Le défi de François : Prendre une photo à Angkor avec un singe sur la tête ou sur les épaules ! Bon courage !

En arrivant aux temples d’Angkor, nous pensions trouver de nombreux cambodgiens proposer leurs singes de compagnie aux touristes le temps d’une photo souvenir. Ce ne fut, malheureusement pour nous, pas le cas et loin de là. En effet, les singes sont un véritable fléau pour les habitants. Ils se déplacent en groupes dans le complexe et cherchent de la nourriture à dérober. Les cambogiens n’hésitent d’ailleurs pas à lancer à leurs trousses leurs chiens et pantoufles pour tenter de les déloger des arbres environnants et les repousser plus loin.

Bébé et maman singes

Bébé et maman singes

Après les avoir bien observé pendant notre premier jour à Angkor, nous nous sommes lancés dans la réalisation de ce défi avec la plus grande prudence, sans trop savoir ce dont les singes étaient capables. Nous l’avons constaté assez rapidement et heureusement pour nous sans trop de mal. L’épouse d’un touriste rencontré dans un bus au Sud-Est du Cambodge avait dû rester à  l’hôpital de Siem Reap pour recevoir des injections contre la rage après avoir été mordue par un singe à Angkor.

Singe chenapan, voleur de cookies

Singe chenapan, voleur de cookies

Les singes sont des animaux sauvages et n’ont pas peur de l’homme. Ils sont agiles et peuvent avoir des réactions imprévisibles. Voici une petite vidéo pour ceux qui n’en seraient pas encore convaincus.

Recherches qui ont permis de trouver cet article : singe bugon, singes a angkor

Etal de fruits à Phnom Penh
Article précédent

Délices et saveurs de la cuisine cambodgienne

Petite toilette du train express avant le départ à 5h55 vers Aranyaprathet
Article suivant

Comment déjouer l’arnaque à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge

10 Commentaires

  1. Bib et Marion
    4 mars 2012 à 18 h 50 min — Répondre

    C’est vrai que c’est raté mais c’est tant mieux pour la fin de votre séjour! Ca aurait été dommage de mettre votre santé en péril… C’est presque plus facile de faire de la boxe avec un kangourou! hihihi

    Bisous bisous

  2. christian R
    4 mars 2012 à 20 h 19 min — Répondre

    Bonjour Nico
    Nous avons été impressionné non seulement par ton génie de l’à-propos mais par un certain courage. Et de plus sans morsure.
    Moralité :on ne s’improvise pas dompteur de singes sauvages d’Angkor.
    BRAVOS

  3. 23 novembre 2012 à 22 h 08 min — Répondre

    Ouch, oui apparemment les singes sont plutôt méchants!! Mais déjà vous avez de belles photos d’eux, c’est un beau résultat! 🙂

    Laurène, du blog Carnetdescapades.com

  4. 8 janvier 2013 à 16 h 01 min — Répondre

    Pas facile comme défi! En voyage en Asie, on apprend à admirer ces bestioles… à une distance raisonnable!

    J’ai rencontré un singe kleptomane au Cambodge, il passait d’un touriste à l’autre en piquant systématiquement quelque chose. On m’a alors appris qu’il avait certainement été dressé pour chaparder 🙂

    NowMadNow

    • 11 janvier 2013 à 8 h 22 min — Répondre

      On n’a pas été très sérieux sur ce coup là. On se disait bien qu’ils semblaient pas très sympa quand même…. le voyage aurait pu prendre une tournure moins sympathique. Si c’était à refaire, on s’abstiendrait et dorénavant on les surveille ces zouaves 😉

  5. 21 novembre 2016 à 14 h 25 min — Répondre

    Bonjour Aude et Nico,

    Nous venons de découvrir votre blog et nous admirons votre travail.
    Ce post nous as fait bien rire. Nous étions aux temples d’Angkor il y a quelques jours et on as pus apercevoir (vidéo à l’appui) le comportement de ces singes. Ce n’était vraiment pas un défi facile.

    Bonne continuation à vous.

    La Tribu Bricard

    • 5 décembre 2016 à 9 h 26 min — Répondre

      Ouai les singes c’est pas ce que l’on croit 🙂

      Bonne continuation à vous

  6. Sotravelife
    4 mars 2017 à 15 h 55 min — Répondre

    Oh Ben je suis actuellement sur angkor et pas du tout le même ressenti, on a vu les habitants nourrir les singes avec du maïs et on a joué avec les plus jeunes … en faisant toutefois attention de ne pas trop s’approcher des plus âgés ayant deja plus plusieurs avertissements. Mais en voyant les locaux aller vers eux Et les nourrir on a tenté aussi. Mais bon je conseillerai de toute façon évidemment toujours la prudence avec les animaux, on ne sait jamais comment ils peuvent réagir !

    • 7 avril 2017 à 7 h 54 min — Répondre

      Oui, nous c’est vraiment après que nous avons réfléchi à la question ! Quelques jours plus tard, nous avons croisé un touriste avec son fils qui nous a raconté que son épouse était clouée à l’hôpital car elle s’était faite mordre par un singe et devait rester au lit pour être injectée avec le traitement contre la rage.
      Et quand on sait (à posteriori) que la rage tue près de 70 000 personnes chaque année… Pour notre part, nous n’approcherons plus de singes de prêt, comme tu dis, on ne sait jamais ce qui peut se passer avec des animaux ! Mieux vaut prévenir que guérir…

  7. denis
    26 décembre 2018 à 17 h 07 min — Répondre

    Bonjour à vous,

    Je viens de tomber sur cet article sur les macaques crabiers ou bien encore macaques à longue queue.
    De par mon métier et ma passion je suis très sensibilisé sur ce genre de problème, je suis soigneur animalier.
    Quelques conseils importants pour la santé humaine et animale :
    Un animal sauvage s’observe toujours de loin (dans un premier temps en tout cas), avec calme et sans geste brusque.
    Et pour certains ils s’observent sans nourriture dans les poches ou le sac pour éviter tout débordement 😉

    Vous parlez du risque de morsure et d’agression mais vous oubliez également quelque chose d’essentiel : ne jamais nourrir un animal sauvage et encore moins avec de la nourriture humaine.
    Elle est bien souvent totalement inadaptée (trop sucré trop salé) à leur organisme pouvant à la longue dégrader leur santé.
    Autre raison pour ne pas nourrir un animal sauvage, cela les habitue à ne plus chercher leur nourriture naturelle dans leur milieu naturel.

    Dans ce cas précis j’étais à Angkor la semaine dernière et j’ai rencontré un cambodgien qui vient régulièrement nourrir un groupe de singe devant le temple d’Angkor Thom.
    En discutant à ce sujet avec lui, il m’a expliqué qu’il existait depuis des générations (son père et son grand père lui en ont parlé) trois groupes de singes sur le site d’Angkor.
    Deux n’ont pas peur des humains et sont habitués à chaparder, se faire nourrir par eux, le retour en arrière semble difficile.
    Le dernier a peur des humains et reste plus en retrait dans une partie de la forêt du site d’Angkor.
    Je précise qu’il les nourrissait avec des fruits qui représentent une partie de l’alimentation naturelle de ces singes.
    Il m’a confié aussi comme anecdote horrible que certaines fois des gens braconnent les singes sur le site pour les revendre au marché noir (bien souvent chinois).

    La plupart des gens n’ont pas les bonnes attitudes avec les animaux sauvages par méconnaissance et dans de plus rares cas carrément par malveillance.
    Cela a pour conséquence des blessures, parfois des morts et une détérioration de la faune locale.

    Il m’est bien difficile d’assister au spectacle d’humains donnant des chips ou des cookies à des singes dans le seul but de prendre LA photo ou bien encore de faire rire ses amis.

    Je voyage aussi pas mal et je pense qu’on a tous un rôle à jouer en voyageant de manière un peu plus consciente notamment à ce sujet.

    Ceci n’est pas un jugement, à votre place n’ayant pas les bonnes informations j’aurai sûrement fais pareil.
    C’est une fois qu’on sait que la vision des choses change.

    Bon voyage à tous et merci pour ce très bon blog.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *