Last updated on novembre 24th, 2014 at 12:25

Petite île au sud est de Melbourne, Phillip Island était à l’origine habitée par des aborigènes attirés par la richesse de la faune et l’abondance des fruits de mer. Aujourd’hui c’est une destination touristique prisée aux infrastructures surdimensionnées (routes, circuit de moto, parcs d’attractions, très nombreux hôtels et campings…) qui conserve cependant quelques bijoux de sa beauté sauvage originelle.

Commençons la journée par quelques pas (une boucle de deux heures de marche) au cap Woolamai, la partie la plus élevée de l’île.

Les Pinnacles à Woolamai

Poursuivons par une petite baignade et un pique nique (il est difficile d’être mieux organisé que les australiens pour cette activité où ils excellent) sur la plage agitée de Woolamai où se retrouvent de nombreux surfeurs de la région, ou sur les plages plus calmes de la côte nord de l’île. C’est également l’occasion de comprendre quelques règles du criquet en observant les vacanciers y jouer sur la plage.

Partie de criquet sur la plage de Woolamai

L’après midi, farniente sur le sable ou à une terrasse de café à Cowes, la ville principale de l’île, ou découverte de la pointe sud-ouest de l’île (Summerlands) qui réserve bien des surprises :

Un sentier de graviers qui surplombe une spectaculaire côte multicolore,

En chemin pour les Nobbies

Des kangourous qui bondissent de nulle part,

Oups, un kangourou !

A l’extrémité, les Nobbies, des rochers qui émergent de l’océan où habite une colonie de phoques à fourrure.

Et pour terminer cette journée, crépuscule sur la plage de Summerlands pour la parade des pingouins (1170 petits pingouins bleus sont rentrés de la pêche le 31 décembre 2011 pour réveillonner dans leur terrier, au milieu des buissons en haut de la plage) certes très touristique mais bien organisée et aménagée par l’organisation Phillip Island Nature Parks qui réinvestie tous les bénéfices dans la protection de l’espèce.

La parade des pingouins

Informations pratiques pour de futurs voyageurs 

Au sujet du point d’intérêt principal de l’île, la parade des pingouins. Les gradins installés sur la plage et le business créé autour des pingouins peuvent faire peur, cependant le tout permet aux visiteurs d’observer le plus petit pingouin du monde (présent uniquement en Nouvelle-Zélande et au sud de l’Australie) sans leur porter préjudice. Depuis les gradins, les pingouins apparaissent comme de petites fourmis sur la plage mais les passerelles pour rejoindre le centre et le parking passent à travers les buissons et permettent de les entendre et de les voir de très près. Alors prenez votre temps, partez les derniers une fois que la foule s’est dissipée pour vous amuser à les observer dans le calme et questionner les guides naturalistes qui surveillent (les photos et vidéos sont interdites, les flashs mettent en danger les pingouins). Le billet « Pingouin Parade » (classique, le moins cher) adulte à 22 dollars, permet déjà d’en profiter largement.

Les Blue Mountains vues depuis Echo Point
Article précédent

Immersion dans les surprenantes Blue Mountains (Montagnes Bleus)

Article suivant

Combat de boxe avec un kangourou

2 Commentaires

  1. Lulu
    9 janvier 2012 à 20 h 26 min — Répondre

    Oooooh Pingoo 😀 !

    Je vous embrasse fort

    • 11 janvier 2012 à 8 h 53 min — Répondre

      Le tiens est bien au chaud et devient de plus en plus sociable !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *