Beaucoup de curieux nous demandent comment nous avons fait pour réunir assez d’argent pour faire le tour du monde. Dans notre article « Un tour du monde, combien ça coûte ? », nous vous expliquions que voyager ne coûtait pas bien plus cher que de rester en France sauf qu’en général pendant la période de voyage il n’y a pas d’argent qui rentre dans les caisses, alors il faut économiser un peu avant. Dans cet article nous allons vous expliquer comment nous avons économisé pendant un an, sans avoir l’impression de se priver, pour réaliser ce rêve.

Tirelire chinoise

Tirelire chinoise

Modifier ses habitudes culturelles et ses loisirs

Pour commencer, nous avons modifié nos activités culturelles. Alors que nous consommions beaucoup de concerts, spectacles, expositions, nous les avons mis de côtés pendant quelques temps. On en a profité pour s’améliorer en langue en allant à des soirées d’échange, en regardant des films et séries en anglais sous-titrées en anglais, et pour lire des livres sur les pays que l’on allait visiter afin de commencer à s’imprégner des différentes cultures… Il existe également pleins de petits festivals gratuits autour de chez vous, apprenez à utiliser internet pour les dénicher !

Au lieu de sortir (restaurant, pub, bar) avec des amis, quoi de mieux pour dépensez moins que d’organiser une soirée jeux chez soi en proposant à chacun d’apporter un élément du repas.

Nous sommes de grands fans de littérature et des belles bibliothèques. Durant cette année, nous avons limité nos achats aux quelques livres indispensables pour la préparation du voyage et nous nous sommes réinscrit à la bibliothèque pour emprunter nos lectures. Pour les guides de voyages, nous nous sommes fait prêter pas mal de guides par nos connaissances. Les parisiens peuvent en trouver une collection impressionnante à la case de l’association ABM.

Pendant l’année précédant le voyage, quelques sacrifices s’imposent pour ne trop dépenser pendant ses vacances. Ne vous inquiétez pas trop, vous aller bien vous rattraper par la suite ! Alors pour faire des économies, vous pouvez en profiter pour aller visiter de vielles connaissances et renouer des contacts. N’hésitez pas à vous créer un profil CouchSurfing pour commencer à l’alimenter. Et pour vous rendre à destination, pour un week-end à Nantes ou ailleurs pensez à utiliser le train ou le covoiturage pour partager les frais.

Critiquer le consommateur qui est en nous

On est sans cesse sollicité par la société de consommation, les abonnements téléphoniques, internet, la télé, les magazines… Posez-vous la question de ce que vous avez besoin et dont vous vous servez vraiment. Faîtes du ménage ! Est-ce que vous regardez les centaines de chaînes comprises dans les box internet, est-ce que les chaînes de la TNT ne vous suffisent pas ? Si oui, vous pouvez économiser 2 euros par mois en résiliant votre abonnement. De même, si vous avez des engagements, prévoyez de les arrêter à temps pour ne plus les payer pendant le voyage.

Ne ratez pas les soldes (et/ou magasins d’usine) pour vous équipez et préparer votre sac pour le tour du monde (veste ©Goretex, lampe frontale, etc). Par exemple, nous avons acheté nos sacs de couchage et nos vestes chez Lafuma à -40%. Mais n’achetez que ce qui est vraiment nécessaire !

En tour du monde, on porte presque tous les jours les mêmes habits alors pourquoi ne pas s’habituer avant le départ en ne renouvelant pas sa garde de robe pendant ces mois de préparation.

Nos placards sont pleins d’équipements électroniques, habits, bibelots, livres, jeux que l’on a oubliés, que l’on a en double voire qui ne nous servent plus. Ceci peut être le bon moment pour vendre ces vieilleries dans un vide grenier ou sur le Bon Coin.

Gagner plus pour travailler moins

Tous les moyens sont bons pour augmenter son pécule tant qu’ils restent légaux ! Pour commencer, si c’est possible, faîtes des heures supplémentaires, ne prenez pas tous vos congés pour les poser groupé ou vous les faire payer. Pour notre part, Nico avait économisé presque deux mois de vacances qu’il a pu poser les premiers temps de notre voyage et ainsi être payé les deux premiers mois.

Vous savez faire des bijoux, essayez d’en vendre autour de vous. Vous savez faire des sites internet, proposez vos services en tant qu’auto-entrepreneur. Vous avez d’autres compétences, soyez créatifs et tentez de les monétiser. Chaque euro vous rapprochera du départ !

Les anniversaires, noël et autres occasions, nous ont permis de nous équiper à moindre frais. Notre famille et nos amis se sont fait plaisir en nous offrant opinels, lampes frontales, quelques billets pour la tirelire…

Encore une autre piste à étudier : si vous avez une chambre inoccupée dans votre appartement ou maison, vous pouvez tenter de la louer à des voyageurs via les sites de location de chambres chez l’habitant.

Certains choisiront aussi de vendre leur voiture pour s’en débarrasser avant de partir pour ne pas avoir à payer l’assurance.

Enfin si vous n’avez pas récolté le budget nécessaire à votre voyage, pourquoi ne pas tenter sa chance auprès des sponsors ou des entreprises autour de chez vous, qui pourraient vous fournir avec du matériel gratuit, des bons de réductions, des chèques contre un peu de pub. Pour notre part, nous n’avons pas fait appel au sponsoring car nous ne souhaitions pas être redevable de quoi que ce soit à qui que ce soit et nous  voulions nous sentir parfaitement libre ou presque pendant notre tour du monde. Mais, nous savons qu’il est possible de se faire habiller de la tête aux pieds contre de la visibilité.

Il y sûrement plein d’autres idées encore, d’autant que le jeu en vaut vraiment la chandelle !

Thé au jasmin
Article précédent

L’arnaque à la tasse de thé

Voyager en sécurité, chance ou précautions ?
Article suivant

Petit guide de survie au bout du monde ou la sécurité en voyage

23 Commentaires

  1. 8 avril 2013 à 22 h 16 min — Répondre

    Voilà un article qui fait du bien. Vraiment. Vous mettez sur la table les vraies manières de financer un tour du monde: en travaillant dur et en économisant énormément.

    Il y a un peu trop de fausses promesses qui entourent le voyage: non, on ne trouve pas des mécènes ou des sponsors facilement, les bourses sont un sacré défi à obtenir, les articles sponsorisés ne suffisent (généralement) pas à payer les billets d’avion. Il faut le dire, sinon on entretient de faux espoirs et pourtant voyager est accessible, bien moins cher que ce que l’on pourrait imaginer. Il y a mille façons d’économiser avant son voyage, puis une fois sur la route.

    Merci à vous,
    NowMadNow

    • 12 avril 2013 à 8 h 11 min — Répondre

      On est entièrement d’accord avec toi ! Il faut arrêter de croire que l’on peut facilement devenir riche avec un blog sur le voyage. Le blog de voyage c’est pas fait pour financer le voyage, c’est fait pour le partager…
      Après, une fois que l’on a voyagé, on peut essayer d’arrondir les fins de mois avec du contenu pertinent pour aider les autres voyageurs comme l’avaient fait auparavant les milliers de blog que l’on avait visités avant le voyage.

      L’argent si ca tombait du ciel ca se serait !

  2. Perso
    9 avril 2013 à 4 h 42 min — Répondre

    Merci! J’aime bien cet article, moi aussi j’essaie d’économiser sans me priver, comme ça je pourrais mettre de l’argent de côté pour le voyage de mes rêves.

  3. stéphane@geste ecolo
    9 avril 2013 à 19 h 50 min — Répondre

    Chouette article ! Je voyage pas mal également et les gens me demandent toujours où je trouve les moyens de faire ça…eh bien je ne les trouve pas, je fais avec ce que j’ai ! Il y a aussi beaucoup de petites économies à faire au quotidien en utilisant moins d’eau/électricité etc et on n’a pas besoin de changer beaucoup ses habitudes.

    • 12 avril 2013 à 8 h 13 min — Répondre

      Oui moins d’eau et d’électricité c’est également un bon commencement. On prépare justement un petit article sur ces points car en plus d’économie, on sauve la planète à notre échelle !

  4. Sophie@voyage econome
    10 avril 2013 à 22 h 53 min — Répondre

    Merci pour cet article stimulant.

    C’est frappant de voir à quel point c’est accessible, même pour un salarié ! Les petits sacrifices à faire ont l’air insignifiants à coté de ce qui attend après. Et puis qui a besoin de son vieil abonnement chez Voici ? lol

    Merci encore.

  5. Tanned islande
    11 avril 2013 à 13 h 54 min — Répondre

    C’est tout un état d’esprit. On a l’impression de se priver pour pouvoir voyager mais c’est un investissement qu’on fait. Un tour du monde peut être utilisé comme argument commercial, si vous savez cherchez vous trouverez bien un petit annonceur ou un guide de voyage prêt à partager certains frais avec vous en échange d’une petite publicité.

  6. 12 avril 2013 à 17 h 39 min — Répondre

    Article très détaillé, ça peut toujours servir de savoir dans quoi on peut se priver pour voyager plus.

    Se serrer la ceinture en modifiant ses habitudes, c’est clair qu’au quotidien c’est difficile.

    Merci pour l’article!

  7. 15 avril 2013 à 14 h 12 min — Répondre

    C’est vrai et c’est bien expliqué, il n’y a pas de trucs magiques qui font qu’on puisse les entreprendre, ces voyages que l’on prend plaisir à raconter. D’ailleurs, quand cela est possible, il ne faut pas hésiter à renflouer les caisses durant les séjours, surtout si on aime s’immerger et si l’on n’est pas du genre à rougir pour peu!

  8. 4 juin 2013 à 19 h 40 min — Répondre

    Tout à fait d’accord avec vous. On peut très bien faire un tour du monde sans être millionnaire : au final, en économisant, on se rend compte de toutes les dépenses inutiles et superflues que l’on fait alors qu’en faisant un peu attention, sans pour autant se priver, on arrive à économiser des sommes parfois importantes.
    Il y a également la possibilité de travailler en freelance pour des petites missions (traductions, écriture d’articles…) sur des sites spécialisés, cela permet d’avoir un petit bonus pour voyager davantage !

    • 8 juin 2013 à 8 h 00 min — Répondre

      Tous les moyens sont bon pour réunir le budget pour partir en voyage. Quand on est motivé on peut lever des montagnes !

  9. 1 septembre 2013 à 17 h 31 min — Répondre

    Je suis rentrée en octobre 2012 d’un TDM de 11 mois, et je suis tout à fait d’accord avec votre article. On n’imagine pas à quel point les économies peuvent se faire facilement, dès que l’on traque les petites dépenses qui additionnées font de gros frais… Pour ma part, pas de forfait téléphonique mais des cartes rechargeables, pas de smartphone, une connexion internet wifi partagée avec mon voisin de palier, limitation des achats « de consommation » en particulier le shopping, privilégier les déjeuners « homemade » au sandwich + boisson à – euros… Et puis c’est un sacré moteur que de se dire que c’est pour pouvoir voyager ensuite 😉

  10. 19 novembre 2013 à 21 h 30 min — Répondre

    J’aime beaucoup votre article. Il est plein de bonnes vérités. Moi, je pars faire un Asiantrip de 6 mois, et je vais en profiter pour passer mon monitorat de plongée. J’ai du faire des économies et avec mon expérience de voyageur, je ne doute pas que j’arriverai à m’en sortir durant ces 6 mois sans salaire. (vous pourrez suivre mes aventures sur mon blog). Beaucoup de gens aimeraient faire un tour du monde mais ils ne savent pas comment s’y prendre ou alors ils ont peur de se lancer. Il faut aussi cesser de croire que chez nous c’est meilleur que chez le voisin. Faîtes des économies, documentez vous, parlez en avec votre entourage, éloignez les sceptiques et vivez votre rêve.

    • 30 novembre 2013 à 9 h 31 min — Répondre

      Tout à fait, comme le dit le proverbe quand on veut on peut ! Bon voyage !

  11. 28 juillet 2015 à 12 h 17 min — Répondre

    Vous avez un excellent blog que j’apprécie beaucoup !

    • 7 septembre 2015 à 6 h 52 min — Répondre

      Merci, votre message nous fait très plaisir !

  12. 13 octobre 2015 à 16 h 55 min — Répondre

    Merci pour l’article qui met en avant de vraies méthodes pour économiser de l’argent pour un tour du monde.
    Exit les idées « toutes prêtes » des sponsors ou des marques, là au moins, c’est concret et on se voit avancer ! Bravo !

  13. 7 juillet 2016 à 21 h 32 min — Répondre

    Nous sommes bien d’accord : il n’y a pas de secret! Bonne continuation 🙂

  14. Damien
    11 août 2016 à 9 h 22 min — Répondre

    Salut,
    Je compte effectuer un voyage prochainement et ton astuce pour économiser m’a l’air très intéressante, merci.
    A+

  15. rosseel
    25 août 2016 à 21 h 20 min — Répondre

    votre site est terrible merci je souhaite savoir quelle est la meilleur periode pour aller au japon parce je suis saisonnier je termine une grosse saison fin octobre debut novembre j ai le budget pour le voyage je voudrais partir 1 mois voila il faut partir pour decembre ou debut annee c est quoi la periode la mieux je reprend le taff debut mars merci pour votre reponse

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *