Les défis de Aurélie (la fille) et Alexia : Prendre un koala dans les bras et boire un thé à l’eucalyptus entouré de deux koalas.

Bonjour à toi lecteur,

Aujourd’hui je vais te présenter mon emploi du temps quotidien, et t’en dire un peu plus sur ma vie fantastique. Tout d’abord, j’habite exclusivement en Australie, dans les forêts humides peuplées d’eucalyptus et je suis devenu l’un des emblèmes de mon pays. D’après les scientifiques, mon métabolisme est l’un des plus lents du monde animal et ceci serait dû à mon alimentation qui est très peu énergétique. Ils se moquent également de moi car mon cerveau ne rempli pas ma boite crânienne (il ne représente que 0.2% de mon poids alors que chez les autres mammifères la moyenne est de 2%) et il a la taille d’une noix ratatinée.

Moi, dans mon arbre.

Moi, dans mon arbre.

Enfin bon, une journée type en tant que koala est absolument épuisante puisque je dors jusqu’à 20h par jour, principalement le jour car j’adore sortir le soir (je me lève à partir de 17h et me recouche aux alentours de minuit). Quand je ne dors pas, je partage mon temps entre mes délicieux repas à base d’eucalyptus (je mange environ 200 à 400g de feuilles par jour) et le déplacement dans d’autres arbres de mon territoire, que je n’hésite pas à défendre face à mes congénères (je n’aime pas trop me battre car c’est fatiguant mais quand les rugissements ne suffisent pas, il faut agir). Chose qui pourrait paraître étrange, je n’aime pas dormir dans le même arbre que celui où je me restaure. Vous dormez dans le restaurant dans lequel vous avez mangé, vous ?

Qu'est-ce que vous venez faire sur mon eucalyptus ? Ca va pas se passer comme ça !

Qu’est-ce que vous venez faire sur mon eucalyptus ? Ca va pas se passer comme ça !

Ah oui, j’allais oublié de vous le dire, j’appartiens à la famille des marsupiaux, ce qui signifie que je possède une poche ventrale (tout comme mon cousin éloigné le kangourou) pour couver mes petits. En effet, ceux-ci ne sont pas à terme lorsqu’ils sortent de mon ventre. Ils restent dans ma poche jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour se débrouiller tout seul.

Petit koala deviendra grand

Petit koala deviendra grand

Pour résumer, je passe la majeure partie de mon temps à dormir et à manger et je fais un peu d’exercice pour digérer, mise à part quand des touristes viennent m’embêter. Ce que je déteste le plus, ce sont ceux qui tentent de me prendre dans leur bras comme si j’étais une peluche, je trouve ça horriblement stressant et dégradant d’être traité comme un animal de cirque. Heureusement, les eucalyptus sont souvent très hauts et j’arrive à me tenir éloigné assez facilement de ces maudits touristes. Ils n’ont plus qu’à se rabattre sur les nombreuses peluches que l’on peut trouver un peu partout dans les magasins de souvenirs ou payer très cher dans les zoos où ils abrutissent mes camarades pour les rendre dociles.

Une touriste avec une peluche à mon effigie

Une touriste avec une peluche à mon effigie

Avant de vous laisser, j’avais une anecdote assez marrante à vous raconter. L’autre jour, alors que je tentais de séduire ma dulcinée à grands grognements de parade, deux touristes assez étranges m’ont proposé de partager un thé à l’eucalyptus avec eux. L’eucalyptus est très toxique et je pensais être parmi l’un des seuls mammifères à pouvoir le digérer, enfin soit, ceci ne semblait pas trop déranger ma conquête du jour, alors nous acceptâmes donc de partager une tasse avec eux, même si d’habitude je ne bois que très rarement de l’eau (la teneur en eau des feuilles d’eucalyptus me suffisant).

Ma dulcinée en bas et moi en haut

Ma dulcinée en bas et moi en haut

Partage d'un thé à l'eucalyptus avec une touriste

Partage d’un thé à l’eucalyptus avec une touriste

Si vous souhaitez en savoir plus sur mon emploi du temps, n’hésitez pas à contacter ma secrétaire, pour ma part je vais faire une petite sieste, je suis épuisé.

Allez ! Un petit somme avant le prochain repas ca ne peut pas me faire de mal !

Allez ! Un petit somme avant le prochain repas ca ne peut pas me faire de mal !

Brisbane vue du ciel
Article précédent

Ville d’Australie : Brisbane ou l’élégance fluviale

Harbour Bridge de nuit
Article suivant

Ville d'Australie : Sydney ou la miss Aussie la plus couronnée

7 Commentaires

  1. Lulu
    26 janvier 2012 à 8 h 14 min — Répondre

    Huuuuuuuuuuuuge :)…
    Gros bisous à vous deux

    • alongi
      5 février 2012 à 19 h 22 min — Répondre

      bonjour j’aimerais bien savoir comment realiser le reve de ma copine elle aimerait bien tenir un koala dans ses bras merci de me repondre le plus rapidement possible merci

      • 6 février 2012 à 14 h 26 min — Répondre

        Il est possible de prendre un koala dans ses bras en payant un supplément dans les zoos et dans quelques sanctuaires australiens.
        En France, vous pouvez trouver des koalas en captivité au zoo de Beauval mais nous ne pensons pas qu’il soit possible de les tenir dans ses bras d’autant plus que d’après nos recherches ce n’est pas très bon pour eux car il s’agit pour eux d’une situation de stress.

  2. Gérald
    26 janvier 2012 à 12 h 07 min — Répondre

    Syyympaaa!!

  3. Alex et Thib
    12 février 2012 à 21 h 03 min — Répondre

    Aucun défi ne vous résiste !!! bien trouvé et risqué en plus… il fallait oser la proposition d’un thé pendant une parade amoureuse !!! le paysage est très beau en tous cas. Dans l’attente de votre retour nous vous faisons de gros bisous

  4. florine
    28 janvier 2014 à 16 h 45 min — Répondre

    Ahahah, génial cette idée de reportage ! J’adore !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *