Après trois semaines éprouvantes en Birmanie, nous souhaitions nous reposer un peu avant de nous plonger dans l’effervescence de la Chine.

Ces quatre jours en Thaïlande n’étaient pas vraiment prévus à l’origine car nous pensions obtenir un visa double entrées pour la Chine pour visiter Hong Kong et ses alentours. Mais quand on voyage de continent en continents, on apprend vite à s’adapter aux changements de programme. Après plusieurs échanges avec des voyageurs, la lecture de quelques guides de voyages glanés sur notre chemin, nous décidons de nous rendre à Koh Chang (l’île aux éléphants appelé ainsi du fait de sa forme), la deuxième plus grande île de Thaïlande située à 310km de Bangkok et qui serait encore préservée du tourisme de masse.

Un spot de snorkeling près d'une île aux alentours de Koh Chang

Un spot de snorkeling près d’une île aux alentours de Koh Chang

Avant notre voyage, nous avions une image négative de la Thaïlande avec un tourisme irrespectueux, la prostitution et l’argent en tache de fond, mais au fil de nos rencontres et de nos découvertes, cette image s’est peu à peu transformée pour laisser place à de la curiosité et à l’envie de se faire une idée par nous même ce ce pays adulé par de nombreux personnes croisées sur notre route.

Les îles de Thaïlande sont connues pour leurs plages et leurs spots de plongée exceptionnels. Bien moins célèbre que Pukhet ou Koh Lantah, Koh Chang ne déroge pas à la règle et il est facile d’organiser une sortie en mer afin d’admirer les coraux et autres poissons multicolores, que ce soit avec un masque et un tuba (Snorkeling) ou avec des bouteilles (plongée sous-marine).

Première sortie snorkeling, petit problème technique !

Première sortie snorkeling, petit problème technique !

Problème technique réglé, c'est parti !

Problème technique réglé, c’est parti !

Un souvenir impérissable, nager entre des milliers de poissons multicolore, on adore !

Un souvenir impérissable, nager entre des milliers de poissons multicolore, on adore !

Le développement de l’île est assez récent (depuis les années 2000 car le relief escarpé avait jusqu’alors rebuter les investisseurs), mais on trouve déjà de vastes complexes hôteliers aux bords des plages de White Sand Beach, Khlong Prao Beach, Kai Bae-Beach et Lonely Beach. On peut y lézarder au soleil en attendant la tombé de la nuit pour y faire la fête jusqu’au petit matin avec les centaines de vacanciers logeant au bord de ces plages.

Vue sur White Sand Beach depuis la route

Vue sur White Sand Beach depuis la route

Fin de journée sur Lonely Beach à Koh Chang

Fin de journée sur Lonely Beach à Koh Chang

Coucher de soleil sur Lonely Beach

Coucher de soleil sur Lonely Beach

Mais l’île offre de nombreuses autres activités sur ses terres et dans sa forêt tropicale habitées par des singes, des éléphants, et de nombreuses espèces d’oiseaux… Nous nous sommes rapidement écartés des zones envahies par les touristes occidentaux. Si la zone Ouest et sa plage de Lonely Beach n’est définitivement plus une plage solitaire, la zone Est de l’île est encore vierge de tout complexe hôtelier et constructions touristiques importantes. En louant une moto, on peut, après quelques kilomètres, parfois chaotique sur une route inachevée, apprécier la tranquillité et la nature environnante.

Le panneau nous informe que la route présente un petit problème ! Comme si on ne l'avait pas vu !

Le panneau nous informe que la route présente un petit problème ! Comme si on ne l’avait pas vu !

Chemin cahoteux pour se rendre à Long Beach

Chemin cahoteux pour se rendre à Long Beach

Hey ! Une petite baignade ?

Hey ! Une petite baignade ?

Il est même possible de se prendre pour Robinson Crusoé, le temps d’un après midi, sur la plage de Long Beach située au Sud-Est de l’île.

Seul au monde ? Sur Long Beach !

Seul au monde ? Sur Long Beach !

Plage de Long Beach à Koh Chang

Plage de Long Beach à Koh Chang

Et après toutes ces péripéties, pourquoi ne pas se restaurer dans l’un des nombreux restaurants de l’île au bord de la plage ou dans le village de pêcheurs de Bang Bao au sud de Lonely Beach.

Limule grillé sur un stand de restaurant du village de pêcheurs de Bang Bao

Limule grillé sur un stand de restaurant du village de pêcheurs de Bang Bao

Si Koh Chang, n’est plus une île déserte, elle est encore bien préservée du tourisme de masse et offre une alternative intéressante aux îles plus connues de la Thaïlande pour y passer quelques jours de repos pas trop éloignée de Bangkok.

Informations pratiques pour de futurs voyageurs :

Depuis Bangkok, il faut compter entre 5 et 6 heures pour se rendre à Koh Chang. Plusieurs options s’offrent aux voyageurs pour rejoindre l’île, toutes très bien décrites sur le site des bungalows de Little Eden. Pour notre part, nous avons testé le bus direct depuis Bangkok à l’aller (le bus 99 express) et le passage par Trat pour le retour (pickup puis bus).

Nous avons beaucoup apprécié notre séjour au Little Eden. Tenu par David, un anglais tombé amoureux de l’île, ce complexe d’une dizaine de petits bungalows en bois, offre aux voyageurs un espace de détente très agréable et reposant à quelques minutes à pieds de Lonely Beach. La nourriture préparée par David et son épouse thaïlandaise, est exquise et mérite le détour.

Bungalows dans le jardin de Little Eden près de Lonely Beach

Bungalows dans le jardin de Little Eden près de Lonely Beach

Recherches qui ont permis de trouver cet article : koh chang avis, notre voyage a ko chang

Judokas en herbes
Article précédent

Le judo au Japon entre rêve et réalité

Nigiri-zushis et makis-zushis dans un bar à sushis
Article suivant

La cuisine japonaise fera-t-elle oublier tous vos sushis ?

10 Commentaires

  1. Chiara
    12 mai 2012 à 15 h 43 min — Répondre

    Merci le loulous !!!
    cela donne envie de partir en vacances loin de paris cet été..
    bisous

  2. Chiara
    19 mai 2012 à 9 h 55 min — Répondre

    j’avoue que cela m’aurait étonnée de vous voir devenirs rouges, hurler et vous déchirer les vêtements en criant « nous voulons partir à Paris!! » à la vue de ces photos.. 😛

  3. 21 mai 2012 à 4 h 36 min — Répondre

    Excellente cette photo du « problème » sur la route dans l’île! 😉
    Il faut dire que les routes à koh Chang sont sacrément abruptes, non?

    • 22 mai 2012 à 22 h 27 min — Répondre

      Plutôt oui ! Nous avons plusieurs fois hésité à rebrousser chemin mais notre persévérance a payé quand on a découvert Long Beach et ses eaux cristallines.

  4. Un bangkokois
    12 septembre 2012 à 9 h 28 min — Répondre

    Ah Koh Chang, j’adorerais y vivre. C’est l’île que je préfère pour me la couler douce!

  5. 23 octobre 2012 à 20 h 22 min — Répondre

    Je ne savais pas encore si on allait vraiment faire Koh Chang ou pas pendant notre tour de 6 mois, maintenant je suis convaincue ! Merci !!!

    • 24 octobre 2012 à 6 h 43 min — Répondre

      Nous on pensait passer que par Bangkok lors de notre TDM mais nous avions été contraint de modifier nos plans et de re-passer quelques jours en Thaïlande. Nous avions choisi Koh Chang pour sa localisation proche de Bangkok et les avis très positif de voyageurs croisés en Birmanie. C’est encore assez préservé comme île (par rapport aux îles plus connues comme Phuket ou Koh Lanta).

      Nous recommandons Koh Chang ! Ne pas hésiter à louer une moto (les routes sont dangereuses, il faut être prudent mais ca vaut le coup !).

  6. Emmeline (Bidute)
    15 février 2017 à 11 h 24 min — Répondre

    Nous avons passé notre Padi à Koh Chang (avec les BB divers) , y avons rencontré une famille de singes venus se baigner dans la mer à quelques mètres de nous après nous être volontairement perdues dans un resort abandonné. Nous avons séjourné à l’Oasis, située dans la même petite route que Little Eden (ils n’avaient plus de place pour nous à Little Eden) plus près encore de la foret. des moments merveilleux !
    Bon on a aussi été traumatisées par la mort brutale d’un magnifique « mille pattes » qui s’était perdu sur la route, nous n’avons pas eu le temps de trouver une idée pour le sortir de là avant qu’il ne se fasse écrabouiller par une voiture :/
    Nous n’avons pas osé prendre la route non terminée craignant de ne pouvoir absolument pas passer mais apparemment vous avez reussi 🙂

    Ne pas hésiter à aller vers les autres petites iles autour, nous ne l’avons pas fait mais ça semblait sublime aussi !

    • 15 février 2017 à 16 h 30 min — Répondre

      Ohhhh nonnnn pauvre « mille pattes »…

      Pour la route, on a longuement hésité, surtout que c’était genre la deuxième fois qu’on roulait en scooter, on ne faisait pas trop les malins !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *