Quand on prépare un tour du monde, l’élaboration de l’itinéraire et l’achat du billet d’avion sont des étapes majeures qui vous plongeront véritablement dans le voyage. Ces étapes de préparation sont très importantes car elles seront l’une des conditions sine qua non de la réussite de votre aventure.

Il est possible de faire un tour du monde en vélo, en moto, en 4×4, en ne prenant que des transports terrestres, en cargo, à dos de tortue (mais il faut prévoir quelques années), en hélicoptère ou en mixant différents types de transports tels que le train, l’avion et les bus locaux. Vous avez l’embarras du choix. S’il est facile de faire un tour d’Europe en train ou à vélo, il est plus difficile de se rendre dans des contrées plus éloignées sans prendre au moins une fois l’avion.

Certains ne prendrons pas l’avion par soucis de préserver notre planète, d’autres car leur rêve est de rallier la France à la Thaïlande à vélo ou de traverser l’Afrique à pieds (si vous n’avez pas encore lu Africa Trek, nous vous le conseillons vivement), mais la plupart des tourdumondistes décident de prendre cependant quelques vols.

En préparant son itinéraire, il est important de bien comprendre le système du réseau aérien, ne serait-ce que pour éviter quelques erreurs qui risqueraient d’alourdir la facture :

  • réserver votre billet, au mieux, six mois à l’avance,
  • respecter les grands axes aériens, c’est à dire les routes de trafics importants qui seront plus économiques (l’Afrique notamment n’en fait pas parti même si on peut rallier certaines villes comme Johannesburg à bon prix),
  • repérer les villes d’entrée et de sorties de chaque zone qui offrent un plus large choix de destinations et des prix intéressants (par exemple : Santiago au Chili en Amérique du Sud pour rejoindre l’Océanie, Sydney ou Auckland, Bangkok ou Hong Kong pour voyager en Asie, …).

Pour des informations détaillées sur ces questions, nous vous conseillons le guide Partir autour du monde édité par l’association ABM.

Une fois votre ébauche d’itinéraire définie, il existe plusieurs solutions pour acheter votre billet d’avion, qui ont toutes leurs avantages et inconvénients. Le coût d’un tel billet coûte entre 1500 euros et 3500 euros en fonction du nombre de vols, des zones desservies et des destinations.

Quel billet d'avion et où partir ?

Quel billet d’avion et où partir ?

Où acheter son billet tour du monde ?

Acheter ses billets d’avions au fur et à mesure :

La première solution est d’acheter ses billets d’avion au fur et à mesure en utilisant un comparateur de vols tel que Skyscanner.

Avantages des vols secs Inconvénients des vols secs
Une très grande liberté car l’on peut construire son itinéraire au fil du voyage et des rencontres. Il faut prévoir ses vols au fur et à mesure et comparer les prix qui peuvent fortement fluctuer en cours de route.
On peut réserver des vols low cost à la dernière minutes pour des tarifs défiants toute concurrence (par exemple, vous pouvez vous déplacer très facilement en Asie avec AirAsia). Le site Attitude Travel référence l’ensemble des compagnies Low Cost à travers le monde. C’est la solution qui revient souvent la plus chère car un aller simple coûte en général plus cher qu’un billet aller-retour.
On peut voyager sur une durée non déterminée (les autres solutions sont souvent limitées à une période de réservation de 1 an). On choisit les compagnies les moins chères que l’on trouve, au détriment de la qualité (mais c’est très rare qu’un avion se crash donc cela ne pose pas réellement de problème).

A noter : Bien faire attention et prévoir que dans certains pays on vous demandera de présenter un billet retour quand vous entrerez sur le territoire (la Chine par exemple).

Acheter un billet d’avion tour du monde :

Le second choix est se tourner vers les billets d’avion dit tour du monde. Ces billets sont proposés par des alliances de compagnies qui se sont regroupées pour proposer plus de destinations aux grands voyageurs. On achète alors tous ses billets dans une agence de l’une des compagnies membres de l’alliance. Selon les alliances, le prix se base sur le nombre de kilomètres, le nombre de continents couverts, le nombre de tronçons et de stops. Il existe trois grandes alliances qui sont : Star Alliance, One World et SkyTeam.

Avantages des alliances Inconvénients des alliances
C’est la solution la moins chère si l’on reste sur des parcours classiques. On ne peut pas changer son itinéraire en cours de route ou seulement en payant une somme parfois élevée.
On réserve l’ensemble de ses vols avant le départ donc il y a moins de stress en cours de voyage. Il est parfois difficile de construire son itinéraire rêvé car toutes les alliances ne proposent pas toutes les destinations.
On peut changer les dates des vols gratuitement. On ne peut pas réserver plus d’un an à l’avance.
On vole sur des compagnies sûres et confortables. On est obligé d’effectuer un vol transatlantique et transpacifique et l’on ne peut pas, pour certaines alliances, revenir en arrière.

A noter : Vous pouvez vous inscrire au programme de fidélité de la compagnie que vous emprunterez le plus pour accumuler des miles pour votre prochain voyage. Pour notre part, nous ne l’avons pas fait car nous n’étions pas au courant que c’était possible lorsqu’on achetait le billet tour du monde à une agence spécialisée.

Acheter ses billets d’avions dans une agence de voyages spécialisée :

La dernière option est de faire appel à l’une des agences de voyages spécialisées dans la conception d’itinéraires tour du monde. Ces agences de voyages proposent des itinéraires clés en mains (que vous pouvez aussi utiliser comme idée d’itinéraires) ou vous proposent de vous aider à concevoir votre voyage idéal en vous conseillant pour économiser sur votre budget transport. Elles sont à l’écoute de vos attentes et vous orientent vers le meilleur itinéraire en mixant les billets des différentes alliances et compagnies. Le billet coûte légèrement plus cher qu’un billet d’une alliance, mais à la vue de la qualité de leur service client, avant et pendant le voyage, elles sont très compétitives.

Avantages des agences Inconvénients des agences
Elles peuvent mixer les billets des différentes alliances et compagnies. Cette solution peut coûter sensiblement plus cher que la solution alliance.
Elles vous conseillent pour la conception et l’optimisation de votre itinéraire. Si vous choisissez une agence anglaise, votre tour du monde commencera par Londres. Mais la différence de prix entre un départ entre Londres et Paris vaut bien l’achat d’un billet pour se rendre à Londres en Eurostar ou Easyjet.
Les avantages des billets tour du monde achetés avec une des alliances car les agences se basent sur ce type de billet pour vous construire votre billet : changement des dates gratuitement (hormis vol low cost), etc… Bien faire attention aux conditions d’annulation et de modification de chacun des vols composant votre billet d’avion qui sont différentes selon les compagnies et les types de billets.

A noter : N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs agences avant de faire votre choix. Nous avions demandé le même devis à l’agence anglaise Travel Nation et à l’agence française Connaisseur de Voyages et la différence était de plus de 800 euros par billet.

Bien lire les petites lignes, nous avons été un peu bloqué en Chine. En effet, nous souhaitions annuler un vol entre Hong Kong et Shanghai pour le remplacer par un vol entre Guilin et Shanghai mais l’annulation de notre vol entrainait l’annulation du vol suivant entre Pékin et Osaka.

Qu’avons nous choisi pour notre tour du monde

Nous avons fait le choix de passer par une agence. Après avoir tenté de concevoir notre parcours sur les planificateurs des alliances, nous étions un peu désespéré. En effet, la principale limite que l’on a trouvée à ces outils et de ne pas faire de propositions intelligentes (c’était le cas lorsque nous les avions testés) en fonction des choix demandés. Ils prennent bêtement les trajets configurés dans l’outil et calcul le prix tel quel. Or certains nœuds aériens (hub) pimentent la facture rapidement, ainsi que les dates sélectionnées (tous les vols ne sont pas disponibles tous les jours de la semaine et l’outil vous demande de saisir des dates précises). Ces outils tenteront de répondre à votre demande sans vous proposer d’optimiser le parcours et vous feront passer par C et D pour vous faire aller d’un point A à un point B alors que deux jours plus tard vous auriez pu vous rendre directement de A à B. Il est possible de contacter les alliances par téléphone mais nous n’avons pas essayé car nous avions en parallèle contacté quelques agences avec notre idée d’itinéraire et nous avons rapidement obtenu une réponse.

Nous avons donc fait appel à une agence spécialisée dans la conception d’itinéraire tour du monde. Après avoir lu de nombreux avis positif sur internet au sujet de cette agence, nous avons fait appel à Travel Nation basée en Angleterre. Le contact se fait par mail et par téléphone et il est même possible d’avoir un interlocuteur qui parle français (nous avons été accompagné par Elodie). L’avantage que nous y avons trouvé, c’est d’avoir un interlocuteur à notre écoute qui nous a aidé à construire notre parcourt pour qu’il rentre dans notre budget. Ainsi, nous avons modifié notre itinéraire pour supprimer l’Afrique car ce continent est très mal desservi et y faire halte augmente considérablement le prix du billet. En cours de route, nous avons été amenés à modifier quelques dates et changer des vols et nous avons toujours eu une réponse très rapide de Travel Nation qui nous a aidé à trouver des billets d’avion pas cher pour l’itinéraire que l’on souhaitait réaliser.

Notre billet nous a coûté 3000 euros chacun pour l’itinéraire suivant comprenant 14 vols :

Londres – Rio de Janeiro // Santiago – Auckland // Christchurch – Sydney – Brisbane // Adélaïde – Sydney – Bangkok // Hanoï – Bangkok – Yangon – Bangkok – Hong Kong – Shanghai // Pékin – Osaka // Tokyo – Londres.

Les villes séparées par un tiret sont reliées par un vol et les villes séparées par // sont reliées par un parcours terrestre. C’est ce système de notation qui est utilisé par les spécialistes de billets tour du monde.


Détails de l’itinéraire

Si c’était à refaire, que ferions-nous ?

Tout d’abord nous prévoirions moins de vols. Nous avons fait l’erreur de réserver des vols internes (en Chine et en Australie par exemple) ainsi que des vols intercontinentaux (en Asie) dans notre billet tour du monde. Ces vols nous ont bloqués ou freinés alors que nos envies ont changé au cours du voyage. Par exemple, nous ne serions certainement pas aller visiter le Vietnam si l’on n’avait pas été contraint de prendre un vol à Hanoï pour se rendre en Birmanie et nous serions resté plus longtemps au Cambodge.

Il est très difficile de savoir à l’avance ce que nous aurons envie dans 6 mois et plus spécialement après plusieurs mois de voyage. Ainsi, pour la prochaine fois, nous envisageons de réserver seulement les grands vols entre les continents pour ne pas être restreints. Vous rencontrerez de nombreux voyageurs au cours de votre périple et certaines destinations dont vous n’aviez pas une bonne image avant de partir deviendrons peut être l’une des destinations plébiscitées par toutes vos rencontres comme la Thaïlande. De même, certains endroits d’Indonésie semble être encore préservés du touriste de masse et sont sur notre liste de régions à visiter pour un prochain voyage.

Super canard, le passager clandestin !

Super canard, le passager clandestin !

La question majeure quand on prépare son tour du monde est de tenter de saisir le mode de voyage que l’on veut réaliser : Lièvre ou tortue ? Est-ce que l’on fait un tour du monde pour prendre son temps, quitte à ne visiter que quelques pays ? Ou l’on veut voir le plus de lieux possible car c’est le voyage de notre vie ? Nous avons croisé des voyageurs qui avaient un programme entièrement fixe et détaillé pour tout leur parcourt. Ils pouvaient nous dire presque à l’heure près ce qu’ils allaient faire les deux semaines suivantes. Pour notre part, nous sommes plus dans l’idée de voyager tel la tortue qui prend son temps, profite de chaque rencontre et laisse place à l’imprévu.

Après plusieurs changements de pays, continents, on s’est rendu compte que l’on n’ appréhendait pas le prochain pays de la même façon lorsqu’ on était catapulté d’un point à un autre en avion, ou lorsque l’on prenait le temps de traverser les frontières terrestres après un long trajet en bus, tuk tuk ou train. Nous ne regrettons pas d’avoir passé 23 heures pour nous rendre de Rio de Janeiro à Iguazú en bus, ou encore de Bangkok à Siem Reap en prenant 5 moyens de transports différents. Ces moments permettent de faire la transition en douceur entre deux cultures et de se préparer progressivement à la suite.

Si l’on avait un dernier conseil à donner, ce serait certainement, de ne pas être pas trop gourmand car vous ne pourrez pas visiter les 25 temples et lieux immanquables et ce n’est pour nous pas ce qui est intéressant dans un voyage au long court. C’est cette ambiance et cette philosophie qui est unique à ce type de voyage, c’est à dire « le luxe d’avoir le temps de prendre le temps » dans notre monde où l’on passe notre vie à courir et à s’épuiser pour atteindre des objectifs et des résultats!

Le dessin est parfois un très bon moyen pour se faire comprendre (copyright : http://www.electric-odyssey.com/)
Article précédent

Comment communiquer en voyage sans être polyglotte ?

Carrefour Shibuya
Article suivant

10 choses gratuites à faire à Tokyo

20 Commentaires

  1. Nadège@Miami
    15 octobre 2012 à 4 h 04 min — Répondre

    C’est vrai que les planificateurs de vols c’est très compliquer à utiliser ! En tout cas vous avez un bel itinéraire !

  2. 16 octobre 2012 à 10 h 26 min — Répondre

    Et bah dis donc, on peut dire que c’est complet ! Si après ça on a du mal a trouvé le bon vol, je sais pas quoi faire de plus ^^

  3. 17 octobre 2012 à 11 h 16 min — Répondre

    Article, très détaillé, ça va m’aider un peu pour mon tour du monde même si je connaissais déjà une partie des informations.

    Personnellement, je ne pense pas prendre un billet tour du monde même s’il peut me couter moins chers car je ne peux pas me fixer des dates tout simplement et je préfère planifier le mois précédemment pour commander les billets. Je pense que je vais faire comme ça!

    • 23 octobre 2012 à 14 h 51 min — Répondre

      Si tu souhaites prendre des grands vols (sur de longues distances), étudies les vols TDM. Il est possible de ne prendre que trois vols dans ton billet TDM avec les grands axes par exemple un vol pour allé en Amérique, un autre pour ensuite allé en Océanie et un vol pour revenir en Europe. Ca peut être intéressant quand tu voies le prix des vols pour aller en Australie par exemple.
      Après c’est sûr ca met des petites contraintes mais comme tout, il faut peser le pour et le contre.

      • 23 octobre 2012 à 22 h 47 min — Répondre

        Oui je comprend mais c’est surtout ces contraintes qui fait que je n’ai pas envie de prendre un billet TDM! C’est vrai qu’un billet Australie est très chère!

  4. 22 octobre 2012 à 19 h 36 min — Répondre

    Hello,

    Merci pour cet article très complet.
    Je ne savais pas qu’il était possible d’acheter des billets tour du monde et ne connaissais pas l’existence des agences spécialisées.
    Pour moi, seul les billets au fur et à mesure existaient….

    A bientôt. 😉

  5. 28 octobre 2012 à 21 h 23 min — Répondre

    14 vols pour 3000€, je trouve cela pas dégueulasse du tout.

    Il y a t-il une sorte de carte de fidélité et si oui en avez-vous profité pour cumulez des points?
    (ex : Star Alliance)

  6. 29 octobre 2012 à 11 h 52 min — Répondre

    Merci pour l’information, je ne pensais pas que le prix d’un billet tour du monde ne coutait au maximum que 3500euros! ça vaut largement le coup si on sait que pendant les grandes périodes de vacances un billet pour l’Australie peut monter jusqu’à 1500euros.

  7. 3 novembre 2012 à 18 h 42 min — Répondre

    Super article, que j’ai partagé sur notre page. Merci !
    Yoann – YourPhotoTravel

  8. 4 novembre 2012 à 13 h 10 min — Répondre

    Je ne connaissais pas du tout le système d’agence de voyage tour du monde. As tu estimé dans le cas le surplus au niveau du coût?
    Dans un premier temps, pour notre tour du monde de l’année prochaine, on pensait prendre entre 10 et 15 vols, mais au final je pense qu’on va essayer de réduire à 5 vols et se servir de vols low cost et moyen terrestre (surtout pour l’Amérique du Sud), en tout cas ton article comme ceux d’autres blogueurs nous confortent dans ce sens!

    • 7 novembre 2012 à 7 h 44 min — Répondre

      Le coût engendré de passer par une agence spécialisé est très faible en comparaison du service apporté. Ils font tout pour toi et sont là pour te simplifier ton voyage (il suffit de leur envoyer un mail et ils répondent dans la journée). Quand nous avions regardé le coût en plus par rapport à un billet tour du monde d’une alliance était sensiblement le même car les agences ont des tarifs préférentiels et mixent les différents alliances en achetant des billets TDM qu’elles séparent en plusieurs lots.

      On pense que prendre les grands vols avec une alliance ou une agence puis prendre les vols internes ou court avec des low cost est un très bon choix. C’est ce que l’on ferait pour une prochaine fois.

  9. 24 avril 2013 à 13 h 08 min — Répondre

    Quel article d’anthologie ! Je n’avais jamais rien vu d’aussi détaillé sur les vols « tour du monde ».

    Merci pour « sky scanner » que je ne connaissais pas et qui vient de me faire économiser pas mal d’argent sur mon billet (A/R simple, pas de tour du monde pour moi) car il mixe les compagnies à l’aller comme au retour. Génial !

    Je vais de ce pas consulter tes autres articles 😉

    Julie

    PS : normal qu’on ne puisse pas s’abonner au blog (ça fait une erreur) ?

    • 28 avril 2013 à 8 h 14 min — Répondre

      De rien, content que notre article t’ait aidé c’est notre objectif et des messages comme le tient nous motive à continuer.

      Tu as quoi comme erreur car je viens de tester et ca fonctionne très bien pour moi l’abonnement.

  10. Valérie
    24 avril 2014 à 12 h 24 min — Répondre

    Mille mercis pour cet article fort utile. J’ai deux questions pour compléter les informations que vous donnez :

    – Comment fait-on pour connaître plus précisément les grands axes aériens et réperer les villes d’entrée et de sortie de chaque zone ?
    – Est-ce que vous pourriez nous donner une idée du coût que représente les // sur votre itinéraire, pour que l’on sache en tout et pour tout en transport votre tour du monde vous a coûté 3000€ + …€ en transport local divers.

    Merci encore de continuer à alimenter votre blog et ce même des années après votre retour.

    • 5 mai 2014 à 8 h 01 min — Répondre

      – Comment fait-on pour connaître plus précisément les grands axes aériens et réperer les villes d’entrée et de sortie de chaque zone ?

      Tu t’en rends assez vite compte en utilisant les concepteurs d’itinéraires des alliances (oneworld et compagnie). Sinon en demandant des devis aux agences de billets TDM, tu peux leur demander. Hong-kong est le hub de l’Asie, Afrique du Sud est un Hub en Afrique, en Océanie, l’Australie est un hub mais les avions passent la plupart du temps par Hong Kong.

      – Est-ce que vous pourriez nous donner une idée du coût que représente les // sur votre itinéraire, pour que l’on sache en tout et pour tout en transport votre tour du monde vous a coûté 3000€ + …€ en transport local divers.

      Difficile de faire un compte là comme ça mais en gros c’est 1/3 du budget de notre TDM : http://www.a-contresens.net/preparatifs/un-tour-du-monde-combien-ca-coute/2083

      Merci encore de continuer à alimenter votre blog et ce même des années après votre retour.

      On est pas très régulier dans la publication mais on est très content de pouvoir aider les futurs voyageurs. Bonne préparation.

  11. 19 juin 2015 à 19 h 38 min — Répondre

    Me revoilà!! la meilleur solution de « loin » est de prendre ces billets d’avions au fur et à mesure. Le seul inconvénient lorsque l’on change de continent est qu’il faut prendre son biller pour changer de continent entre 1 et 2 mois à l’avance.

    J’ai parcouru 10 destinations différentes dans 4 parties du globe pour moins de 1500 euros en ne prévoyant rien en avance à chaque fois!!

    Voici mon article :

    http://www.conseil-voyageur.fr/billet-tour-du-monde-ou-pas/

    • 7 septembre 2015 à 6 h 55 min — Répondre

      Merci pour les conseils et le retour d’expérience.

  12. Camille Dassonville
    1 novembre 2016 à 9 h 52 min — Répondre

    Bonjour Aude & Nico,
    Toute jeune diplômée, je souhaite partir en mode backpackeuse pendant 5 mois à partir d’avril 2017 et je suis un peu perdue, donc un grand merci pour cet article qui m’aide un peu à y voir plus clair. Je vais regarder pour l’agence Travel Nation, ça pourra sûrement m’être utile.

  13. Planete expat
    15 avril 2017 à 20 h 51 min — Répondre

    Un article extemement complet et pleins de bons conseils. Je vais eplucher tout çà dans le détail- Merci beaucoup

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *