Véritable coup de cœur de notre voyage en Argentine, voici quelques-uns des temps forts de notre périple en bus dans les montagnes arides du nord-ouest :

Salta, à 1500km de Buenos Aires, ville sophistiquée et touristique autour de laquelle nous avons gravité.

Vue de Salta depuis le sommet San Bernardo accessible à pied (courbatures assurées !) ou en téléphérique.

Un peu plus au nord, la route splendide vers la Bolivie qui traverse la Quebrada de Humahuaca, un canyon (creusé par une rivière désormais à sec) aux couleurs étonnantes.

Colline aux 7 couleurs

Tilcara, un village de montagne à 2400m d’altitude, à 4h en bus de Salta, où la culture andine se fait ressentir sur les visages des habitants, devant les tissus sur le marché traditionnel de la place centrale au milieu des maisons en pisé, en goutant au fromage de chèvre des paysans, et en croisant des lamas sur notre chemin.

Villages andins, à gauche Tilcara et à droite Purmamarca

Une vivifiante randonnée de 15km, sur les hauteurs de Tilcara, au milieu des cactus, des roches multicolores qui nous éblouissaient et du vent violent qui glaçait notre peau.

Vue depuis le chemin de trekking qui se rend aux gorges du diable.

Ça pique un cactus !

Vue de Tilcara depuis la route automobile qui se rend aux gorges.

Pour l’anecdote et pour des futurs voyageurs, ce sentier devait nous conduire à la cascade de la Garganta del Diablo (encore une), que nous n’avons vue que d’en haut car nous n’avons pas trouvé l’accès pour descendre dans cette gorge. Après quelques recherches sur internet, il semblerait qu’il fallait descendre dans le petit tunnel au milieu du chemin balisé.

Les gorges du diable à Tilcara

La route sinueuse qui grimpe au cœur de la Quebrada jusqu’à un col à 4170m d’altitude avant de redescendre sur les Salinas Grandes (vaste désert de sel), dans cet endroit reculé de la Puna.

Route sinueuse pour se rendre aux Salinas Grandes

Au loin les Salinas Grandes

Aux Salinas avec un charmant couple d’allemands rencontrés à trois reprises dans des villes différentes lors de notre séjour en Argentine.

D’un point de vue pratique pour de futurs voyageurs, sans voiture, le trajet n’est pas si compliqué depuis Tilcara puisqu’il suffit de prendre un bus local pour Purmamarca (8 à 10 bus par jour, 4 pesos, 40 minutes) puis un taxi collectif pour réaliser les 60 derniers kilomètres (60 pesos par personnes aller-retour, 1h aller, 1h sur place où le taxi vous attend et 1h pour le retour).

Saut au dessus d’un bassin d’où le sel est extrait.

Article précédent

A Buenos Aires chez Marie et Julian

Article suivant

Les Colectividades à Rosario

2 Commentaires

  1. christian R
    23 novembre 2011 à 23 h 17 min — Répondre

    Magnifique les prises de vue
    On s’imagine sur ces hauteurs avec vous…
    Merci
    Bizbiz

  2. chiara
    30 novembre 2011 à 15 h 38 min — Répondre

    vous nous faites rever.. c’est magnifique de voyager avec vous tout en restant assis dans nos bureaux..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *