La côte sud cambodgienne est une destination touristique de choix connue pour ses plages tropicales, ses îles, Sihanoukville sa station balnéaire en pleine expansion et ses parcs nationaux. Peut-être un peu moins fréquentée, Kampot est une petite ville tranquille entre mer et fleuve à 148km de Phnom Penh où il fait bon vivre.

Vue sur le fleuve Kampot au petit matin

Vue sur le fleuve Kampot au petit matin

Nous y avons particulièrement apprécié :

Enfourcher un vélo et se perdre dans les dédales des salins en direction de la mer.

Marais salants de Kampot

Marais salants de Kampot

Pagayer en canoë-kayak paisiblement sur le fleuve Kampot et se faufiler sous les palmiers dans les petits canaux.

A la rencontre des pêcheurs en canoë

A la rencontre des pêcheurs en canoë

En canoë, au coeur de la "Cathédrale verte"

En canoë, au coeur de la « Cathédrale verte »

Partir à la rencontre des habitants extrêmement chaleureux et souriants.

Ici, au temple Wat Dtray Koh, un jeune moine nous rejoint pour pratiquer son anglais et faire notre connaissance.

A la rencontre des moines du temple Wat Dtray Koh

A la rencontre des moines du temple Wat Dtray Koh

Là, en contemplant le coucher du soleil au bord du fleuve, nous entamons la conversation avec seulement quelques mots. Ce soir là, ce pêcheur est fier de nous raconter qu’il est déjà allé à Paris. C’était pour témoigner contre les atrocités du régime de Pol Pot. Nous comprenons qu’il avait 14 ans quand les khmers rouges l’ont torturé. Toute sa famille a été assassinée, il est le seul survivant. Grâce au procès des dirigeants khmers rouges et à la nouvelle génération pleine d’espoir le Cambodge panse lentement ses plaies des traumatismes passés encore tellement proches…

Souvenirs d'un pêcheur khmer

Souvenirs d’un pêcheur khmer

Ailleurs, des enfants nous tournent autour en nous lançant à tue-tête des « Hello » et en s’amusant d’entendre d’autres sonorités linguistiques.

Hello ! Hello ! Hello !

Hello ! Hello ! Hello !

Se prélasser dans le jardin des Manguiers, une guest house au bord du fleuve, à deux kilomètres du centre de Kampot, tenue par une adorable famille franco-cambodgienne.

Petite sieste dans le jardin des Manguiers

Petite sieste dans le jardin des Manguiers

Les paillotes des Manguiers

Les paillotes des Manguiers

Si comme nous, vous ne pouvez rester que deux jours (et oui, même en vacances on a parfois des impératifs !), vous ne regretterez sûrement de ne pas avoir encore plus de temps pour continuer à découvrir la région en vélo ou en moto, vous arrêter dans une plantation de poivre, faire une halte à Kep ou vous rendre sur l’île du Lapin (Koh Tonsay).

Informations pratiques pour de futurs voyageurs :

Kampot est accessible de Phnom Penh en taxi collectif, mini-van ou bus. Nous avons expérimenté les bus qui mettent 4h-5h en passant par Kep et 3h-3h30 en passant par la RN3 (ce dernier itinéraire est seulement emprunté par la compagnie Paramount avec deux bus par jours dans chaque sens) et coûte entre 3,5 et 5 USD.

Les Manguiers louent des canoës tout équipés pour 9USD la demi-journée. Profitez de leurs bons conseils d’itinéraires (notamment la boucle de la Cathédrale verte qui vous prendra environ 3H en prenant votre temps) et partez au petit matin pour profiter de la lumière et des belles couleurs du paysage.

Enchantés par notre séjour aux Manguiers, nous recommandons vivement cet endroit respectueux de l’environnement et chaleureux. Même les voyageurs au petit budget pourront se faire plaisir grâce aux chambres de la maison (la double était à 14USD lors de notre passage, les bungalows étant plus chers) et à la cuisine excellente et assez bon marché (menu à 5USD, petit déjeuner très copieux à 3USD).

Nico ou Tarzan au dessus du fleuve

Nico ou Tarzan au dessus du fleuve

Le canard pataugeant dans l'un des bassins devant le temple de Angkor Wat
Article précédent

Le canard autour du monde

Ruine d'un temple d'Angkor au coeur de la jungle
Article suivant

Les temples d’Angkor, un trésor à double-facette

11 Commentaires

  1. Cathy
    9 février 2012 à 14 h 08 min — Répondre

    Je vois que vous continuez à vous ennuyer durant ce voyage …. c’est dingue, il se passe jamais rien avec vous …. et bien continuez ainsi ! au fait, super les photos ! Kenavo

    • 15 février 2012 à 11 h 37 min — Répondre

      Oui c’est vrai que c’est assez ennuyant quand même ce voyage ! Quand est-ce que tu nous rejoins pour nous divertir un peu ?

  2. Isabelle Martinez
    10 février 2012 à 16 h 15 min — Répondre

    Bonjour Aude et Nico !

    Vous nous laissez décidément toujours sans voix, tellement vos photos et vos reportages sont superbes. Continuez comme cela, c’est vraiment un régal de consulter votre site, on ne se lasse pas.

    Merci et bizzz.

    Isa

    • 15 février 2012 à 11 h 33 min — Répondre

      Ravis de partager la chance que l’on a de voyager et de prendre tout ce bon temps…

      Bises

  3. LGV
    11 février 2012 à 3 h 50 min — Répondre

    Je vois que vous avez apprécié cette ville. Attention, c’est un piège, j’y suis tombé et je vis à Kampot depuis…
    La rivière vaut le voyage à elle seule. A bientôt peut-être et bon voyage !

  4. Quentin
    13 février 2012 à 12 h 18 min — Répondre

    Je suis pas jaloux, je suis pas jaloux, je suis pas jaloux, …

    JE SUIS PAS JALOUX !

    Plus sérieusement, il me tarde de voir vos photos de Phnom Penh, mais déja celle ci me font énormément plaisir.
    Souvenirs souvenirs …

    • 15 février 2012 à 11 h 30 min — Répondre

      Bientôt bientôt les photos de Phnom Penh avec peut-être une petite surprise pour toi, bien que PP n’a certainement pas de secret pour toi !

  5. perot
    23 août 2012 à 11 h 48 min — Répondre

    merci pour vos commentaires, on hésitait encore à partir, mais c’est décidé en janvier 2013 on part au cambodge;

    merci encore.

    • 25 août 2012 à 16 h 50 min — Répondre

      Content de vous avoir convaincu, si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

  6. Anaïs
    26 novembre 2017 à 15 h 08 min — Répondre

    Kampot a l’air d’être un petit coin de paradis et j’ai hâte de découvrir tout ça en janvier ! Par contre j’ai une petite question de froussarde ^^ : au niveau de la rivière il n’y a aucun danger de s’y baigner ? J’entends par là pas de bestioles (poissons, serpents, …) ou risque de maladie au niveau de l’eau ?
    Merci pour ta réponse 🙂

    • 28 novembre 2017 à 16 h 03 min — Répondre

      Pour notre part, nous sommes aussi un peu des froussards et nous n’avions pas rencontré de petite bête. Nous y étions fin janvier.
      Pour les questions de maladie au niveau de l’eau, je vais demander à Aude de te répondre car pour ma part j’en ai aucune idée. Je me rappelle juste que je ne m’étais pas du tout posé la question et que l’eau était très clair ! Ce qui ne doit pas être le cas pendant la saison des moussons (eau beaucoup plus boueuse).

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *