L’île du sud de la Nouvelle-Zélande fut relativement moins peuplée que celle du nord par les polynésiens mais elle fut très vite repérée par les colons européens en provenance d’Angleterre mais aussi d’Ecosse et d’Irlande (et même de France mais ces derniers n’ont pas réussie à percer plus loin qu’Akaroa sur la péninsule de Banks) pour chasser les phoques et les baleines, cultiver les champs, envahir les montagnes de moutons et exploiter les forêts pour la construction. Mais à l’Ouest de l’île la nature exubérante et la pluviométrie élevé, fait échouer les projets des civilisateurs. Cette île plus sauvage séduit les voyageurs par la beauté de ses paysages et la richesse de sa faune (lire aussi Rencontres néo-zélandaises avec nos voisins les animaux sauvages).

Nous avons traversé la région viticole et agricole de Nelson au nord de l’île et randonné dans le parc national Abel Tasman aux plages dorées et aux eaux cristallines (trajet en bateau taxi de Marahau à Bark Bay et retour par le sentier passant successivement entre la forêt et sur les plages sur 24km).

Au parc national Abel Tasman entre Bark Bay et Anchorage

Torrent Bay au parc national Abel Tasman

Slalom entre les crabes sur le low track à marée basse dans Torrent Bay pour rejoindre Anchorage

Puis, nous avons longé la West Coast à travers la forêt humide et en devinant au loin les hautes chaînes alpines.

A travers la forêt humide de la West Coast avant les glaciers

West Coast, à 60km de Haast

Au loin les Alpes du Sud et le parc national Aoraki / Mount Cook

Plus au sud, la route présente des contrastes saisissant et conduit au lac Wanaka, d’origine glaciaire et à la ravissante petite ville de Wanaka entre lacs et montagnes.

Le lac Hawea près de Wanaka

Wanaka au sommet du mont Iron

Pâturages sur la route entre Wanaka et Te Anau

A l’extrémité sud-est de l’île, le Fiordland réserve des paysages hors du commun, notamment à Milford Sound où nous avons découvert le fiord en kayak de mer.

Au coeur du fiord de Milford Sound

Puis nous avons traversé le Southland d’ouest en est via de petits hameaux et de grandes étendues pastorales pour rejoindre la ville de Dunedin et la faune extraordinaire de la péninsule d’Otago.

La péninsule d’Otago des hauteurs du mont Cargill à Dunedin

La route qui remonte la côte est jusqu’à Christchurch réserve bien des surprises avec ses baies sauvages, ses étonnantes formations géologiques et ses petites villes de provinces où l’on aimerait rester plus longtemps comme à Oamaru.

Crique sauvage de Shag point

Les Moeraki Boulders formés il y a plusieurs dizaines de millions d’années

Avant de rejoindre Christchurch et terminer notre voyage en Nouvelle-Zélande, nous nous accordons un peu de temps à Akaroa dans la péninsule de Banks, ce massif volcanique au bord de la mer.

La péninsule de Banks

Coucher de soleil sur le lac d’Akaroa

Enfin nous retrouvons les paysages citadins à Christchurch, la deuxième ville du pays (sa région compte la moitié des habitants de l’île du sud), à l’allure très british. Malheureusement, les tremblements récents dont le plus dévastateur de magnitude 6.3 sur l’échelle de Richter en février 2011 a transformé le centre ville, considéré par beaucoup comme romantique, en un vaste chantier fermé, désert, provocant un sentiment de « fin du monde » encore huit mois après.

Centre ville de Christchurch 8 mois après le earthquake

Mais depuis peu, un nouveau petit centre a été reconstruit avec des conteneurs colorés faisant revivre la zone pour le plus grand plaisir des habitants.

Nouveau centre de Christchurch

Article précédent

Embrasser un Kiwi en Nouvelle-Zélande

Article suivant

Rencontres avec nos voisins les animaux sauvages de Nouvelle-Zélande

12 Commentaires

  1. François
    19 décembre 2011 à 9 h 55 min — Répondre

    Ca donne tellement envie !
    Vivement que j’aille y faire un tour 🙂

    En tous cas vous êtes au top sur vos articles, merci de nous faire partager presque en temps réel tout ca !

  2. Marie
    19 décembre 2011 à 10 h 54 min — Répondre

    vraiment top! un peu de soleil et de chaleur ça fait du bien. En tous cas profitez bien, ça risque de passer très très vite! un peu en avance, joyeuses fêtes de fin d’année

  3. Gérald
    19 décembre 2011 à 11 h 27 min — Répondre

    Vous vendez du rêve!!!
    Essayez de trouver un business à développer et j’arrive avec francois!

    • 19 décembre 2011 à 11 h 31 min — Répondre

      On en a justement trouvé un : ouvrir une boulangerie / patisserie française pour proposer autre chose que du pain de mie et des cheesecakes !

      Alors, on se rejoint dans 4 mois en Nouvelle-Zélande ?

      • Gérald
        19 décembre 2011 à 11 h 41 min — Répondre

        deal ! Je prépare le bizness plan 😉
        Amusez-vous bien, et faites attention à vous.
        Biz

  4. Cathy
    19 décembre 2011 à 12 h 28 min — Répondre

    Je persiste à dire que ces photos … c’est inhumain ! voir ça et être là !!! bouhhhhh…
    Allez passez de bonnes fêtes … et continuez qu’on puisse rêver !

  5. sandy
    19 décembre 2011 à 12 h 33 min — Répondre

    Sous la pression des menaces que j’ai reçues de la part d’un certain NM que je ne nommerai pas, je me contenterai de rester sans voix face à ses paysages, et d’aller pleurer discrètement dans les toilettes de mon magnifique bureau bétonné avec superbe vue sur cour intérieure :-/

  6. So et Martin
    22 décembre 2011 à 18 h 47 min — Répondre

    coucou vous 2,
    c est vraiment incroyable votre voyage et depuis notre chambre d’internat roannaise on suit votre periple avec attention !!! tout à l’air trop beau, je vous envie +++++++. Felicitation pour le site aussi !! allé profitez en a fond, on pense bien a vous, bonnes fetes de fin d’année. Bisous

  7. sophie
    24 décembre 2011 à 0 h 13 min — Répondre

    Enfin je me pose pour visiter votre site. Je suis émerveillée et heureuse de découvrir votre voyage.Un rêve que vous savez si bien nous faire partager. Que du bonheur d’être un peu avec vous. Maintenant que je vous ai un peu rattrapée après tout ce temps, je ne vous quitterai plus car c’est vraiment une grande chance que vous nous offrez. Je vais faire découvrir à Jeanne toutes ces merveilles. Merci. Je vous souhaite que toute cette aventure soit chaque jour un beau cadeau.
    Nous voilà en vacances depuis ce soir, partons demain pour Noël à Pollionnay. Nous pensons très fort à vous et encore merci, merci. Bisoussssssssssssssssssss à tous deux
    sophie et jeanne

  8. 31 janvier 2012 à 12 h 12 min — Répondre

    Je suis en plein récit de mon voyage en Nouvelle-Zélande, donc revoir cet article, c’est top ! Superbes photos et pincement au coeur pour Christchurch !
    Vous y étiez quand ? Moi vers la fin décembre…

    • 31 janvier 2012 à 12 h 45 min — Répondre

      Nous y étions début décembre et avons passé une soirée dans un « nouveau » bar de Christchurch avec une ancienne collègue de boulot qui vit là-bas depuis 3 ans maintenant et avons été très touchés par l’état d’esprit et l’ambiance d’après le(s) tremblement(s) de terre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *