18 avant de s’envoyer des colis (un sac rapporté en France par un ami qui nous a rejoins en Nouvelle-Zélande, un coli de 6 kg envoyé par la poste du Vietnam, un sac d’au moins 5 kg laissé à des amis français en vacances, croisés en Thaïlande). Dans nos petits sacs à dos placés devant il y avait entre 2 et 6 kilos selon la répartition et les circonstances. La différence se fait réellement sentir (si vous en êtes pas persuadé, faites l’essai autour de chez vous) et nous conseillons 12 à 14 kg de bagages au total (les 2 sacs compris) pas plus !

Il est parfois difficile de ne pas tomber dans la caricature du touriste avec son appareil photo autour du coup et son sac sur le dos

Il est parfois difficile de ne pas tomber dans la caricature du touriste avec son appareil photo autour du coup et son sac sur le dos

Encore une fois, ce billet n’a pas la prétention d’être exhaustif ou de donner la bonne solution mais résume nos réflexions nourries par notre « petite » expérience pendant notre tour du monde.

Les indispensables

  • Un opinel ou un couteau suisse : nous avions les deux mais alors que l’opinel était toujours entre nos mains, le couteau Suisse est resté au fond du sac à tel point qu’on ne savait plus où il était rangé! Et dire que l’opinel n’aurait pas fait parti de l’aventure si l’on ne nous l’avait pas offert lors de notre fête de départ…
  • Une veste en Gore-Tex pour avoir chaud et être au sec en toutes circonstances : notre itinéraire nous promettait du beau temps et des belles saisons pendant les six mois néanmoins d’un pays à l’autre alors qu’il fait 40 degrés au printemps en Birmanie ou au sud du Vietnam, il fait 15 degrés à la même période au nord du Vietnam et 10 degrés dans certaines régions au printemps en Chine… Nous avons aussi vraiment apprécié nos vestes en randonnée en Nouvelle Zélande sous une pluie battante et glaciale pendant plus de 5H !
  • Une bonne paire de chaussures pour être bien dans ses pompes et crapahuter des kilomètres à la rencontre des autres.

Les bonnes idées

  • Bouche évier-ventouse universel, avec un fil à linge et quelques épingles (qui pourront aussi servir à refermer vos paquets de nourritures) qui s’utilisent partout et peu faire économiser des services de laveries (même si cela n’est pas hors de prix, à long terme c’est un budget).
  • Les sacs pour compartimenter le sac à dos (sacs de compression pour les vêtements et sacs souples à zip pour le reste) : indispensable pour ne pas se perdre dans son sac et pouvoir tout déballer et remballer en moins de deux !
  • Le sac à viande double fait “maison” (house de couette pour lit une place que l’on a ouverte) : pour passer de bonnes nuits n’importe où même quand les draps sont douteux !
  • Les tongues pour la plage et les douches dans les auberges de jeunesse ou guesthouses : achetées à Rio, les Havaianas sont décidément bien les championnes du monde !
  • Le sac imperméable (sac de kayak) pour protéger vos vêtements quand vous allez à la douche et que tout est mouillé du sol au plafond !
  • Un mini-album photos pour montrer la ville où vous habitez, quelques symboles de votre pays, votre famille… en sommes pour se présenter aisément sans parler la même langue !
  • Un instrument de musique ou une marionnette pour entrer facilement en contact avec les gens
  • La PoGo : après nous être posé la question nous ne l’avons pas achetée car le concept est excellent mais la qualité des photos semble plutôt décevante.
  • La copie plastifiée de son passeport : pour laisser à la réception des guesthouses et auberges (on nous a demandé les originaux seulement au Vietnam).
  • Des cartes de visite pour distribuer et échanger avec les locaux ou d’autres voyageurs.
  • Un Tupperware pliant, oui oui ca existe et c’est vraiment super pratique. Une fois plié ca prend la place d’une assiette.
  • Emporter un sac à main pour se balader et mieux se fondre dans le paysage comme des habituées, plutôt que comme des touristes agars sac sur le dos et appareil photo autour du cou. Nous avions prévu un sac en bandoulière noir pour appareil photo mais nous avons enlevé les compartiments et l’avons finalement utilisé (avec ou sans l’appareil photo dedans) dans de nombreuses circonstances. Pour nous, ce type de sac allie confort, sécurité et discrétion.
De passage à Angkor...

De passage à Angkor…

Ce que nous avons trouvé moins utile

  • Les cadenas : nous en avions emporté deux et nous ne nous en sommes jamais servi mais n’avons jamais dormi en dortoir !
  • Les guides de voyage : on les trouve partout même si ce n’est parfois que des « vrais copies » (dans les guesthouses, sur les marchés, dans les librairies) et ils sont horriblement lourds à transporter. Les versions électroniques coûtent malheureusement aussi chères mais peuvent être une bonne alternative (à condition d’emporter un ordinateur, une tablette ou un Smartphone). En ballade, nous les emportions assez rarement avec nous, nous trouvions plus pratique d’utiliser des plans papiers (que l’on trouvait dans les logements, dans les offices du tourisme ou qu’on photocopiait d’un guide).
  • Une montre-réveil : notre vieux portable faisait largement l’affaire.
Contenu de notre sac à dos de tourdumondiste en vrac

Contenu de notre sac à dos de tourdumondiste en vrac

Notre sac idéal

Voici ce qu’on emporterait si c’était à refaire (tour du monde à deux, 6 mois, saisons chaudes, déplacements en transport en commun et nuits en dure) :

  • Nos deux sac à dos 60 litres (avec un zip vertical sur le devant pour accéder à toute nos affaires sans avoir à vider tout le sac) + un petit sac à dos chacun pour tous les jours
  • Un petit sac à main bandoulière
  • Un chapeau
  • Une paire de lunettes de soleil
  • Une paire de lunettes de vue de rechange pour les taupes qui ne peuvent pas s’en passer du tout
  • Dans nos deux sacs de compression décathlon de 25 litres : par personne
    • 3 ou 4 tee-shirts ou chemises à manches longues qui peuvent se retrousser (qui protègent du soleil et des moustiques), en matières qui sèchent rapidement (éviter le coton 100%). Rien de tel que des chemises légères amples qu’on peut remettre plusieurs jours de suite et qui sèchent en quelques heures.
    • 1 gilet polaire
    • 1 veste en matière Gore-Tex
    • 1 pantalon convertible en bermuda, en prenant soin de coudre à l’intérieur une petite poche cachée pour mettre quelques billets et une CB
    • 1 bermuda léger pour Nico et 1 jupe pour Aude
    • 1 pantalon type jean ou coupe droite en lin foncé pour faire moins « roots » dans les villes, voire en soirée (en ce qui concerne les jeans c’est la misère pour les laver à la main et les faire sécher mais on les faisait laver de temps en temps dans une guesthouse ou à la laverie)
    • 1 tenue pouvant faire office de pyjama
    • 1 maillot de bain
    • 1 foulard léger à tout faire
    • Dans un sac souple à zip :
      • 3 paires de chaussettes
      • 6 caleçons ou culottes en coton
      • 2 soutiens gorge
      • 1 petite serviette fine en coton trouvée dans la boutique lyonnaise Easy Home de notre copain Martin (prenant légèrement plus de place en microfibre de la même taille mais nettement plus agréable pour sécher la peau). Et une serviette microfibre achetée au Vieux Camper pour deux pour les activités.
      • Un sac à viande double avec deux taies d’oreillers
      • Nos deux petits sacs de couchages Lafuma warm’n light 600 (Zone de confort entre +7 et +11 ° et pesant 700g). bien pratiques en trek et chez les amis
      • Notre MacBook pro 13,3 pouces (si on avait à le changer ce serait pour un MacBook air !)
      • Notre appareil photo réflexe numérique avec deux objectifs et un petit compact étanche
      • Une GoPro pour immortaliser même les moments les plus fous et se repasser la vidéo au retour un soir de coup de blues ! (nous ne l’avions pas encore lors de notre tour du monde)
      • Un disque dur externe pour faire une deuxième sauvegarde des photos (nous avions pris un disque dur LaCie Rugged Mini 1 To, incassable et étanche). L’ordinateur et le disque dur n’étaient jamais rangés dans le même sac pour éviter le risque de perdre les photos en cas de vol.
      • Dans un autre sac souple zip : les câbles, le chargeur de batterie, une paire d’écouteurs chacun, un adaptateur double (ou doubleur de jack) pour écouter de la musique ou regarder des films lors des trajets interminables à deux, une lampe frontale à LED chacun, une multiprise, un opinel, 4-5 épingles à linge, un fil résistant, un bouche évier, des cartes de visite et un cadenas à fil
      • Un crayon et un carnet de poche à emporter partout pour prendre des notes, marquer des adresses… (clin d’œil à notre génial Mr. Happy !)
      • Une trousse de toilette qui se pend avec :
        • 1 brosse à dent, un savon, un shampoing, un déo mixte, une crème solaire écran total, un coupe ongle, un rasoir jetable, quelques cotons tige, des lingettes pour les treks, des tampons (que l’on trouve encore difficilement dans certains pays notamment musulmans), éventuellement quelques bandes de cire froide pour l’épilation et des boules Quies.
  • Une trousse à pharmacie
  • Une mascotte, un globe gonflable, un harmonica ou une flute, un mini-album photos
  • Un Smartphone (pour surfer ou vérifier une info sur internet sans l’ordi, pour avoir l’heure et se réveiller à temps pour attraper un vol ou un bus). Pas emporté pour ce tour du monde mais après coup à réfléchir.
  • Une paire de chaussures de randonnées basse légère (suffisante pour une utilisation quotidienne et pour la majorité des treks)
  • Une paire de tongues
  • Une paire de scandales confortables pour les pays chauds
  • Une mini trousse de couture avec 2 ou 3 épingles à nourrice
  • Quelques sacs congélations zip étanches
  • Notre Tupperware pliant
  • Un sac pour le linge sale
  • Papiers divers et contrats

Pour des besoins plus spécifiques, n’hésitez pas à visiter les boutiques du vieux campeurs, vous y retrouver tout un tas d’articles du plus ingénieux au plus inutile.

Parés pour le départ

Parés pour le départ

Et vous, qu’emportez-vous dans votre sac à dos ?

Recherches qui ont permis de trouver cet article : opinel sac a dos

Globe devant les temples de Bagan
Article précédent

Petit guide pratique de la Birmanie (Myanmar)

Le dessin est parfois un très bon moyen pour se faire comprendre (copyright : http://www.electric-odyssey.com/)
Article suivant

Comment communiquer en voyage sans être polyglotte ?

64 Commentaires

  1. 16 septembre 2012 à 11 h 43 min — Répondre

    Très instructif cet article. Ca change des articles « 2 t-shirts et un sac de 15L c’est ça le vrai voyage ». Je me retrouve beaucoup plus dans votre description.

  2. chiara
    17 septembre 2012 à 7 h 21 min — Répondre

    merci les loulous.. très précis !
    bisous

    • 17 septembre 2012 à 18 h 01 min — Répondre

      Mais c’est avec très grand plaisir qu’on te renseigne 😉
      Bisous

      A bientôt

  3. olivier
    18 septembre 2012 à 15 h 52 min — Répondre

    Très passionnant cet article et surtout très instructif !

  4. 24 septembre 2012 à 19 h 02 min — Répondre

    Merci pour la liste, c’est toujours utile d’avoir autant de détails. La question que je me pose c’est comment font les gens qui ont un traitement médical à suivre. Si tu pars sur la route pour un an disons et que tu dois emmener un an de traitement ça prend pas mal de place, donc comment faire?

    • 24 septembre 2012 à 20 h 00 min — Répondre

      En effet, cela peut prendre un peu de place mais il est fortement conseillé d’emporter son traitement avec soi même si il y a des pharmacies partout dans le monde. En théorie, pour que la pharmacie délivre plusieurs mois de traitement en une seule fois il faut en faire la demande auprès de la sécurité sociale (accompagnée d’une lettre du médecin qui stipule les traitements à prendre, leur caractère indispensable durant tant de temps à l’étranger dans tels ou tels pays avec la raison de la demande où il n’est pas nécessaire de s’étendre !). En pratique pour la pilule contraceptive par exemple, votre pharmacie habituelle devrait vous dépanner sans cette démarche. Ils peuvent parfois élargir leur souplesse à d’autres traitements au long court donc bien penser à leur demander plusieurs mois avant le départ si possible.
      En ce qui concerne la place, il est possible de retirer les boites des médicaments (en pennant soin de garder une notice de chaque médicament au moins) par contre il n’est pas conseillé de défaire chaque comprimé car cela peut poser problème en cas de contrôle à la douane. Il peut être aussi demandé dans ces cas là l’ordonnance des traitements.
      J’essayerai de reprendre tout ça en détails dans un article sur la santé en voyage…

  5. 24 septembre 2012 à 20 h 21 min — Répondre

    Oui c’est un peu compliqué 🙂 Quand je suis en Roumanie m’ont médecin m’a fait une ordonnance pour 6 mois (vu que je rentrais à Noël j’ai pu refaire le plein pour les 6 prochains mois), la pharmacie était d’accord mais la SMEBA a refusé de me donner les papier nécessaire pour autoriser la pharmacie à me délivrer mon traitement et pourtant je leur avais bien dit que c’était essentiel mais rien à faire. Heureusement que la pharmacienne a contourné ça, parce que je la connaissais bien mais c’est souvent compliqué d’obtenir plusieurs mois de traitement. En Angleterre en revanche c’est tout simple, il suffit de demander au docteur x mois de traitement et il les donne. Ils sont beaucoup moins prise de tête 🙂 J’attends l’article donc, ça m’intéresse 😉

  6. 27 septembre 2012 à 10 h 44 min — Répondre

    Dans mon cas précis, je rempli mon sac au fur et à mesure de mon parcours car si on apporte trop de choses, on risque à la fin du voyage d’être surchargé surtout que la plupart du temps. On voyage dans des pays moins chers que la France!

    • 28 septembre 2012 à 6 h 47 min — Répondre

      Oui c’est vrai, mais il ne faut pas oublier que l’on peut s’envoyer un colis vers la France depuis presque tous les pays. En plus, c’est amusant de rentrer avant son colis et de le recevoir quelques mois après son retour. Nous nous étions envoyé un colis depuis le vietnam et il est arrivé deux mois après notre retour….

  7. 28 septembre 2012 à 20 h 26 min — Répondre

    ça tombe bien, j’ai pas encore fait totalement mon sac pour partir. J’vais en profiter regarder tout ça du coup

  8. 6 octobre 2012 à 0 h 05 min — Répondre

    Ouf, c’est complet!
    Pour un long voyage,j’ai jamais réussi à faire moins que 18kg.
    Une fois, j’ai croisé un voyageur light: 5kg dans son petit sac, je l’ai envié:-)

  9. Jonas
    21 octobre 2012 à 21 h 36 min — Répondre

    Salut

    Excellent blog , qui m’a pas mal inspiré ( je compte moi meme preparé un trip en asie).

    J’ai vu dans votre album photos , une photo de guignol vous etes sur Lyon?

    A bientot

    Jonas

    • 22 octobre 2012 à 5 h 50 min — Répondre

      Merci pour le compliment. Si tu as des questions n’hésites pas on se fera un plaisir de te répondre. Et si tu veux aller boire un verre, on est effectivement sur Lyon !

      • 23 octobre 2012 à 21 h 18 min — Répondre

        J’allais poser la même question ! Je viens de reconnaître St Ex sur votre photo ! Nous aussi on est lyonnais !! 🙂

  10. 4 novembre 2012 à 13 h 39 min — Répondre

    J’aurais quand même rajouté une lampe rechargeable, une boussole et quelques petits cadeaux à offrir en chemin (échantillons de parfums français, petites tours Eiffel en porte clés…) 🙂

    • 7 novembre 2012 à 7 h 39 min — Répondre

      Concernant la lampe, les frontales sont légères et permettent d’être utilisées dans beaucoup de situation (trek dans la jungle après le coucher du soleil, dans le campervan pour économiser de la batterie, pour lire un livre…). La boussole nous n’en avons pas eu besoin.

      Pour les cadeaux, nous étions parti avec quelques cadeaux de notre confection (principalement des colliers et bracelets) mais après réflexion nous sommes dorénavant plus adepte de l’achat sur place (offrir un repas, un petit objet utile, ….) afin de faire profiter l’économie locale de notre passage et de répondre à un besoin de notre hôte…

      Nous avons une anecdote amusante pour les échantillons de parfum. Nous en avions emmené et à Bagan (Birmanie) nous les avons troqués contre une peinture en sable de Bagan. C’est l’artiste qui nous a proposé de l’échanger contre des parfums si nous en avions (nous ne nous rappelions même plus que nous en avions au fond du sac)…

  11. Morgane
    31 décembre 2012 à 14 h 15 min — Répondre

    Merci pour cette liste hyper complète et très utile ! J’ai une question concernant les appareils photo…

    On s’apprête à partir à 2 filles 6 mois en Asie (Thailande, Vietnam, Cambodge, Indonésie) et Amérique latine (Chili Bolivie Pérou, Mexique, Cuba) et on compte dormir en Auberge de jeunesse et chez l’habitant (via le site couch surfing).

    En petite amatrice de photo, j’ai envie de m’acheter un appareil photo hybride (plus petit qu’un Reflex classique mais d’aussi bonne qualité) pour revenir avec de belles photos, mais j’ai peur de la convoitise, et surtout j’ai peur de ne pas oser le sortir et d’être stressée à posséder un objet de valeur sur moi.

    Qu’en pensez-vous ? Est-ce que vous avez beaucoup utilisé votre reflex ou est ce que vous avez plutôt utilisé pour votre compact ?

    Merci d’avance de votre réponse !!

    • 3 janvier 2013 à 7 h 48 min — Répondre

      Pour notre part, nous n’avons jamais été inquiété. Nous avions donc pris un petit compact étanche et notre réflex. Mis à part à Rio où nous n’avions pas sorti le réflex, nous avons utilisé aussi bien le réflex que le compact.

      Nous avons dormis en auberge de jeunesse, chez l’habitant, mais n’avons jamais dormis en dortoir. Nous avions de toute façon toujours nos appareils photos sur nous mis à part dans certaines conditions extrême comme notre sortie en kayak dans les Milford Sound par exemple.

      Je pense que l’appareil photo est suffisamment démocratisé pour pouvoir le sortir de partout. Dans certains pays, la photo est parfois même un moment d’échange car ils n’ont pas trop l’habitude de se voir pris en photographie (ca devient de moins en moins vrai cependant).

      L’Asie est vraiment une région très sûre, rien à craindre des locaux, par contre se méfier des autres voyageurs qui peuvent être parfois malveillant (beaucoup de vols sont réalisés entres voyageurs). En Amérique du Sud, nous n’avons pas eu de problème mais nous avons essayé de faire attention (il est évident que l’on a pas sorti notre ordinateur portable pour regarder un film pendant un long voyage en bus en Birmanie alors que le prix de l’ordinateur représente plusieurs mois de salaire d’un birman, par contre en Argentine, nous n’avons pas hésité à le sortir pour faire passer le temps pendant les longs trajets de bus). Cette région est moins sûre et on entend souvent parler de vols. Il est donc important de bien faire attention et de ne pas trop attirer l’attention. Ne pas se balader avec l’appareil autour du coup par exemple, bien le ranger dans son sac et ne pas laisser ses affaires sans surveillance, conseils pleins de bon sens mais que l’on oubli parfois quand on est en voyage !

    • 3 janvier 2013 à 13 h 14 min — Répondre

      Hello Morgane.
      Le choix d’un appareil t’appartient, hybride ou petit réflex (jette tout de même un coup d’oeil au Pentax K30, petit, tropicalisé, qui fonctionne sur batterie ou piles…).
      Il ne faut pas avoir peur de l’utiliser pour une raison toute bête : dans les pays les moins riches, même le moins cher des appareils photos représente une fortune, donc cher ou pas cher, ce sera la même tentation pour les voleurs potentiels.

      Un dernier point, si tu veux échanger avec des gens qui voyageront comme vous en 2013, rejoins notre groupe Facebook, on est une quarantaine : http://www.facebook.com/groups/surlarouteen2013/

      Bon voyage !

      • 4 janvier 2013 à 8 h 53 min — Répondre

        Oui je suis d’accord avec Guillaume, étudie les appareils photos tropicalisés. En rentrant de Tour du monde, on a fait nettoyer le capteur de notre réflex, le mec a halluciné. Il nous a dit mais vous avez fait quoi avec l’appareil, j’ai rarement vue un capteur aussi sale ;-)… heu…. on a un peu voyagé 🙂

  12. Valérie
    2 janvier 2013 à 21 h 10 min — Répondre

    Bonjour,
    Je suis occupée à regarder quelle veste acheter pour un tour du monde. Pouvez-vous me dire quel modèle de veste vous avez choisi?
    Merci pour votre aide
    Valerie

    • 2 janvier 2013 à 22 h 32 min — Répondre

      Nous avions des vestes coupe-vent Lafuma Jaipur avec une polaire pour mettre dessous quand il faisait plus froid. C’était super pratique car la veste est très légère et absolument imperméable (randonnée pendant 6h sous une pluie battante lire notre article sur la Nouvelle-Zélande pour plus de détail).

      On les recommande sans aucun problème, c’est une valeur sûr.

    • Valérie
      24 mai 2013 à 13 h 19 min — Répondre

      Merci pour ce conseil: je viens de l’acheter chez Décathlon!! Malheureusement, pas de taille assez grande pour Erik…
      Encore merci pour toutes les infos de votre site. Nous partons le 28/8 et venons de payer l’acompte du billet (c’est un grand jour!!! : ). )
      Valérie

  13. Julien
    9 janvier 2013 à 14 h 15 min — Répondre

    Ca fait quelque temps que je ne voyage plus avec un sac à dos, mais je dois avouer que les problématiques sont un peu les mêmes ! Mon gros problème, c’est l’appareil photo et les objectifs qui prennent un sac a dos entier à eux seuls.

    • 11 janvier 2013 à 8 h 04 min — Répondre

      Oui le matériel électronique est photographique est un problème à bien étudier. Surtout qu’en général, on doit se le porter sur toute la durée du séjour car contrairement à son sac de vêtement, on n’ose pas trop le laisser dans un hôtel ou sans surveillance.

  14. SISSIIMPERATRICE
    6 février 2013 à 17 h 01 min — Répondre

    MERCI PR TT CES CONSEILS !! nous partons 3 mois pr un tour du monde un peu express!! thailande vietnam cambodge birmanie australie chili argentine bolivie perou bresil!! donc besoin de vetements pr le chaud et le froid! hyper complique a organiser! on dort a l’hotel et une ou 2 fois en auberge de jeunesse pas chez l’habitant. notre gros souci c’est plutot pr la santé. je suis sage femme et j’ai tendance a imaginer un peu tt les problemes donc a prendre trop de medicaments et de materiels!! un conseil pr alleger un peu la trousse de pharmacie??

    • 16 mars 2013 à 12 h 37 min — Répondre

      Désolée pour le délai de réponse.
      Personnellement nous avons pris l’essentiel en sachant qu’en Amérique du Sud et en Australie il y a des pharmacies avec à peu près les mêmes médicaments en vente libre qu’en France et qu’on peut aussi se réapprovisionner à Bangkok. La liste de la trousse à pharmacie dépend de la santé de chacun bien sûr. Pour quelqu’un en bonne santé il n’y a pas besoin de grand chose. Votre médecin traitant pourrait vous aider. Il est vrai que lorsque l’on est de « la partie » on envisage le pire mais finalement il n’y a que quelques médicaments nécessaires pour des petits maux qu’on peut gérer seuls (tourista, douleurs, petite coupure et plaie, éventuellement infection urinaire sans fièvre et mycose pour les femmes, allergie pour les gens concernés). Pour le reste je crois vraiment que lorsqu’on ne voyage pas dans des conditions particulières sans accès aux soins, il ne faut pas se charger. En conclusion, en dehors d’un éventuel traitement chronique et de la prophylaxie anti-palustre, je conseillerai dans vos conditions de voyage de préparer votre trousse comme pour des vacances classiques… Bon voyage !

  15. 14 février 2013 à 4 h 54 min — Répondre

    Le pain/fromage à coté du krama, normal 🙂

  16. Ken
    25 février 2013 à 21 h 53 min — Répondre

    Partant aussi autour du monde mais exclusivement à pied et à vélo avec un budget de 2 euros par jour, il est primordial de partir « light ».
    La france on l’a traverser parfois avec plus de 27kg sur le dos, autant dire qu’à ce tarif là le voyage est un supplice rien d’autre.
    Après de nombreux tris et remise en question sérieuse, j’en suis aujourd’hui arrivé à 9 kg et je compte bien gratter encore quelques précieux grammes, pourtant rien ne me manque.

    Merci en tout cas pour cet article, et voici un lien qui pourra peut être vous intéresser 😉 http://www.randonner-leger.org/forum/

    • 1 mars 2013 à 15 h 45 min — Répondre

      9kg c’est déjà pas mal. Il y avait une vidéo qui nous avait un peu impressionnée d’un mec avec son sac de 26 litres pour son tour du monde de 4 ans (http://youtu.be/oDLhjb2AVBE).

      Merci pour le lien on ira voir.

      Bon voyage…

  17. Ken
    1 mars 2013 à 23 h 43 min — Répondre

    Oui déjà pas mal, mais loin d’être parfait, quand on sait qu’un sac à dos à tendance à s’alourdir sur la route, entre nourriture et flotte ;).

    Merci pour le lien ça à l’air plein de bonnes idées.

  18. Valérie
    24 mai 2013 à 18 h 21 min — Répondre

    Bonjour,
    Que faisiez-vous avec votre ordi durant les visites? Vous le transportiez avec vous?
    Encore merci pour votre aide.
    Valérie

    • 4 juin 2013 à 6 h 12 min — Répondre

      En général on le laissait dans la chambre de la guesthouse. Pareil quand on partait en trek, on laissait notre ordi caché dans notre gros sac de vêtements. On a jamais eu de problème.
      Après, il y a certains endroits où on avait préféré le prendre avec nous mais c’était rare qu’on est pas confiance…

  19. caro
    30 janvier 2014 à 21 h 38 min — Répondre

    whaou ! merci pour cet article!
    je pars (seulement^^) un mois en argentine en mars, mon premier voyage bagpack! alors je n’avais aucune idée du sac .. la même si c’est plus court que vous ca donne une idée alors merci!!!!

    parcontre, j’ai pas comprisl’histoire du sac a viande haha!
    et question, comment avez vous faitpour la connection internet.. je penser acheter une tablette ? qui m’aidera aussi pr transferer et sauvegarder les photos! car le disque dur ext… trop peur de le perdre ou autres

    • 6 février 2014 à 14 h 48 min — Répondre

      le sac à viande c’est pour dormir dedans ! C’est comme un sac de couchage mais en version drap pour dormir dans les pays où il fait chaud 😉

      Pour internet, tu le trouveras de partout dans des cybercafé, café, hôtel ! nous on avait notre portable (pour trier nos photos et écrire quelques articles), une tablette peut tout à fait faire l’affaire et c’est plus léger !

  20. caro
    10 février 2014 à 17 h 21 min — Répondre

    merci de votre retour!
    je vais commencer la liste pour le sac!
    je ne connaissait pas cette histoire de sac a viande;-) expression etrange quand même haha

  21. 30 avril 2014 à 9 h 24 min — Répondre

    Salut, super conseil, MERCI.

    Nous somme 2 amis qui par au moi d’aout pour un tour du monde a pied pendant 5 ans. nous voulions savoir combien un sac t’a couté ( avec le reste bien sur 😉 ) pour le matériel nous somme un peut dans l’inconnue.

    Merci et a bientôt sur les routes.

    Kevin et Willy
    walking days
    Partir autrement
    walkingdays.over-blog.com

    • 5 mai 2014 à 7 h 23 min — Répondre

      Pour un périple à pied, je pense que nous sommes pas les mieux placés pour vous répondre. Mais je pense que la partie sac est une des parties à ne pas négliger dans votre préparation car vous l’aurez 24h/24 avec vous et souvent sur le dos. Nos sacs nous avaient coûtés dans les 120€ de souvenir mais je pense qu’ils sont un peu gros pour les trimballer avec sois tout le temps !

  22. 21 mai 2014 à 20 h 13 min — Répondre

    Bonjour,
    Nous partons pour un tour du monde en famille dans 3 mois pour une durée de 9 mois. Cet article est très intéressant : nous sommes en pleine préparation de nos sacs et nos tenues. Par curiosité, quel appareil photo avez-vous emmener avec vous ? Et quels objectifs ? Merci beaucoup pour ces informations ! Bonne continuation à Contre Sens !

    • 22 mai 2014 à 9 h 45 min — Répondre

      Nous suivrons votre périple car notre prochain voyage se fera en famille 😉

      Nous avions deux appareils photos un compact étanche Sony Cyber-shot TX5 (très pratique quand on voulait passer inaperçu) et un Canon 550D avec un objectif 18-55, 55-250 et le 50mm f1/8.

      Bonne préparation

      • Guillaume
        5 juillet 2016 à 13 h 31 min — Répondre

        Bonjour !

        J’ai découvert votre blog il y a quelques jours et je dévore tous vos articles… il est top !!

        Petite question pour les objectifs : comment les transportiez-vous ? Vous parlez d’un sac bandoulière, vous mettiez les objectifs en vrac dedans? Il était compartimenté?
        Est-ce que vous avez pensé à un objectif « polyvalent » (18-300 par exemple) ? Je sais qu’ils sont plus lourds et plus chers.

        Voilà je suis curieux de vos réponses 🙂
        Guillaume

        • 5 août 2016 à 11 h 32 min — Répondre

          Bonjour Guillaume,

          Pour les objectifs, nous avions des housses en Néoprène pour les protéger, tu peux en trouver sur amazon pour quelques euros ici.

          Nous avions déjà nos objectifs avant de partir donc nous n’avions pas vraiment étudiée la solution objectif polyvalent. L’autre raison est que le téléobjectif on s’en ai servie que pour les animaux, la plupart du temps nous avions le 18-55 qui est quand même beaucoup plus léger ce qui n’est pas négligeable en trek de plusieurs jours et quand on a souvent l’appareil photo à la main.

          Nico

  23. Sylv
    26 octobre 2014 à 16 h 50 min — Répondre

    Merci pour cet article très utile !

    Je reviens sur le MacBook, que je serai probablement obligé d’amener également.
    Où le laissiez-vous durant vos déplacements (treks, visites, autres…) ?

    Y a-t-il des casiers fermant à clé dans tous les guesthouses et backpackers ?
    Les conducteurs de bus acceptent-ils que l’on garde nos sacs avec nous durant le trajet au lieu de dans la « soute » ?

    Bref, comment gériez-vous ce matériel couteux (et parfois professionnel 🙂 )?
    J’avoue que ce point là m’inquiète un peu :/

    Merci !

    • 24 novembre 2014 à 17 h 54 min — Répondre

      Désolé pour la réponse 1 mois après, mais pour notre décharge on bossait sur la nouvelle version du blog.

      Où le laissiez-vous durant vos déplacements (treks, visites, autres…) ?

      On le laissait dans les hôtels ou guesthouse au fond de notre gros sac à dos. Dans les hôtels qui nous paraissait douteux on le prenait avec nous dans notre petit sac à dos.
      Pour les treks, on le laissait dans notre sac à dos qu’on laissait soit dans les hôtels où l’on avait dormi avant le trek soit dans une consigne soit chez des amis… on a jamais trimballé l’ordi avec nous en trek ! Quand on était en NZ et en Australie, on évitait de laisser l’ordi dans le campervan, on préférait le prendre avec nous.

      Nous avions par contre toujours avec nous notre disque dur de sauvegarde que l’on branchait sur l’ordi dès que nous y pensions. Nous utilisions timemachine qui est vraiment top pour réaliser cette sauvegarde.

      Y a-t-il des casiers fermant à clé dans tous les guesthouses et backpackers ?

      Oui, sinon dans la plupart des hôtels, il est possible de laisser son sac pour quelques jours sans problème (en Asie en tout cas).

      Les conducteurs de bus acceptent-ils que l’on garde nos sacs avec nous durant le trajet au lieu de dans la « soute » ?

      Ne jamais rien laisser de valeur dans son sac qui est dans la soute. Il faut toujours prendre avec soit ce qui pourrait être volé avant de laisser le sac partir dans la soute d’un bus !!! Et bien faire attention à son petit sac à dos quand on s’endort. Tu peux prendre ce que tu veux avec toi dans le bus du moment qu’il y ait la place ou que tu veulent bien l’avoir sur les genoux.

      Bref, comment gériez-vous ce matériel couteux (et parfois professionnel 🙂 )?

      Pour nous rassurer, nous avions souscrit une assurance pour l’appareil photo et l’ordinateur portable afin de pouvoir les racheter en cas de vol ou de casse.

  24. 29 avril 2015 à 18 h 36 min — Répondre

    Bonjour a vous deux, 🙂

    Ça fait plaisir de voir un article sur les bagages par un couple !

    Je voyage pas mal avec ma fiancée, et au début, on partais camper avec une seule trousse de toilette… Pas très pratique de prendre sa douche a tour de rôle ! lol

    On à fait beaucoup de progrès depuis, mais je suis certain que beaucoup de couples vont être aidés…

    Vincent.
    http://www.regardnomade.com

  25. steph
    28 septembre 2015 à 17 h 59 min — Répondre

    Bonjour, je suis tombé sur votre article et je tiens quand meme a vous ecrire un commentaire(bizarre normalement je m’en tape) je vis ma vie en voyageans sac a dos, et en Europe en voiture avec un lit a l’ arriere…ça m’a quand meme mis 5 années entieres pour visiter toute l’amerique du sud et un peu l’amerique central, je suis une fille et je voyage sans ordi, car je pars pour me deconnecté….ç’est quand meme assez bizarre pour moi d’aller dans un hotel et tout le monde est conecté….personne ne parle avec personne, car ils sont trops occupées a se conecter avec les memes personne de leur vie de tout les jours….les amis de chez eux. Pourquoi partir? le concept de voyager le max en un minimum de temps, je ne le comprend pas non plus…j’ai voyagé 2 ans au Bresil et je n’ai connu que 8 etats( il y en a 26)….enfin chacun son mode de vie, vous me répondriez…je me fait de l’argent sur place alors voici aussi pourquoi j’ai tout mon temps et aussi le fait que je n’ai pas de maison et ni boulot ou retourner aide aussi…je suis en ce moment conecté chez une amie(car oui je me conecte!la solitude c assez dur comme ça!) , mais je ne sens aucun besoin de me le trimbaler partout cette net (surtout que au jour d’aujourdhui on ne peux pas s’en echapper), je voyage car je suis contre la société et contre la conso et je me sens detaché de tout… Ce n’est pas une critique mais je voulais que il y a au moins une opinion dune voyageuse et pas dune touriste. Mais surtout pour passer une info importante pour les filles: arretez d’utliser les tampons!!!en voyage ou chez vous! saviez vous que ç’est du coton embibé de chlore?que ç’est super polluant, cher et qu’il y un risque de se prendre une maladie assez grave?! mettez vous a la mooncup. INFORMEZ VOUS!Voila désolé pour mes fautes je ne suis pas française…et désolé pour la longueur!!

  26. 4 décembre 2015 à 0 h 31 min — Répondre

    Super idée le petit album photo !!! 🙂 C’est un très bon moyen de faire découvrir notre pays. Merci du conseil, je prend bien note pour mon prochain départ.

    • 11 décembre 2015 à 17 h 04 min — Répondre

      Avec plaisir, nous on l’avait pas mal utilisé en TDM, c’est pratique quand on parle pas du tout la même langue… c’est un bon moyen de susciter l’échange.

      Je viens de visiter votre site et j’ai découvert que vous aviez quelques articles sur les budgets de voyage. On vous invite à venir les partager sur notre site de planification de voyage : http://planificateur.a-contresens.net/budget.html si vous avez 5 minutes.

  27. 9 février 2016 à 20 h 42 min — Répondre

    Excellent blog et très bon article, très complet, un grand merci et bravo !

  28. Gaby & Julien
    10 novembre 2016 à 11 h 26 min — Répondre

    Bonjour Aude, bonjour Nico ! Ca fait un petit moment que nous avons découvert votre blog et qu’il nous aide beaucoup dans l’organisation de notre voyage. Nous avons également utilisé votre planificateur alors MERCI beaucoup pour toutes ces précieuses informations partagées ! Notre départ est dans 2 semaines et on se pose une question de dernière minute : combien de cash doit-on avoir sur nous en cas de besoin ? Aviez-vous prévu de l’argent liquide en dollar ou en euro avant votre départ pour votre TDM ? Si vous pouviez nous dire combien ça nous aiderait beaucoup ! Bonne continuation à tous les deux 😉

    • 5 décembre 2016 à 9 h 32 min — Répondre

      Oulala, désolé de ne répondre que maintenant, on a un peu délaissé le site ces dernières semaines pour raison de rénovation de notre maison.
      Pour notre part, nous avions pris quelques euros au cas où que nous avions rangé au fond du sac en cas de coup dur (genre une centaine d’euros).
      Sur nous, nous avions en général l’équivalent de quelques 100 à 2OO euros en fonction des pays car nous essayions d’optimiser nos retraits pour ne pas trop payer de frais bancaire (nous n’avions pas changé de banque par simplicité mais ce fut une erreur, en même temps à l’époque c’était un peu plus compliqué de trouver une banque avec peu de frais à l’étranger enfin bon).
      Mais ne vous inquiétez pas trop, vous allez trouver ce qui vous convient le mieux en cours de voyage.
      Conseil que vous avez sûrement déjà lu, ne rangez pas tout votre argent au même endroit et pareillement pour vos cartes bancaires !
      Bon voyage à vous deux
      Nico

  29. Fanny
    7 janvier 2017 à 21 h 44 min — Répondre

    Bonjour,

    Je me pose une simple et un peu une bête question.

    Je cherche une veste, imperméable. Pourriez-vous me conseiller une veste gore tex ? Decathlon en fait-il ? Je n’ai pas trouvé la mention sur leur site pour certaine veste.

    Merci beaucoup et bonne continuation ! Bonne année !

    • 26 janvier 2017 à 8 h 55 min — Répondre

      Désolé de ne répondre que maintenant. Le mieux est d’aller en magasin essayer les produits et se faire conseiller par les vendeurs puis ensuite d’aller sur internet acheter les produits testés. Oui chez Décathlon on trouve des vestes en Gore tex.

  30. Jasmine
    27 janvier 2017 à 10 h 16 min — Répondre

    Moi qui ai toujours du mal à faire mes valises, je ne pense pas que j’arriverai à un tel niveau d’organisation pour un tour du monde. Je garde ton article, qui pourrait m’être utile si je décide de sauter le pas.

  31. Nora
    8 février 2017 à 15 h 28 min — Répondre

    Au top votre article!! Nous partons fin mai, ce sera mon premier grand voyage (6mois) en sac à dos et ce sac me stressait beaucoup!!!

    Merci beaucoup pour tous vos précieux conseils!

    • 8 février 2017 à 15 h 47 min — Répondre

      Avec grand plaisir. On prend toujours trop d’affaire… 🙂

  32. Cécile C.
    16 mai 2017 à 15 h 18 min — Répondre

    Merci pour toutes ces précieuses infos, nous partons fin septembre pour 11 mois avec 3 enfants (jeunes 5,6 et 8ans) nous avons du mal à évaluer quel poids leur faire raisonnablement porter et quel poids porter nous même. Entre les vêtements et le matériel de « survie », difficile de faire la part des choses! Après lecture de votre article je crois que nous allons opter pour moins de vêtement et une fréquence plus élevée de lessives 😉
    Si vous avez d’autres conseils, nous sommes preneurs!

    • 24 mai 2017 à 9 h 34 min — Répondre

      Le conseil c’est, on prend toujours trop d’affaire !

      Concernant les enfants, n’ayant pas encore l’expérience (nos mini-baroudeuses n’ont que 1an et 4ans) nous ne savons pas combien ils peuvent porter sans que ce soit l’épreuve.
      On veut bien avoir votre retour d’expérience sur le sujet 🙂

      Nico

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *