Le Tour du Jura à vélo Loisir est une boucle cyclable balisée de 155km qui part de Dole et traverse les paysages verdoyants de la région de Dole, les vignobles autour d’Arbois et Poligny, puis de la Bresse Jurassienne. Une itinérance à vélo au dénivelé raisonnable sur voies vertes et petites routes, accessible aux familles avec enfants ayant l’habitude de voyager à vélo.

Amateurs de paysages bucoliques, de patrimoine historique et de fromages, nous avons apprécié ce voyage à vélo d’une à deux semaines (selon le rythme et le nombre de jours de pause) et n’avons pas vu passer les 200km parcourus.

L’itinéraire en quelques mots :

Campagne jurassienne entre rivières, vignobles vallonnés, forêts et petites villes gastronomiques et historiques

Boucle de 155km +/- échappées pour un total autour de 200-230km

Caractéristiques de la véloroute :

Voies vertes 40%, pistes cyclables et voies partagées sur petites routes 60% (quelques portions plus passantes)

Revêtement lisse goudronné

Dénivelé faible à modéré selon les étapes : + 1100 m pour la boucle de base.

Tour du Jura loisir : notre itinéraire et coups de cœur

Nous avons réalisé ce voyage sur 12 jours avec 7 jours d’étapes à vélo avec nos deux filles de 7 et 9 ans ½.

Si c’était à refaire, nous rajouterions une étape pour faire le détour vers Salins-les-Bains.

Les étapes sont volontairement courtes, surtout dans la partie plus vallonnée du Rivermont et particulièrement entre Port-Lesney et Bletterans. Ainsi nous ne décourageons pas nos deux jeunes pédaleuses et pouvons faire face, sans se mettre la pression, aux aléas climatiques (orages, journée venteuse), baignades, envie de réveil en douceur…

Pour que tout le monde y trouve son compte dans les vacances à vélo, nous prévoyons également des jours de pause où les enfants peuvent se faire des copains dans les campings, où l’on peut décider de faire une visite, une balade à pied ou en canoé en prenant tout notre temps.

De Dole à Ranchot – 22km

Nous prenons le temps de rester deux nuits à Dole pour flâner dans cette petite ville d’Art et d’Histoire où le centre historique est charmant, les bonnes adresses gourmandes alléchantes et le camping idéalement placé à moins d’un kilomètre du centre-ville en longeant la rivière, le Doubs.

Puis nous quittons Dole pour cette étape entièrement sur l’Eurovélo6. Un itinéraire que nous avons plaisir à re-parcourir 4 ans après notre premier voyage à vélo entre Dole et Besançon.

Lire notre article sur notre premier voyage à vélo : Jura à vélo en famille sur l’EuroVélo 6 de Dole à Besançon

Nous progressons le long du Doubs et de son canal entre portions sauvages et rencontres avec de nombreux oiseaux. Le chemin de halage est plus animé le long des écluses et maisonnettes de pêcheurs devenues de ravissantes habitations comme vers Audelange.

L’itinéraire s’éloigne du canal et les mollets chauffent un peu en montant à travers les lotissements du village de la Barre avant de redescendre sur Ranchot où le Doubs nous attend pour une baignade et quelques coups de pagaie.

L’environnement bucolique de cette étape tranquille, au bord du Doubs et son canal, sur l’Eurovélo6 franc-comtoise

Le circuit du Chat perché à faire à pied à Dole, version jeux de piste pour les enfants et découvrir quelques recoins inattendus du centre historique.

Où dormir à Dole ?

Le camping du Pasquier à Dole est top : familial avec des emplacements pour les cyclos très ombragés, une piscine pour se rafraichir, un dépôt de pain, une mini-épicerie et un snack, le tout à proximité immédiate du centre-ville de Dole.

Sur une péniche, sur le tranquille canal Charles-Quint à deux pas du centre-ville : Trouver l’hébergement sur Booking

Où dormir à Ranchot ?

Le petit Camping de l’île à Ranchot est aussi une super adresse pour les cyclos : ombragé dans un cadre verdoyant au bord du Doubt avec baignade et location de canoé, terrasse abritée avec frigo et congélateur à disposition, boulangerie-épicerie à deux pas.

Où se ravitailler ?

Nombreuses adresses gourmandes à Dole. Marché et Halles les mardis, mercredis, vendredi et samedi.

Commerces en rentrant dans le village d’Orchamps.

À Ranchot, boulangerie-épicerie à quelques mètres du camping.

De Ranchot à Port-Lesney 25km

Une étape encore très majoritairement sur voies vertes par la Voie des Salines. Les premiers quinze kilomètres, la piste cyclable, séparée de la route, passe dans la grande Forêt de Chaux. Puis en traversant la petite ville tranquille d’Arc-et-Sénan, notre regard est tout de suite attiré par l’entrée monumentale des Salines Royales, une ancienne manufacture du XVIIIe siècle, destinée à la production de sel et désormais inscrite au patrimoine de l’Unesco.

Plus loin, nous pédalons avec sérénité et émerveillement dans la vallée de la Loue jusqu’à Port-Lesney, charmant petit village.

La visite des Salines Royales d’Arc-et-Sénan : Aujourd’hui espaces culturels et de sensibilisation à la nature, nous avons passé plus de deux heures à flâner dans les jardins inspirants et percer les mystères des lieux et de l’histoire de la région grâce à la passionnante visite guidée (1 petite heure). Le coût de l’entrée est onéreux si l’on y passe juste, mais pour une demi-journée avec pique-nique ou restauration sur place, l’endroit est agréable et permet une immersion dans l’histoire de la région.

Baignade et descente facile en canoë sur la Loue au départ de Port-Lesney

Échappée au cœur de la forêt de Chaux (+ 20km A/R) : une piste à travers la forêt avant Arc-et-Sénan rejoint en une petite dizaine de kilomètres La Veille-Loye. Possibilité de faire un escape game en extérieur: Site pour plus d’info sur l’escape game. Aller-retour obligé pour reprendre la route.

Où dormir à Ranchot ?

À Arc-et-Sénan (à 16km de Ranchot) :

Camping La Saline, les bords de Loue : très agréable avec une piscine et un jardin attenant.

La Saline Royale : hôtel dans un des bâtiments de la Saline Royale. La nuit comprend une entrée dans les jardins et musées : Trouver l’hôtel de la Saline Royale sur Booking

À Port-Lesney :

Camping les Radeliers : au bord de la rivière et en plein centre-ville du village. Location de canoé avec navettes.

Château de Germigney pour une nuit luxueuse dans un Relais et Château (tarifs très abordables selon les jours)

Où se ravitailler ?

À  Arc-et-Sénan, regroupement de commerces très pratiques et de qualités à 700m de l’itinéraire cyclable. Au comptoir des Salines, en face de l’entrée, une épicerie salon de thé vend des glaces artisanales en pot.

À Port-Lesney, le long de l’itinéraire, boulangerie et restaurants.

De Port-Lesney à Arbois – 15km (+/-16km de détour pour Salins-les-bains)

Une étape plus vallonnée ( D 200-/230+ sur 15 km) sur voie cyclable, mais surtout petites routes. Quelques courts passages sur routes plus passantes sans surligne.

Sans grand intérêt jusqu’à la ville de Mouchard (gare TGV), la voie des salines traversent ensuite de petits villages vignerons comme Aiglepierre puis Montigny les Arsures avec de belles constructions en pierres. La journée est chaude et nous découvrons les fontaines des villages comme si nous étions tombés sur un trésor. Après une dernière montée jusqu’à Vauxelle, l’arrivée est en ligne de mire, et l’effort renforce le sentiment de bien-être au milieu de ces paysages vallonnés et viticoles du Revermont. Le charme d’Arbois nous séduit déjà.

Échappée vers Salins-les-bains et la Grande Saline :

C’est à Aiglepierre qu’il est possible soit de poursuivre le tour du Jura loisir soit de terminer la voie des salines jusqu’à Salin-les-bains, 8 kilomètres plus loin.

Au retour de Salin, il faudra parcourir de nouveau les 8km supplémentaires avec le dénivelé moins favorable (250m de dénivelé + en tout sur l’AR).

Si c’était à refaire, nous ferions Ranchot-Arbois en trois étapes au lieu de deux en dormant à Arc-et-Sénan et à Salins-les-bains. Nous avons été un peu déçus de ne pas avoir le temps d’aller jusqu’à Salins. On en entendra parler plusieurs fois pour sa belle localisation au fond de sa vallée surplombée par le Mont Poupet, et pour sa Grande Saline. Cette ancienne usine de production de sel, inscrite au patrimoine de l’Unesco, a conservé des éléments techniques et architecturaux remarquables comme les puits d’extraction et une magnifique galerie du 8ème siècle. C’est le complément indispensable pour comprendre l’histoire de la production du sel en Franche-Comté.

La petite ville d’Arbois niché au cœur du vignoble jurassien, le charme de son vieux bourg et ses adresses gourmandes. Nous aurions vraiment aimé y rester plus longtemps.

Les délicieuses glaces de la Chocolaterie Hirsinger et les seules glaces locales et artisanales de notre aventure estivale !

Où dormir à Arbois ?

On trouve de nombreux hébergements sur Arbois. En haute saison, il est préférable de réserver.

Camping Au cœur des vignes, en face de la piscine d’été municipale à un kilomètre du centre-ville.

Nous avons dormi dans la chambre d’hôte les Hauts d’Arbois. Comme son nom l’indique, l’arrivée se mérite, mais la maison et le jardin sont très agréables. Le petit-déjeuner est délicieux et les hôtes sont aux petits soins.

Il y a d’autres hôtels, chambre d’hôtes et logements sur Arbois :

Trouver un logement sur Booking

Où se ravitailler à Arbois ?

Fromageries, charcuteries, primeurs, boulangeries, pâtisseries, supérettes et de nombreuses maisons de vins bien sûr … C’est l’endroit incontournable pour se ravitailler si vous êtes aussi des gourmets. Marché le vendredi matin.

Côté restaurant, le Bistronôme Lisa/Jérôme nous a été plusieurs fois recommandé, mais la réservation anticipée semble indispensable.

Le Bistrot de la Tournelle : nous avons découvert cet endroit en flânant dans les ruelles. Ce jardin vigneron, au bord de la Cuisance, donne envie de se poser pour un déjeuner, un goûter ou pour prendre l’apéritif. Fermé en dehors de l’été et en cas de pluie.

Où dormir à Salins les bains ?

Camping le Salins les bains, avec piscine.

Pour trouver une chambre d’hôte, chambre d’hôtel ou appartement à Salin les bains :

Trouver un logement sur Booking

D’Arbois à Poligny – 17km

Qui est-ce Pasteur dont on voit le nom partout depuis le début du voyage ? demande mini-baroudeuse.

Il nous était impossible de quitter Arbois sans visiter la Maison de Louis Pasteur. Nous ne l’avons pas regretté, la visite de sa maison jurassienne et de son laboratoire est passionnante. Compter 45-60 minutes avec visite guidée ou tablettes interactives.

L’étape est courte, heureusement car nous partons tard à presque 13h, l’étape est très vallonnée (300m D+) et le vent souffle fort contre nous. Les vignobles puis les paysages champêtres et les beaux points de vue sur les forêts nous font oublier à chaque descente que la montée précédente a été un peu rude.  Ce jour-là, les élastiques de traction ont aidé à plusieurs reprises nos deux mini-baroudeuses.

Se réfugier dans le snack du camping pour le diner et déguster la bière locale de Poligny pendant l’orage

La Maison du Comté : un musée ludique avec dégustation sur le fameux fromage local (dernière entrée 17h15 en juillet et août).

Où dormir à Poligny ?

Camping La Tulipe de Vigne : des emplacements ombragés, des cabanes gauloises pour 2 personnes. À moins d’un kilomètre du centre et de la piscine municipale (entrée gratuite pour les campeurs).

Où se ravitailler ?

La place centrale du bourg est entourée de fruitières et fromageries. Marché les lundis et vendredis matins.

De Poligny à Baume les messieurs – 25km

Une belle étape sur petites routes doucement vallonnée, entre paysage pastoral, villages vignerons en pierres et châteaux remarquables. L’itinéraire offre une jolie vue sur le Château de Frontenay et ses tours du XIIème siècle, avant d’arriver à Domblans et de quitter momentanément le Tour du Jura pour une échappée jusqu’à Baume les messieurs (8km, soit 16 AR) en suivant les panneaux de l’itinéraire cyclable N°20.

La petite route qui rejoint la reculée de Baume-les-messieurs est magnifique. Nous progressons entre les vignobles du village perché de Château-Chalon puis nous nous enfonçons dans la vallée sauvage ramifiée entre les falaises conduisant au cirque de Baume les messieurs.

Baume les messieurs est un de nos moments préférés de ce voyage à vélo.

La reculée, typique de ces formations géologiques du Jura, est connue dans le coin. Le petit village, niché au creux d’un écrin de verdure fascinant, nous procure le sentiment d’être arrivé au bout du monde, surtout en fin de journée quand les marcheurs et les touristes de la journée sont partis. Une atmosphère apaisante propice aux balades et aux discussions avec les habitants. L’abbaye du XXème siècle nous ouvre ses portes, comme une ruelle du village.  Nous dormons sur place et profitons d’une journée sans vélo pour rejoindre à pied, par le sentier (2.5km), la cascade des Tufs au fond de la reculée. Celle-ci est bien sûr peu tumultueuse en plein été, mais la balade forestière au calme du matin a quelque chose de féérique.

La visite de la grotte à deux pas de la cascade n’est pas des plus spectaculaires, mais nous comprenons mieux la création de cet endroit atypique.

Le dernier soir, nous décidons de prendre de la hauteur et de rejoindre le belvédère de Grange sur baume (ça grimpe, compter 30 à 45 minutes depuis l’abbaye). Nous dégustons en haut la meilleure purée en flocons de toute notre vie, au comté du Jura bien sûr !

Baume les messieurs

Écrire ses cartes postales en mangeant une glace à la terrasse du Grand Jardin à Baume les messieurs

Où dormir à Baume les messieurs ?

Camping de la Toupe : petit camping en bas du village au bord de la petite rivière de la Seille (plutôt un ruisseau l’été) qui a l’air agréable, excepté la proximité petite route de la Cascade qui peut-être fréquentée en journée.

Chambres du restaurant le Grand-Jardin : 3 chambres au-dessus du restaurant. Nous avons dormi dans une de leur chambre familiale. Un beau jardin à l’arrière. La cuisine du restaurant avec des produits frais est originale et les propriétaires très occupés sont néanmoins fort sympathiques.

Où se ravitailler ?

Pas d’épicerie ou boulangerie à Baume les messieurs, il faut se ravitailler avant à Voiteur (à 7km) au bord la véloroute où il y a une boulangerie, une excellente épicerie fine avec de nombreux produits locaux, un supermarché.

Sur Baume, le caveau de l’abbaye vend quelques produits comme du fromage, de la charcuterie des biscuits pour dépanner.

Côté restaurant, il y a deux restaurants au village, un restaurant en face de la cascade vers les grottes et un snack.

De Baume les messieurs à Chaumergy – 37km

Nous pédalons nos derniers kilomètres dans le vignoble et traversons Arlay sans voir le château, mais en admirant de nouveau un clocher comtois en dôme coloré. Encore un ou deux villages et nous rejoignons la voie verte de la Bresse Jurassienne et ses étangs.

Les kilomètres qui défilent sans s’en apercevoir sur la voie verte de la Bresse Jurasienne

L’étang de baignade de Desnes (Espace de loisir Haute Seille), à 2 km de la voie verte

Où dormir à Chaumergy ?

Maison d’hôtes, le Meix : nous avons dormi dans cette maison très agréable. Les chambres sont confortables. Petite piscine hors sol dans le jardin.

Où se ravitailler ?

À Voiteur et notamment Dans l’Épicerie Fine Victorienne: on y trouve de tout sucré, salé, limonades locales fraiches… sauf des fruits et légumes (marché le samedi matin sur la place en face)

De Chaumergy à Dole – 38 km

Nous reprenons les petites routes sur le début de cette dernière étape du Tour du Jura Loisir avant de terminer sur voies vertes à partir de Chaussin, d’abord sur la Voie de la Bresse Jurasienne puis sur l’Eurovélo6. L’arrivée sur Dole en longeant le Doub et son canal par un autre point de vue que lors du commencement de la boucle rajoute un côté effet de surprise au « déjà vu ». Comme souvent à la fin d’un périple à vélo, l’arrivée vers la voiture ou la gare n’est pas toujours des plus belles et mémorables, mais la joie de l’accomplissement nous rempli et le « tope là » final célèbre notre aventure !

Une dernière fruitière à comté pour la route, à Pleure le long de l’itinéraire !

Où se ravitailler ?

Boulangerie et Supermarché Coccimarket le long de la véloroute à Chaumergy

La fruitière de Pleure : comté fabriqué sur place, mais ils vendent aussi morbier, fromages de chèvres de fermes locales, yahourts…

Supermarché Colruyt au départ de la voie verte à Chaussin

À savoir pour bien préparer son voyage à vélo sur le Tour du Jura Loisir

Quand partir à vélo dans le Jura ?

Du printemps à l’automne pour avoir de bonnes conditions climatiques.

Le Tour du Jura Loisir ne traverse pas les montages du Jura mais les vignobles du Revermont. L’automne et les couleurs dorées des vignes peuvent être une belle période selon la météo.

Nous sommes partis en juillet, peu d’ombre sur la route en cas de forte chaleur, mais des forêts pour faire des pauses à l’ombre et des endroits pour se baigner : rivières, étangs, piscines. Pour ce qui est de la fréquentation, ce n’est pas le tourisme estival de la région des lacs, ici, de la tranquillité et quelques endroits plus touristiques sans foules. Nous avons rencontré peu de voyageurs à vélo finalement en dehors de la section sur l’eurovélo 6, 2 familles à vélo en tout et pour tout sur toute la boucle !

Guides et itinéraire

La trace GPX officielle du tour du Jura à vélo sur francevelotourisme. Le circuit est entièrement balisé, même les deux échappées en option.

Pour planifier nos propres étapes, notamment avec des enfants, nous utilisons notre planificateur A-contresens en calquant l’itinéraire à la trace de la voie cyclable identifiée TJL. Cela nous donne la distance de l’étape et le dénivelé.

Le Tour du Jura à vélo Loisir est-il adapté à un premier voyage à vélo ?

Oui pour les adultes et les ados en prenant en compte le dénivelé et le poids du chargement et sa forme physique pour définir la longueur des étapes.

Avec des enfants, le Tour du Jura à vélo est plus approprié pour ceux qui sont déjà familiers avec la conduite sur routes et les étapes parfois plus exigeantes. Outre la sécurité, sur route on peut moins facilement être à leurs côtés comme sur une voie verte à raconter des histoires ou jouer à des jeux pour surpasser un moment de découragement .

Si les enfants sont tractés, certaines montées risquent d’être plus sportives pour le tireur avec les sacoches, sauf si comme Aude vous avez un VAE qui peut vous donner un coup de pouce bien sûr !

Quel vélo pour le Tour du Jura Loisir ?

Le revêtement du Tour du jura à vélo est bitumé donc peut se faire avec n’importe quel vélo.

Quel équipement pour un voyage à vélo sur le Tour du Jura Loisir  ?

Difficile de voyager léger quand on fait du camping à vélo et qu’on voyage avec des enfants. Mais on s’en sort bien quand même, avec un peu d’organisation et quelques équipements parfois spécifiques qu’on peut emprunter ou louer pour les premières fois.

Voici notre équipement pour ces deux semaines de voyage à vélo sur le Tour du Jura Loisir en famille avec 2 adultes et 2 enfants de 7 ans et 9 ans 1/2 :

Bientôt un article avec plus de détails sur notre équipement et son évolution depuis nos cinq ans de mini-aventures et voyages à vélo en famille.

Où dormir sur le Tour du Jura Loisir ?

De la tente à la chambre d’hôte luxueuse, tout est possible !

Tout peut se faire en voyage à vélo, selon ses envies, son budget, la saison : sous la tente en bivouac ou camping ou chez l’habitant, en tente aménagée ou cabane en camping, en hôtel, en chambre d’hôtes, en appartement…

Sur certaines portions moins touristiques de l’itinéraire, il y a peu d’offres d’hébergement et il peut être utile de réserver selon les périodes.

Avec les enfants, dormir en tente, ça fait aussi partie de l’aventure des voyages à vélo, surtout l’été : vivre dehors, prendre de l’autonomie, rencontrer d’autres enfants…

Côté budget, c’est bien sûr plus économique avec la tente. Nous avons payé entre 20 et 30 euros la nuit en haute saison dans des campings avec piscine.

Nous faisons en général la moitié à deux tiers des nuits sous la tente et l’autre partie en dure pour avoir plus de confort certaines nuits, gagner du temps sur la logistique, se poser quelques jours dans certains endroits. Nous avons découvert les chambres d’hôtes avec nos premiers voyages à vélo et apprécions particulièrement pour une nuit, nous sentir comme chez soi, échanger avec les hôtes, prendre un copieux petit-déjeuner avant la journée de vélo.

Où manger sur le Tour du Jura Loisir ?

On est loin de l’itinéraire touristique de la Vélodyssée ! Il y a dans certains coins peu de commerces ou des commerces en congé annuel pendant la période estivale.

De notre côté, nous aimons bien avoir notre repas de midi au départ de notre étape pour s’arrêter où et quand on veut.

Nous préparons généralement pour le repas froid du midi une salade, un taboulé, voire des sandwichs de fromage cette année … En effet, nous avons trouvé du comté et du morbier à peu près partout !

Nous avons eu plus de difficulté à s’approvisionner en bons légumes et fruits. C’est souvent plus délicat en itinérance à vélo, surtout sur de courtes distances, de tomber le jour du marché ou de croiser des fermes ou magasins de producteurs. Et quand on trouve notre bonheur, on ne peut pas faire le stock ou conserver sur les vélos certains aliments fragiles.

Comment rejoindre le Tour du Jura à Vélo ?

En train TER et TGV (Mouchard, Dole) en vérifiant bien les conditions d’accès des vélos dans le train et la réservation. Pour nous, les trains les plus pratiques qu’on ait pris à vélo c’est les Intercités. Les emplacements dédiés pour vélos sont pratiques et se réservent en ligne donc sans risque de mauvaises surprises.

En vélo, le Tour du Jura à Vélo est connecté avec l’Eurovélo6 et avec le Tour du Jura Sportif.

En voiture, nous avons laissé notre voiture facilement à Dole sur le grand parking devant le camping de Dole.

Recherches qui ont permis de trouver cet article : wp o png

Coucher de soleil au phare de la Coubre sur la Vélodyssée
Article précédent

Vélodyssée de La Rochelle à la Dune du Pilat en famille

Article suivant

C'est l'article le plus récent.

Pas de commentaire

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *