GüiraOga, la réserve des animaux sauvages à Iguazú

Last updated on février 1st, 2018 at 02:48

Les chutes d’Iguazú, au cœur de la forêt subtropicale, à cheval entre le Brésil et l’Argentine, comptent probablement parmi les sites les plus remarquables de la planète.

Vue des chutes depuis le chemin supérieur

Difficile de raconter la beauté de ce spectacle, il se vit avec les yeux (un bijou de la nature avec les magnifiques couleurs des arcs en ciel et des papillons), les oreilles (le bruit incessant des tonnes d’eau tombant de plus de 80 mètres de haut) et la peau (ça mouille !).

Vue des chutes depuis le chemin inférieur

Arc-en-ciel dans les gorges du diable

Mais pour ne pas vous laisser sur votre faim, voici un petit aperçu en mouvements.

Malheureusement, l’exploitation du site pour le rendre accessible aux touristes a fait fuir la faune plus loin dans la forêt. Il faut dire que le site est balisé avec des passerelles (indispensable aux personnes non valides)  entraînant une sur fréquentation des lieux, d’autant que les cars de touristes arrivent tous au même moment, en fin de matinée. Difficile ainsi de sortir des sentiers battus…

Un aventurier en dehors des sentiers balisés !

Passerelles et vue sur la douche géante depuis le chemin supérieur

Sur la route des chutes, nous nous sommes cependant frayés un passage parmi les touristes pour descendre du bus bien avant les chutes, à quelques kilomètres seulement de Puerto de Iguazú, pour rendre visite à GüiraOga, un refuge pour animaux sauvages. Au milieu de la forêt, cette fondation a pour vocation de soigner les animaux blessés ou capturés et maltraités (certains sont borgnes, manchots, etc…) avant de les rééduquer et de les réhabiliter pour enfin les relâcher dans leur milieu naturel à plus ou moins long terme selon leur autonomie. D’autre part, l’autre mission de GüiraOga est d’aider des animaux en voie de disparition à se reproduire et à survivre.

Entrée de la réserve de GuiraOga

L’organisation du parc, avec ses cages au milieu de la forêt, reproduit les repères sensoriels des animaux, leur permettant de s’adapter plus vite dans la réserve et de réintégrer plus aisément leur milieu naturel.

Vue d’une des cages au coeur de la nature

Ici, la visite se fait dans le calme, en tout petit groupe (une dizaine de personnes) et dure 1h30 (à raison de 5 ou 6 groupes par jour accompagné d’un biologiste qui s’occupe aussi des animaux). La participation des visiteurs (40 pesos argentins) aide à financer les activités de cet hôpital vétérinaire et centre de rééducation atypique.

Un toucan

Un des singes en phase de réhabilitation

D’un point de vue pratique pour de futurs voyageurs, l’accès à GüiraOga se fait par le bus Practico de la ville qui rejoint les chutes et part de la gare routière (2 pesos jusqu’à GüiraOga, demander au chauffeur de vous y arrêter). L’entrée des chutes coûte 100 pesos et non 60 comme il est écrit dans la plupart des guides et il faut ajouter 20 pesos pour l’aller-retour en bus.

Recherches qui ont permis de trouver cet article : chute diguazu animal, la foret autour dd iguaçu, parc Güiráoga

Aude préparant la Caipirinha avec Michel
Article précédent

Recette de la caipirinha pour se préparer à la vie au soleil

Un dimanche à San Telmo à Buenos Aires
Article suivant

Ambiances de Buenos Aires

5 Commentaires

  1. Cathy
    10 novembre 2011 à 17 h 03 min — Répondre

    Pfff…..ça devrait même pas exister un sabbatique !..non je rigole : c’est trop beau

  2. Nicolas G
    11 novembre 2011 à 13 h 45 min — Répondre

    Hey Jamy!!! T’as trop regardé c’est pas sorcier!
    Cool de suivre votre voyage en camera embarquée…
    Allez Marcelle démarre le camion…
    Prenez soin de vous…
    bises

  3. 10 décembre 2013 à 8 h 24 min — Répondre

    J’y suis passée dans cette réserve lors de mon séjour en Argentine. C’est un lieu intéressant à voir pour plusieurs raisons : J’aime beaucoup le but de cette fondation pour soigner les animaux et les réhabiliter dans la nature. Et deuxièmement, c’est une visite à faire au retour des chutes d’Iguazu côté Brésil qui ne prend qu’une demi journée. Ca permet de compléter un peu la journée avant de rejoindre Salta (en général 😉 )

  4. 15 juillet 2017 à 17 h 09 min — Répondre

    C’est extraordinaire. Quel chance que de pouvoir voir les Chutes d’Iguazu et de pouvoir faire une bonne action auprès d’animaux aussi beaux!

    • 10 août 2017 à 20 h 00 min — Répondre

      Oui on avait beaucoup aimé cette réserve. On recommande.
      Tu connais l’Argentine ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *