Souvent négligée par les voyageurs, la Pampa est une région fascinante d’autant qu’à l’origine l’Argentine n’était constituée que de pampa.

Le terme pampa désigne à la fois une vaste plaine fertile et le nom de la province situé à l’ouest de Buenos Aires.

Pour nous, la Pampa c’était :

Une bouffé d’air pur après notre séjour dans la capitale,

En plein coeur de la Pampa

Un détour par la charmante petite ville de San Antonio de Areco,

Oh, enfin du bon fromage de la ferme !

Deux nuits dans une jolie auberge très conviviale (El Puesto),

A l’auberge El Puesto

Une journée hors du temps dans une ancienne estancia (vaste ranch avec des bovins ou des moutons) où Nico est monté à cheval pour la première fois,

Une monture choisie spécialement pour le baptême de Nico. Le plus petit ou presque pour qu’il n’ait pas trop le vertige !

L’estancia la Porteña

Jeu traditionnel gaucho

Et une découverte de l’univers des gauchos (« cow-boy » de la Pampa) au moment de la fête de la tradition qui a lieu tous les ans début novembre.

Les cow-boys de la Pampa

Bal et danses folkloriques gauchos le soir du Dia de la tradicion

Tourner les serviettes à la façon gauchos, incontournable !

Un dimanche à San Telmo à Buenos Aires
Article précédent

Ambiances de Buenos Aires

Article suivant

Un baiser à Londres

Pas de commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *