Les 48 quartiers officiels de cette métropole cosmopolite offrent de multiples facettes, au delà des premières impressions désagréables liées à la circulation automobile gigantesque et à sa pollution.

Le Microcentro est une véritable fourmillère citadine. C’est en premier lieu le quartier des affaires, des grattes ciels et le nœud des transports urbains.

La foule sur la rue Florida

Trafic sur l’avenida 9 de julio à 16 voies

Au sud, la plaza de Mayo est le symbole de ce quartier avec les bureaux présidentiels dans la Casa Rosoda et le point de départ des manifestations.

Marcha del Orgullo Gay (Gay Pride) sur la plaza de Mayo

L’ambiance est des plus branchée à Palermo Viejo avec ses terrasses de café et de restaurant ultra moderne et ses boutiques designs à la pointe de la mode.

Terrasse de café à Palermo Viejo

A San Telmo, on retrouve une ambiance plus poussiéreuse au milieu des boutiques d’antiquaires, des maisons à l’architecture coloniale et des cafés anciens.

A San Telmo, chez Marie et Julian

Café à San Telmo

Feria de San Telmo tous les dimanches

Quelques pas de tango sur la place Dorrego le dimanche soir

Dans Caminito, au sud de la Boca, nous nous sommes amusés d’une ambiance digne de Disneyland® où les bus de touristes envahissent les abords de la rue, où les danseurs de tango déguisent les visiteurs pour quelques pièces et une photo souvenir, où tout est clean alors qu’à deux pas on retrouve la saleté des poubelles qui trainent dans les rues et l’odeur des rejets industriels.

L’entrée du « parc » Caminito

Asado (barbecue) sur le trottoir à la Boca

La Boca est un quartier populaire et le nom d’un des meilleurs clubs de football de Buenos Aires (les habitants sont fiers de dire que c’est le club d’origine de Diego Maradona). Au milieu du 19ème siècle, c’est là que s’installèrent les migrants espagnols et italiens, près de la rivière Riachuelo, pour servir de main d’œuvre dans l’industrie bouchère. Les habitants du port avaient l’habitude d’utiliser les surplus de peinture de l’entretien des bateaux pour décorer leurs façades de maison.

Maisons colorées à Caminito

Nous avons profité de l’ambiance paisible et reposante de Puerto Madero, quartier le plus originale et le plus récent de Buenos Aires. Avec ses allées pavées le long des bassins et ports modernes, avec ses anciens entrepôts en briques reconvertis en restos tendances, avec ses parcs, ce quartier se prête parfaitement bien à la promenade.

Promenade dominicale à Puerto Madero

Détente au parc à l’ombre des arbres

La dégustation du maté (le yerba maté est une feuille de Iilex paraguayensis, proche du houx, hachée et séchée, qui se cultive au nord-est du pays) est une tradition omniprésente en Argentine qui dépasse les barrières ethniques et sociales. Lorsqu’ils voyagent ou se promènent, les argentins emportent un thermos d’eau chaude, une gourde à maté, une bombilla (paille en métal dotée d’un filtre) et de la yerba maté afin de boire et partager ce breuvage.

Dégustation du maté

L’ambiance ne retombe certainement pas après la tombé de la nuit, où les argentins et les touristes font la fête jusqu’au petit matin.

Un soir à Puerto Madero

Recherches qui ont permis de trouver cet article : vos impressions sur l ambiance a buenos air

Article précédent

GüiraOga, la réserve des animaux sauvages à Iguazú

Article suivant

San Antonio de Areco, la Pampa et les Gauchos

3 Commentaires

  1. GéGé
    13 novembre 2011 à 11 h 11 min — Répondre

    Vraiment intéressants ces articles! Continuez comme ça, et faites-vous plaisir. Biz

  2. Hayette
    13 novembre 2011 à 14 h 42 min — Répondre

    j’aime beaucoup la photo des pas de danse

    • 22 novembre 2011 à 22 h 45 min — Répondre

      Merci, on s’est beaucoup amusé à prendre toutes ces photos, accroupi par terre comme si on voulait voir sous la jupe des filles.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *