Une journée à Lyon dans la capitale des Gaules

Après avoir fait un tour du monde, on nous demande souvent si l’on n’est pas un peu blasé de la France et des lieux qui nous sont familiers. Pourtant, ce grand voyage a produit un effet totalement inverse : il nous a apprit à apprécier chaque instant et à mieux observer notre environnement. A notre retour, nous étions émerveillés devant les paysages de notre enfance que nous ne regardions plus quand on allait voir nos parents dans la campagne lyonnaise. Même si Lyon ne possède pas la magnifique baie de Sydney ni les plages de Rio de Janeiro, elle est pour nous une ville incontournable.

Ce week-end avait lieu le plus populaire des événements touristiques de la vie lyonnaise, la célèbre fête des lumières du 8 décembre. A cette date, depuis plus de 150 ans, les lyonnais ont pour tradition de poser sur leur fenêtre des petits « lumignons » à la tombée de nuit. Cette tradition tire son origine de l’inauguration de la statue de la Vierge à Fourvière qui après un violent orage sur Lyon avait été reporté une seconde fois (l’inauguration était initialement prévue le 8 septembre 1852 mais avait été annulée du fait d‘une importante crue de la Saône). Pourtant le soir du 8 décembre 1852, le ciel se dégagea et la population lyonnaise qui avait tant attendu cette cérémonie, d’un geste spontané illumina ses fenêtres et descendit dans la rue pour fêter dignement l’arrivé de la Vierge Marie, vénérée depuis le Moyen-Age par la ville de Lyon pour avoir fait cesser l’épidémie de peste. C’est ainsi que la fête des illuminations du 8 décembre était née.

Vue sur la colline de Fourvière depuis l'opéra

Vue sur la colline de Fourvière depuis l’opéra

Depuis 1999, les scénographies sur les monuments de Lyon et les spectacles de lumières attirent de plus en plus de touristes qui en profitent pour découvrir l’ancienne capitale des Gaule. Ainsi, nous nous sommes demandé quels endroits nous conseillerions à un voyageur croisé dans la rue qui nous demanderait nos conseils avisés d’habitants, comme nous aimons le faire en voyage.

Comme la plupart des personnes qui habitent dans une ville, nous aurions un peu de mal à le conseiller pour l’hébergement. Nous lui répondrions que c’est un peu comme de partout dans le monde. On trouve des hôtels à tous les prix, des sites proposant des locations d’appartements à Lyon et de nombreux contacts de Couchsurfing. Il y a également deux auberges de jeunesses à Lyon, une sur les pentes de Fourvière et l’autre dans le quartier de Valmy. Le centre ville de Lyon se situe sur ce que l’on appelle la Presque-île, entre la Saône et le Rhône, les deux cours d’eau traversant la ville. Il est assez facile de se déplacer à Lyon car le réseau de transport en commun est bien développé et il s’agit vraiment d’une ville à taille humaine où les centres d’intérêt sont assez proches les uns des autres, même à pieds.

Voici quelques idées d’itinéraires thématiques pour orienter notre voyageur…

Une journée à Lyon pour les historiens

Lyon est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville date de l’époque gallo-romaine et on peut encore visiter quelques vestiges de cette période de prospérité.

Nous proposerions à l’amateur d’Histoire de commencer sa visite par le quartier de la colline de la Croix-Rousse (l’ancien quartiers des ouvriers de la soie, qu’on appelait les canuts) puis de descendre les pentes en passant par les traboules. Ces dernières permettaient aux ouvriers et artisans de transporter les draps et autres pièces de textile à travers la ville en restant à l’abri des intempéries, en passant à travers les immeubles par des passages aménagés. Ces traboules ont également beaucoup été utilisées par la résistance lyonnaise lors de la seconde guerre mondiale.

Arrivé en bas des pentes, nous conseillons une pause gourmande aux Enfants Gâtés, un de nos glaciers préférés.

Pour digérer, ne manquer sous aucun prétexte le superbe musée des beaux arts et son bucolique café avant de passer la soirée au théâtre antique gallo-romain de Fourvière pour un spectacle estival hors du commun.

Traboule dans le vieux Lyon

Traboule dans le vieux Lyon

Une journée à Lyon pour les flâneurs

Un dimanche matin, commencer la balade par le quartier du vieux Lyon, la partie principale du secteur sauvegardé de la ville, à ne rater sous aucun prétexte. A deux pas de là, les amateurs de marchés ne manqueront pas de partir à la rencontre des bouquinistes sur les quais de Saône en passant par le marché de la création (marchés où plus de 150 artistes exposent leurs œuvres chaque dimanche matin). Les gourmands pourront s’offrir une pogne (brioche aux pralines, l’une des meilleures se trouve à la boulangerie Perroudon, Place Bellecour) pour le goûter, et finir au Théâtre de Guignol (il n’y a pas que des spectacles pour enfants !!). La marionnette Guignol est un des symboles de la tradition lyonnaise du XIXe siècle. Dans ces spectacles populaires comiques, la compagnie des Zonzons, commente souvent l’actualité en utilisant des expressions lyonnaises qui ont tendance à disparaître.

Gnafron et Guignol

Gnafron et Guignol

Une journée à Lyon pour les artistes

Depuis plus de vingt ans, les artistes de la Cité de la Création peignent des murs de fresques et trompes l’œil à travers la ville pour rendre hommage au patrimoine lyonnais. Il existe plus d’une quinzaine de murs peints à travers la ville qui vous feront voyager à travers les personnages célèbres de la culture lyonnaise.

Pour les artistes, nous  recommandons de partir à la découverte de la ville avec une des ballades organisées par Rando-croquis. L’idée est de déambuler dans les différents quartiers de Lyon et de tenter de capturer de nombreux croquis d’ambiances, de paysages urbains et de scènes de vie. On y découvre même de magnifiques recoins oubliés de Lyon.

Et après cette ballade, pourquoi ne pas gouter à la gastronomie lyonnaise dans le tout petit bouchon de La Mère Jean (5 rue des Marronniers, Lyon 2ème) et tester la célèbre andouillette lyonnaise ou le saucisson brioché ou encore l’entrecôte au Saint Marcellin.

Depuis la colline de Fourvière

Depuis la colline de Fourvière

Une journée à Lyon pour les sportifs

Lyon est également une ville parfaite pour les sportifs  qui pourront commencer leur découverte de la ville par un footing matinal sur les quais du Rhône pour se rendre à la Cité internationale. Ils pourront reprendre leur souffle devant les collections du Musée d’Art Contemporain (MAC) puis faire un grand écart jusqu’au parc de la tête d’or pour piquer niquer, chasser les lions du zoo où débuter une partie de foot avec les supporters de l’OL.

Après une bonne douche, ils pourront rejoindre en Vélov’ (système de vélo en libre service que l’on emprunte et rend dans l’une des 350 stations parsemées dans toute la ville) The Monkey Club (19 place Tolozan, Lyon 1er), un des nouveaux bars à cocktails à la mode, à l’ambiance très vintage, près de l’Opéra de Lyon.

Balade sur les quais du Rhône

Balade sur les quais du Rhône

Cette sélection d’itinéraires, n’est qu’une petite partie de ce que l’on peut faire à Lyon. Partir à l’aventure sans aucun plan ni destination peut aussi réserver de belles surprises.

Avant de laisser notre ami voyageur poursuivre son chemin, nous lui remettrions le Petit Paumé, un guide gratuit recensant notamment les restaurants et autres adresses de la ville et le Petit Bulletin pour le programme hebdomadaire des événements et sorties.

Trafalgar Square, lieu de rendez-vous fétiche des anglais
Article précédent

Londres, au-delà des clichés

Procession de chars à Takayama
Article suivant

Le Sannô Matsuri à Takayama : un des plus beaux festivals japonais

7 Commentaires

  1. 15 décembre 2012 à 23 h 49 min — Répondre

    Je viens d’Ardèche pour ma part, donc, forcément, Lyon je connais bien! Chouette ville!

    • 27 décembre 2012 à 6 h 26 min — Répondre

      Hésite pas à y faire un petit tour pour venir y boire un petite bière. J’ai presque terminé la lecture de ton guide : Voyager avec 20€ par jour… On fera une petite chronique pour en parler car il est bien rédigé et donne pleins de petites astuces bien pratiques pour voyager routard.

  2. Ave@voyage
    12 avril 2013 à 20 h 17 min — Répondre

    J’ai déjà visité Lyon plusieurs fois pendant les deux dernières années, j’apprécie la ville énormément, surtout pour sa vie culturelle!! une ville intéressante dans tout les domaines et pour tous les gouts comme cité plus haut.

  3. 21 juillet 2013 à 22 h 27 min — Répondre

    Ta première photo me rappelle que je ne suis jamais montée dans la coupole de l’Opéra. Je connais plutôt bien la ville, mais pas ce spot. A force de se dire que l’on a le temps …

    • 23 juillet 2013 à 7 h 23 min — Répondre

      On y était allé lors des journées du patrimoine.

  4. 23 juillet 2013 à 20 h 49 min — Répondre

    Bel article sur Lyon! Petite précision, la crue de la Saône a inondé les ateliers qui préparait la statue de la Vierge Marie, car le jour où la Saone inonde Fourvière… 😉

    La photo de l’opéra, on peut la faire également du restaurant qui se trouve au dernier étage de l’opéra. Bon restaurant romantique. A faire

    • 24 juillet 2013 à 18 h 50 min — Répondre

      Ah je ne savais pas qu’il y avait un restaurant en haut de l’opéra, merci pour l’info.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *